Canal Alpha

Journal du Dimanche 22 mars 2020


Ce qu’a pu anticiper l’Hôpital du Jura

Tôt ou tard, une vague de patients atteints du Covid-19 déferlera sur les hôpitaux de l’Arc jurassien. Face à cette menace, l’H-JU se prépare. Tout le processus d’accueil des patients a été revu et les soins intensifs agrandis. Quid des respirateurs artificiels dont le nombre est limité?

Duplex: le Jura va soigner 2 malades venus d’Alsace

Le Jura n’est pas encore très touché par l’épidémie de coronavirus. L’Hôpital du Jura dispose encore de places en soins intensifs, avec respirateurs en nombre suffisant. Ce qui n’est pas le cas de la France voisine, où les structures hospitalières sont saturées. A l’instar des autorités de Bâle-Ville et Bâle-Campagne, le Gouvernement jurassien a accepté d’accueillir deux patients alsaciens sur le site de Delémont. Leur transfert est en cours de préparation. Le Ministre jurassien de la santé et de l’économie, Jacques Gerber, s’en explique.

Contaminée par le Covid-19, elle témoigne

Muriel Jaouhair, de La Chaux-de-Fonds, a contracté le Covid-19, il y a 20 jours, à l’occasion d’une sortie à ski avec des personnes qui n’avait aucun symptôme apparent. Pensant souffrir d’une grippe, elle se rend chez le médecin, qui lui diagnostique rapidement la maladie. Elle se confine alors dans sa chambre pendant deux semaines, avec l’aide de proches qui lui apportent de la nourriture. Le Covid-19 est difficile à vivre pour elle avec une forte toux, de la fièvre et de très fortes courbatures. Aujourd’hui, elle conseille de faire attention et de garder « la distance sociale ».

L’invité: Lt col EMG Jacques de Chambrier

Le canton de Neuchâtel a sollicité l’appui de l’armée, et lui doit «transformer un besoin civil en prestation militaires». Notre invité est ce soir le lieutenant-colonel Jacques de Chambrier, qui va jouer le «facilitateur», l’interface entre l’armée et le RHNE, le réseau hospitalier neuchâtelois: 90 militaires commencent leur mission demain matin pour ce canton.

À Cortébert, les autorités mettent la main à l’appel

On ne le répétera jamais assez, si vous avez plus de 65 ans, restez chez vous! Et parce que ce n’est pas facile, notamment si l’on est seul, des communes prennent des mesures. A Neuchâtel, une équipe se met en place, sous l’égide de la déléguée aux personnes âgées, pour appeler tous les aînés et prendre de leurs nouvelles. A St-Imier, cette tâche a été attribuée à une travailleuse sociale et, à plus petite échelle, dans le village de Cortébert, ce sont les conseillers municipaux eux-mêmes qui décrochent le combiné.

Les chiffres du coronavirus ce dimanche 22 mars

Le progression du coronavirus se poursuit. Ce dimanche 22 mars, la Suisse compte 7’014 cas confirmés. Près de 200 Neuchâtelois ont été infectés et le nombre d’infections a doublé dans le canton du Jura au cours du week-end. Des spécialistes français ont identifié un nouveau symptôme: la perte de l’odorat. Même s’il est assez rare, il peut se présenter de manière isolée, surtout chez les jeunes. Dans une telle situation, il est recommandé de se confiner, d’appeler son médecin et d’éviter l’automédication.

Des mois de travail et pas de spectacle pour le Starlight

Depuis 8 semaines, les artistes du cirque Starlight à Porrentruy répètent sans relâche leur dernier spectacle. Mais « Symphonie Lunaire » ne sera pas présentée au public. La première de ce week-end et toute la tournée ont été annulées. Les directeurs du cirque se retrouvent maintenant avec beaucoup de factures à payer et aucune rentrée financière, puisque leur école aussi est fermée.

Des places de jeux bien silencieuses

De Delémont à Neuchâtel, en passant par Moutier et Boudry, les places de jeux restent vides. Les autorités communales en ont interdit l’accès pour limiter la propagation du coronavirus. Dans la capitale jurassienne, les contrevenants risquent une amende de CHF 10’000 et une peine privative de liberté de 3 ans au maximum.

Les cours de sport s’invitent chez vous

Le Giant Studio dispense désormais ses cours par écrans interposés. Comme toutes les salles de sport, l’école de danse, d’aérobic et de condition physique de Serrières a dû fermer, en début de semaine dernière, suite aux mesures de la Confédération pour contenir le virus. Ada Pisino et son équipe ont trouvé la parade, grâce à une application qui permet aux membres de rester confinés, tout en suivant les cours.

La danse des balcons vous secoue le bas des reins

Non, la fête n’est pas finie! A l’initiative de la RTS et du média en ligne genevois « Kalvin Station », une soirée intitulée « La fête aux balcons » a voulu redonner du baume au coeur aux uns et aux autres, hier samedi entre 18h et 20h, tout le monde étant invité à se trémousser, malgré l’isolement, sur les balcons de Romandie. Evidemment, les pensées sont sensées se tourner vers les personnels actifs, et les remerciements aller aussi à ceux qui respectent les règles de prévention. Voici quelques images « home made » de cette opération, appelée a être renouvelée chaque samedi.