Canal Alpha

De l’absinthe sur une toile peut être folle ou morbide


De l’absinthe sur une toile peut être folle ou morbide

La Maison de l’Absinthe à Môtiers présente une exposition temporaire d’art, jusqu’au 25 février 2018. « Absinthe sur toiles » s’axe autour des peintures de 27 lycéens de Pontarlier. Selon Julie Matthey, coordinatrice du musée, leur côté morbide provient des représentations qui étaient faites de la bleue au 19e siècle. Des oeuvres de Martine Letoublon et Benjamin Locatelli sont aussi exposées dans le Val-de-Travers. D’ailleurs, le graffeur s’est lâché en proposant une machine à laver. Le directeur Yann Klauser apprécie cette fantaisie, qui correspond bien à la fée verte.