Canal Alpha

Journal du Dimanche 22 septembre 2019


Il chute et se tue après le démontage du Chant du gros

Un bénévole a trouvé la mort, hier soir au Noirmont, lors de la soirée qui marque la fin démontage des installations du Festival du Chant du gros. Le bénévole se trouvait à une hauteur de 2 à 3 mètres, sur un engin de chantier à l’arrêt. La caisse dans laquelle il se trouvait, a basculé. Les premiers éléments recueillis par la police, excluent l’intervention d’un tiers.

Neuchâtel Animal Save vole au secours des cormorans

Depuis le 1er septembre, les gardes-faunes des cantons de Neuchâtel, Vaud et Fribourg sont autorisés à tirer le grand cormoran sur le lac de Neuchâtel. lls sont officiellement estimés à 2’500 individus, à nicher aujourd’hui dans nos régions, menaçant la préservation des poissons, comme la palée et la bondelle. Cette décision à poussé 13 activistes de Neuchâtel Animal Save à se mobiliser, hier après-midi, dans le centre piéton de la capitale cantonale. Parmi les slogans affichés, on a pu lire: « Ils mangent des poissons par besoin, nous en mangeons par habitude ».

Centenaire des pompiers neuchâtelois, relève au Jura

Les pompiers étaient à la fête, ce samedi, dans l’Arc jurassien. A Neuchâtel, ils célébraient leurs 100 ans, à la caserne de Cortaillod. A quelques kilomètres de là, dans le Jura, 80 jeunes de 8 à 18 ans participaient, aux Bois, au Drago Challenge, un concours visant à fidéliser la relève. Huit épreuves basées sur la coordination, la communication, l’habileté, et bien autres spécificités propres au métier de sapeur-pompier, étaient programmées. A Cortaillod, de nombreuses démonstrations ont rythmé la journée d’anniversaire, dont celle dédiée aux risques liés aux produits chimiques.

Les forces en ordre, pour les 40 ans de la police JU

La police cantonale jurassienne fêtait, ce samedi, ses 40 ans. À cette occasion, elle a organisé une journée de démonstration. Environ 3’000 personnes étaient présentes, tout au long de la journée, pour découvrir les coulisses et les métiers des forces de l’ordre. Le responsable de la prévention et de la communication, Daniel Affolter, nous parle de l’objectif de la manifestation.

Inond’Actions VdR dans la lumière de La Maladière

L’association qui a vu le jour à l’initiative des clubs services et société philanthropique du Val-de-Ruz, pour soutenir les victimes des inondations, a reçu l’aide de Neuchâtel Xamax FCS. Hier soir, le club de foot avait mis à sa disposition un stand d’information et 200 places pour la rencontre face à Sion. A la recherche de dons, Inond’Actions VdR prend en charge tout ou partie de la franchise de l’assurance ménage en cas de dommages naturels, en portant une attention particulière pour les familles avec enfants.

La gare de Bassecourt inaugurée

C’est en grande pompe que les CFF, le canton du Jura et la commune de Haute-Sorne ont officiellement inauguré, samedi, la nouvelle gare de Bassecourt. Le coût de ces rénovations s’est monté à CHF 21 millions, financés essentiellement par la Confédération. Une une voie supplémentaire a été créée, ainsi qu’un passage inférieur. Les quais ont aussi été rehaussés afin d’accéder aux trains de plain-pied. Durant cette journée, un train a été baptisé du nom de la commune de « Haute-Sorne ». Les travaux avaient débuté en 2017 et les dernières finitions se sont terminées au début cet été.

Pourquoi Mediapart ne s’installera pas en Suisse

Que faut-il pour construire une information de qualité, alors que les fake news et autres théories du complot fleurissent en ligne? Le Club 44 de La-Chaux de Fonds tenait, samedi, une série de tables rondes et conférences. Parmi les invités, Edwy Plenel, figure de proue de Mediapart, dont les enquêtes font régulièrement trembler les gouvernements français. C’est un média devenu rentable deux ans seulement après son lancement. Et quand on lui demande s’il a l’intention d’ouvrir un autre Mediapart en Suisse, il répond qu’ici, les journalistes, font déjà bien leur travail.

C’est de la traditionnelle, prends-en de la graine!

Des agriculteurs et artisans du Jura bernois s’efforcent de remettre au goût du jour des céréales anciennes, aux saveurs presque oubliées. Mais cela ne veut pas dire qu’ils prônent un retour en arrière côté technique, bien au contraire. Vendredi et samedi, l’association Curieuses Graines organisait des portes ouvertes, à Saules, pour présenter les secrets des céréales.

Le croissant d’hier, il est encore bon chez +1

A l’heure où les chiffres du gaspillage alimentaire vous nouent l’estomac, l’association Un jour sans faim, fondée il y a une année, sauve de la poubelle des kilos de denrées chaque jour. Elle inaugurait, hier à Neuchâtel Vauseyon, son Café-boulangerie +1, proposant des aliments invendus de la veille à prix cassés, que l’on peut aussi consommer sur place. Les 30 bénévoles de l’association viennent en aide à une huitantaine de familles, soit plus de 200 personnes, via une distribution hebdomadaire de nourriture.

A Neuchâtel, les sauveteurs aquatiques ont du chien

Ces sauveteurs-là ont du chien, au propre comme au figuré. Pour la première fois, l’Amicale neuchâteloise du chien de sauvetage aquatique organisait, ce week-end aux Jeunes-Rives, la 17e édition du championnat de Suisse de la discipline. Les 6 tandems en lice pour le titre national ont exécuté plusieurs exercices de sauvetage dans les eaux du lac de Neuchâtel. Il sont pas parfois membre de sociétés de sauvetage. Mais cette année, aucun participant ne venait de Suisse romande.

Tramelan s’est plongé dans le noir, pour voir

Dans la nuit de vendredi à samedi, Tramelan est restée dans le noir, à l’occasion de la Fête de la Nuit. Les lampadaires sont restés éteints et des activités nocturnes étaient organisées afin de sensibiliser la population à la pollution lumineuse. Plusieurs communes de la région sont intéressées à éteindre, durant une partie de la nuit, leur éclairage public, comme nous l’explique Fabien Vogelsperger, le directeur du Parc régional Chasseral.

L’invitée: Magali Schmid et l’extinction lumineuse

Mesure écolo-économique, l’extinction des lampadaires au coeur de la nuit progresse lentement mais sûrement dans l’Arc jurassien. Magali Schmid est chargée de mission « énergie et mobilité » pour le Parc Chasseral. Si la perception par le grand public a rapidement et favorablement évolué, la mise en oeuvre concrète peut être un véritable défi technique pour les communes. Le bénéfice le plus immédiat semble être celui de l’économie d’énergie. Mais peut-on quantifier l’effet positif de l’extinction sur les insectes et la faune nocturne, ou encore sur la santé humaine?