Canal Alpha

Journal du Dimanche 19 janvier 2020


Il avoue être l’incendiaire en série de Concise

Le mystère des incendies à répétition à Concise est résolu: ils étaient intentionnels. La Police cantonale vaudoise annonce que son enquête a permis d’identifier et d’interpeller un suspect vendredi . L’homme de 54 ans, habitant le village, a reconnu être l’auteur de 5 sinistres sur des habitations, des voitures et des bateaux, survenus entre le 1er novembre 2019 et le 2 janvier 2020, ainsi que d’un autre sinistre à Yverdon. Le prévenu a été incarcéré.

Amélie Klopfenstein en vedette à La Neuveville

Elle était attendue. Amélie Klopfenstein a été accueillie, samedi soir, comme une star, chez elle à La Neuveville. 200 personnes, dont sa famille, mais aussi ses anciens entraîneurs, s’étaient amassées à la Cave de Berne. Tous ont suivi les performances de la triple médaillée des Jeux Olympiques d’hiver de la Jeunesse la semaine dernière.

Marianne Fatton devient championne suisse de sprint

La sportive neuchâteloise de l’année 2019, Marianne Fatton, a remporté l’épreuve de sprint, samedi à Verbier, avec 4 secondes d’avance sur sa poursuivante, la Valaisanne et tenante du titre Déborah Chiarello. L’athlète de 24 ans s’octroie ainsi le titre de championne de Suisse dans cette discipline de ski-alpinisme. Florence Buchs s’adjuge la victoire en moins de 23 ans.

Bientôt les 20 ans de la Marche mondiale des femmes

La Marche mondiale des femmes fête ses 20 ans cette année. Organisée pour la première fois en 2000, elle a lieu tous les 5 ans sur une période de 6 mois du 8 mars au 17 octobre. Depuis 2009, les femmes de la marche mondiale des femmes organisent des événements communs au monde entier qui doivent être coordonnés en amont. C’est pourquoi les responsables de la Marche mondiale des femmes de toute la Suisse se sont données rendez-vous ce samedi, à Neuchâtel, pour organiser les événements de ce 20ème anniversaire.

L’art, moyen d’évasion, même en prison?

Avec son exposition intitulée « Libres », le Centre d’art contemporain d’Yverdon propose à ses visiteurs une réflexion sur l’importance de l’art pour supporter l’emprisonnement, qu’il soit physique ou mental. L’artiste suisse Stefan Banz a, par exemple, peint le nom de célébrités ayant été enfermées sur la prison de Kriens. Il voulait ainsi inspirer les détenus à faire de grandes choses, même en prison. Plus près de chez nous, le feuilleton du palmier de la prison de Gorgier rappelle que les institutions carcérales sont rarement bienvenues dans les villages ou les quartiers.

Quelle vision pour 2040?

Comment imagineriez-vous notre monde dans 20 ans? Onze artistes amateurs du Jura et du Jura bernois se sont projetés en 2040 sur demande de la galerie de l’Artsenal, à Delémont. Il y exposent, jusqu’au 9 février, leur vision du futur, plus ou moins optimiste, et souvent en lien à une question de société actuelle. Dessinateur en génie civil et maçon de formation, Jean-Claude Boivin participe pour la 10e fois à cette exposition d’artistes amateurs. Il a bricolé une sculpture qui plairait sans doute aux jeunes de la Grève du climat, où un homme-arbre se dessèche au milieu de déchets plastiques.

Ils ont construit un escape room pour 72 petites heures

L’action 72 heures, qui a réuni plus de 15’000 jeunes dans toute la Suisse, a pris fin aujourd’hui à 18h. Lors des 3 derniers jours, les participants ont oeuvré, bénévolement, pour 235 projets durables et d’utilité publique. Au centre des loisirs de Neuchâtel, 7 jeunes ont participé à la création d’un Escape Room éphémère. En 30 minutes, les joueurs devaient réunir suffisamment d’indices pour rejoindre un petit robot à l’effigie de Wall-E et sauver la planète.

Le nouveau Mukuna, toujours meilleur pour la santé?

L’humoriste neuchâtelois Christian Mukuna a fait salle comble, samedi soir, à l’occasion de la deuxième représentation de son nouveau spectacle « Rire c’est bon pour la santé » à Marin-Epagnier. Les rires des 200 spectateurs, venus assister, certains pour la première fois, au one-man-show de Mukuna, se sont faits entendre tout au long du spectacle. L’humoriste d’origine congolaise, premier noir à présenter la météo en Suisse, serait-il en train de devenir une star?

La 24e édition de Swiss Expo couronnée de succès

Entre mercredi et samedi, pas moins de 21’000 personnes se sont rendues à Palexpo, à Genève, pour visiter Swiss Expo. Le troisième plus grand concours bovin au monde peut ainsi se féliciter d’avoir réussi sont déménagement en terre genevoise. Contrairement au deux dernières années, cette 24e édition n’a pas été perturbée par les antispécisites, même si une poignée de militants se sont rendus sur place. Jacques Rey, président de Swiss Expo, était aux anges juste après la grande finale. La prochaine édition de cette foire internationale aura lieu du 13 au 16 janvier 2021.

L’invité: Benjamin Borioli, vétérinaire-éleveur à Bevaix

Passionné de concours bovins, il a vécu les quatre jours de compétition à Swiss Expo de l’intérieur avec ses deux génisses, Altesse et Belinda. Benjamin Borioli est d’abord vétérinaire de métier mais il assiste aussi son père sur l’exploitation familiale, à Bevaix, le reste du temps. Le trentenaire nous parle de l’avenir des éleveurs, à l’heure où les militants antispécistes pleurent le sort réservé aux animaux de rente, et alors que la consommation de viande diminue en Suisse.