Canal Alpha

Privées de fêtes, les petites sociétés souffrent


Privées de fêtes, les petites sociétés souffrent

L’été sera calme dans le Jura. Il n’y aura ni Braderie, ni Marché-Concours, ni fêtes de village, annulés suite au Covid. Pour les sociétés locales, qui comptaient sur ces événements, il faudra trouver de l’argent ailleurs. Si pour certaines, ces recettes ne représentent qu’une petite part du budget annuel, pour d’autres, c’est un trou conséquent. La Fondation SEMRA Plus, active en Arménie, vend, par exemple son traditionnel gâteau aux patates à la Braderie bruntrutaine. Cette action lui permettait de récolter, en un week-end, un tiers de son budget annuel.