Canal Alpha

Journal du Dimanche 1 décembre 2019


Ensemble contre les tabous autour du VIH à Neuchâtel

La journée mondiale contre le sida, ce dimanche, a été relayée un peu partout dans l’Arc jurassien. Des tests de dépistage gratuits, et des actions de prévention, étaient organisés à Neuchâtel. Au centre-ville, nous avons rencontré le GSN, qui avait pour mission, notamment, de casser les préjugés à l’égard des personnes séropositives. «Les personnes séropositives sous traitement efficace ne transmettent pas le VIH», tient à rappeler Sophie Huguenin, collaboratrice sociale à Générations Sexualités Neuchâtel. Cette année, cette action est relayée durant 6 jours, dans l’ensemble du canton.

Accident mortel à Lamboing

On a appris hier la mort d’un automobiliste suite à un accident de la route vendredi après-midi à Lamboing. Cela s’est passé sur la route du Jorat, en direction d’Orvin. L’homme conduisait un véhicule de livraison, qui s’est, pour une raison encore indéterminée, déporté sur la gauche de la chaussée. Malgré tous les efforts des secours, il est décédé sur le lieu de l’accident.

Venez jouer aux portes ouvertes du CIFOM

Automaticien, polymécanicien ou encore électroplaste. Derrière ces noms un rien barbares, on trouve en réalité trois des 30 métiers proposés par l’école technique du Centre interrégional de formation des montagnes neuchâteloises, ou CIFOM. Elle ouvrait ses portes au public ce vendredi. On a pu y voir un flipper et même un « tape-taupe », créés par les étudiants. Oui oui, on parle bien de travaux d’école.

On grille déjà les marrons de Noël dans la région

Les flocons n’étaient peut-être pas au rendez-vous, ce week-end, mais la saison des marchés de Noël est bel et bien entamée dans l’Arc jurassien. Il y en avait à Saicourt, Villeret, Alle et les Genevez notamment. A Couvet, La Grand’Rue fêtait l’Avent pour la deuxième année consécutive, samedi. Ses 24 commerces ont accueilli les quelques XXX passants qui ont ouvert la porte des établissement, en guise de calendrier de l’Avent. Et on peut presque encore sentir le marron grillé.

Les Cartons du Coeur Jura font le plein

Samedi, plus de 250 bénévoles étaient à pied d’œuvre pour la traditionnelle journée de ramassage dans le Jura. La population était invitée à déposer des produits alimentaires non périssables et des produits d’hygiène. Les provisions seront ensuite distribuées tout au long de l’année à des centaines de personnes en situation de précarité. Sur la région de Delémont, environ 12 tonnes de marchandises ont été récoltées. Après cette journée, la situation est stable et reste similaire à l’année passée.

Quel avenir pour les costumes et coutumes du Jura?

L’association des costumes et coutumes du canton du Jura a fêté ses 40 ans, vendredi et samedi, à Glovelier. Plus de 90 membres ont présenté le spectacle « 40 ans, quelle aventure ». Pour surprendre, un rap a été composé spécialement pour l’événement. On a également parlé de l’avenir, pas forcément rose pour cette association. Son président, Marcel Odiet, évoque notamment le manque de relève.
Environ 200 personnes ont assisté aux spectacles ce week-end.

Ce n’est qu’un au revoir, pour les Rambling Wheels?

Après 600 concerts et 6 albums, le groupe de rock neuchâtelois « The Rambling Wheels » a donné son dernier live, samedi soir dans un café-théâtre de La Tour de Rive à La Neuveville, plein à craquer. Et il a fallu attendre l’ultime scène pour que les fans daignent leur jeter leurs sous-vêtements. Enfin! Usés par la routine, et notamment la dernière aventure autour de l’album Radio Reverse, les quatre amis ont donc décidé de faire un break. Mais ce n’est peut-être qu’une phase d’hibernation, plus ou moins longue, pour ces dingues de rock qui ne s’interdisent rien.

Roux, y es-tu, au festival des Breuleux?

Vendredi et samedi soir avait lieu le premier festival des roux en Suisse. Loin des rassemblements de nombreuses têtes rousses, l’événement était plutôt destiné à parler de la rousseur et de sa stigmatisation. Son organisateur, François Vorpe, veut attirer le regard sur la discrimination, pour éviter aux enfants de vivre la même chose que lui. Après la diffusion d’un film, une table ronde a réuni des penseurs européens autour de la question rousse. Et dans la salle, les cheveux tiraient plutôt sur le brun ou le blanc que vers le roux.

L’invité plateau: United Colors of François Vorpe

Tout ce qui est rare se remarque, et intrigue les frileux. Sachant que 3% de la population mondiale est rousse, on n’a pas de mal à comprendre l’origine des vacheries subies par les enfants roux, de toute éternité. Pourtant être roux, comme, en Suisse, être noir ou jaune, peut aussi être une chance, peut ouvrir des portes, même, dans certains contextes professionnels basés sur l’image. On en parle avec François Vorpe, l’instigateur de ce festival, inédit en Suisse, qui s’est tenu, entre vendredi soir et samedi, au café-théâtre Les Planches, aux Breuleux.