Canal Alpha

Une Tête de Moine comme celle-ci doit survivre


Une Tête de Moine comme celle-ci doit survivre

Après 42 ans de bons et loyaux services à l’égard de la nature, le Jurassien Bernard Froidevaux, de Montfaucon, a décidé de partir à la retraite. Mais emporter avec lui la recette de sa Tête de Moine bio, qu’il a mis 20 ans à élaborer, avec tant d’acharnement, eût été sacrilège! Trois fermes jurassiennes, pur terroir, sont pressenties pour se partager ses secrets. Mais rien n’est gagné: encore faut-il pouvoir financer l’installation.