Canal Alpha

En médecine, le mieux est parfois l’ennemi du bien


En médecine, le mieux est parfois l’ennemi du bien

L’excès de soins médicaux est parfois néfaste. C’est le constat de l’Hôpital du Jura. Il se lance dans le mouvement international « Smarter medicine ». Depuis le début de l’année, les praticiens de l’HJU disposent d’une liste de 13 recommandations. Il vaut parfois mieux renoncer à un traitement, lorsque les risques qui y sont liés sont potentiellement plus élevés que le bénéfice attendu. Ce n’est toutefois pas une révolution. Certaines mesures étaient déjà appliquées, depuis quelque temps, dans plusieurs services.