Canal Alpha

Journal du Dimanche 21 juin 2020


Commémorations en souvenir de l’inondation

Un an, jour pour jour, après les inondations du Val-de-Ruz, presque tout est rentré dans l’ordre. Mais la violence de la catastrophe a laissé des traces dans les esprits. Ce dimanche, des événements commémoratifs ont eu lieu au Pâquier, à Villiers et à Dombresson. Au chemin du Ruz Chasseran, l’une des rues les plus touchées, une centaine de voisins se sont retrouvés. On s’est promis de ne plus revivre ça avant 99 ans!

Val-de-Ruz est presque remise, un an après l’inondation

Ce 21 juin 2019, Villiers et Dombresson étaient méconnaissables. Un an après, les souvenirs restent, inévitablement, tandis que les stigmates s’effacent des bâtiments sinistrés. Évidement les assurances et l’ECAP ont été pris d’assaut: 373 sinistres pour CHF 13’953’736 de dégâts. A ce jour, 2/3 de cette somme ont été versés. La moitié des sinistres sont clôturés, mais il en reste encore environ 190. Et ceux qui ont vécu cette nuit dramatique, qui on le rappelle, a causé un décès, garderont aussi et surtout en mémoire la solidarité citoyenne.

« Il ne faut pas que la voiture se fasse emporter »

Le 21 juin 2019, Pamela et Rosalie Orval rentraient chez elles, à Saint-Imier, quand elles ont été prises au piège par les inondations au Val-de-Ruz. Elles ont été recueillies par la famille Lugon, à Villiers. Une année plus tard, ils reviennent sur cet épisode qui aurait pu mal tourner. Les couples Lugon et Orval ont noué, depuis cette folle nuit, des liens d’amitié.

Le Jura fait du ping-pong avec les gens du voyage

C’est un phénomène récurrent avec les beaux jours. Hier, samedi, plusieurs dizaines de caravanes, en provenance de Bienne, ont tenté de s’installer sur le parc technologique du Jura, à la sortie Delémont-est, de l’autoroute A16. Mais la police les a interrompues dans leur élan. Le canton ne dispose pas de structure d’accueil pour les gens du voyage étrangers, ici majoritairement français. Après plusieurs heures de négociation, les conducteurs ont finalement décidé de retourner en direction du canton de Berne. La situation a causé des bouchons une bonne partie de l’après-midi.

Le stade de Bassecourt garde son goût de brûlé

Les habitants de Haute-Sorne ont refusé, ce dimanche, le crédit de CHF 1,65 mio destiné à l’assainissement et la modernisation des Grands-Prés, à Bassecourt. La tribune et les vestiaires du stade avaient été ravagés par les flammes en 2018. Pour le club, le coup est rude. Les citoyens de la commune mixte ont, en revanche, dit oui, à 68% au crédit de CHF 2,15 mio pour l’acquisition d’un bâtiment pour l’accueil d’une crèche, à Courfaivre, et au crédit de CHF 1,3 mio, pour l’assainissement du Centre de Culture et de Sport de Courfaivre.

Val-de-Travers aide la patinoire de Fleurier à payer

Les élus de Val-de-Travers ont octroyé CHF 870’000 de prêt à la société gérant la patinoire de Fleurier, pour terminer de payer des travaux de rénovation, dépassant le budget initial de CHF 1,3 million. C’était vendredi soir lors du Conseil général. Le Centre de sport de glace avait été vendu par la commune il y a cinq ans.

Reprise réussie: Xamax prend de l’avance sur Thoune

Hier, Neuchâtel Xamax FCS recevait le FC Thoune pour la reprise du championnat de Super League. Le topo d’avant match: Thoune est lanterne rouge, mais affiche le même nombre de points que Xamax, qui a pour ultime objectif d’assurer son maintien sans passer par le barrage. Le match n’est certes pas décisif, mais important pour le classement et le moral! Les rouge et noir l’ont bien compris et ont sorti un beau match où l’on a vu un Xamax solide mentalement.

L’invité: Laurent Walthert, capitaine des rouge et noir

Il est l’un des deux piliers de Neuchâtel Xamax FCS, avec le grand Raphaël Nuzzolo. Laurent Walthert est le capitaine de l’équipe, gardien titulaire depuis quasi toujours (saison 2013-2014). Il nous donne son sentiment sur le match de reprise à domicile des rouge et noir, après la pause Covid-19. L’objectif sportif de cette fin de saison inédite est de maintenir le club en Super League, mais le rythme sera celui d’un marathon: 12 matches à disputer jusqu’au 2 août, soit un tous les trois jours. Est-ce jouable? Et puis, à 36 ans, comment Laurent Walthert envisage-t-il la suite de sa carrière?

Portes ouvertes du conservatoire de musique en vidéo

Ce samedi, le Conservatoire de musique neuchâtelois a organisé des portes ouvertes virtuelles.
Les professeurs ont présenté leur instrument par vidéoconférences de 45 minutes. Une opération qui n’a pas attiré beaucoup de monde. Seul un nouvel élève était connecté avec la professeure de flûte traversière ce samedi. Le Conservatoire avait organisé deux journées de présentation, les samedis 13 et 20 juin afin d’encourager les nouveaux élèves à s’inscrire pour la rentrée, malgré la crise sanitaire.
L’établissement enregistre 154 élèves en moins cette année. Le délai d’inscription a été prolongé.

Première naissance d’un bison d’Europe en Suisse

La petite Sultane a vu le jour le lundi 15 juin, à 14h, et fait le bonheur de sa maman Poziomka. Les membres de l’Association du bison d’Europe de la fôret de Suchy sont aussi très fiers d’annoncer la toute première naissance de cet animal menacé en Suisse, au sein de leur cellule de conservation génétique. Nous avons rendu visite au bisonneau femelle et à sa harde, non sans crainte.