Canal Alpha

On ne tue plus le cochon, mais on le mange toujours


On ne tue plus le cochon, mais on le mange toujours

Dans le cochon, tout est bon. Et tout se mange. Ce week-end, l’Ajoie fêtait la Saint-Martin. L’Amicale des Vielles traditions de Grandfontaine prépare, chaque automne, ce repas gargantuesque pour 350 personnes. Mais cette année, il n’y a pas eu de bouchoyade à l’ancienne une semaine avant les festivités. La réglementation en la matière est devenue trop stricte. Le président Bernard Vuillaume et les cuisiniers Walter Amstutz et Daniel Vergon ont préféré renoncer. Ils s’approvisionnent désormais chez un boucher de la région.