Canal Alpha

Best of: le « maladroit » inconnu a payé les pots cassés


Best of: le « maladroit » inconnu a payé les pots cassés

En avril dernier, un commerçant neuchâtelois, victime de vandalisme, avait menacé les casseurs de porter plainte à la police, si ceux-ci ne lui remboursaient son pot de fleur cassé. Celui-ci valait quand même CHF 2’500. Bien lui en avait pris, il avait reçu l’argent avec un mot d’excuses. L’auteur du méfait y déclarait « ne pas avoir été maître de lui-même à ce moment-là ». Laurent Paillard, le propriétaire du magasin de meuble, en plein centre-ville, n’était donc pas allé voir la police et avait même remercié le vandale pour sa rédemption.