Canal Alpha

Journal du Dimanche 24 novembre 2019


La HE-Arc connecte la connaissance depuis 15 ans

Un pont lancé en 2005, à travers l’Arc jurassien: la HE-Arc fêtait, ce week-end, ses 15 ans, lors d’une journée portes ouvertes. L’événement a rassemblé près de 2’000 visiteurs, sur les sites de Delémont et Neuchâtel. La Haute École, répartie sur quatre sites et trois cantons, dispense des enseignements dans les domaines de la santé, la gestion, l’ingénierie et la conservation-restauration. Ce découpage, selon les enseignements, contribuerait à la cohésion de la région.

Révéler au grand jour les violences faites aux femmes

Ce lundi aura lieu la journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes. D’Yverdon à Porrentruy, entre manifestation, éclairage des bâtiments publics et distribution de pin’s, des actions ont eu lieu tout le week-end, dans l’Arc jurassien, afin de révéler au grand jour ce phénomène, souvent passé sous silence.

Les St-Blaisois disent non à un crédit déjà dépensé

A l’instar des Ponts-de-Martel, la commune de St-Blaise va réduire le nombre de ses conseillers généraux. Ainsi en a décidé la population ce dimanche. Mais la votation la plus attendue de cette dernière commune concernait un crédit complémentaire, de CH 530’000, pour la réfection du centre du village. Les habitants ont finalement choisi de le refuser, à 18 voix près. Le conseil communal maintient, de son côté, que ce non ne va pas changer grand-chose.

La voiture a fini dans le salon de thé

Un accident inhabituel, heureusement juste matériel, s’est déroulé ce samedi, à Alle, au centre du village, peu après 16h. Une automobiliste d’une cinquantaine d’années, sans doute désorientée et qui quittait une place de stationnement, a perdu le contrôle de sa voiture. Le véhicule a terminé sa course dans la devanture d’un salon de thé, fermé à cette heure-là. Il n’y a pas eu de blessé.

Un congrès sur la dyslexie qui émeut les politiques

Le Canton de Neuchâtel a été le premier, en Suisse romande, à reconnaître la dyslexie comme un trouble, et à former ses enseignants en conséquence. Pour l’association Dyslexie de Suisse romande, il était donc évident d’y organiser son congrès cette année, et d’y présenter son film-documentaire « Mon dys à moi ».

Les judokas romands ont enfin leur centre, ou presque

Yverdon a mené son combat avec brio: la Fédération suisse de judo a choisi la commune pour poser les tatamis de son nouveau Centre national de judo. Hier, la Ville inaugurait le dojo temporairement installé aux usines Leclanché. Dans 18 mois, les athlètes pourront se mettre Ippon-Seoi-Nage dans le nouveau complexe « Sport 5″, situé à deux pas du stade de foot.

Le plus grand temple taoïste d’Europe est… à Bullet!

Le premier grand centre européen de taoïsme a ouvert ses portes dans le petit village de Bullet, hier matin. Le complexe de 5’000 m2 va tenter d’allier médecine occidentale et philosophies chinoises. Dans cette espace nommé Ming Shan (Montagne de la clarté, en français), on proposera un enseignement de la culture taoïste: méditation high tech, diététiques et kung-fu, entre autres.

A Peseux, on transforme les déchets en déco de Noël

Il en faut de la créativité et de l’imagination pour faire du neuf avec du vieux. Elles n’ont pas manqué à la Maison de paroisse de Peseux, qui accueillait, samedi, un atelier de bricolage de Noël mettant à profit de la récup. Bouchons en liège, rouleaux de papier toilette, pet, vieux papier… rien n’est assez beau pour fabriquer une crèche dans l’air du temps. Les plus belles pièces seront vendues au marché de Noël de Peseux, le 15 décembre, en faveur d’un projet humanitaire.

Avec la mixité « Miss et Mister », la fête sera plus belle

Dans un communiqué publié ce samedi, le comité d’organisation de la Fête des Vendanges, à Neuchâtel, a décidé d’ajouter un Mister à son concours de Miss. Ce sera chose faite pour 2020: le casting aura lieu en début d’année, et à la fin, il y aura même un 1er Dauphin, et un 2e Dauphin. Rendez-vous, toutes et tous, à condition d’être majeurs en février, sur fete-des-vendanges.ch.

Les Chaux-de-Fonniers tiennent à élire leur exécutif

Si la participation a été faible, le résultat n’en est pas moins catégorique: 66% des Chaux-de-Fonniers qui ont pris la peine de voter l’ont fait pour conserver le droit d’élire directement leur conseil communal. Ambiance et premières réactions auprès du PS et de l’UDC, alliés de circonstances, ainsi que du PLR.

L’invité plateau: Julien Gressot, à qui le vote?

Quels enseignements faut-il tirer du refus exprimé par les Chaux-de-Fonniers (certes avec une participation faible, d’à peine 23%), de laisser le législatif élire leur exécutif communal? Par 66% des suffrages exprimés, les citoyens ont décidé de conserver ce droit populaire. On en parle avec le fer de lance de cette proposition, qui n’a donc pas convaincu, le président de la section chaux-de-fonnière du POP, Julien Gressot.