Canal Alpha

Journal du Dimanche 5 janvier 2020


Deux incendies, à Haute-Sorne et Movelier, ce weekend

Un incendie s’est délaré, cette nuit à l’école secondaire de Bassecourt, vers 2h du matin. Le feu, qui semble d’origine criminelle, a démarré au niveau de la porte d’une annexe aux bâtiments principaux. L’école ne rouvrira que mardi. Un autre incendie a touché, vendredi, peu avant 17h, une maison familiale à Movelier. Il n’y a eu pas de blessé. Selon des témoins, ce feu, qui a mobilisé une quarantaine de pompiers, semble avoir démarré dans les combles, près de la cheminée.

Un nouveau brigandage touche le Jura

Vendredi, vers 18h30, un homme s’est introduit, masqué, dans un kiosque de Delémont. Sous la menace d’une arme, il a exigé de se faire remettre le montant de la caisse, avant de prendre la fuite, dans une direction inconnue. Jeudi déjà, des faits, selon le même mode opératoire, avaient été perpétrés dans un commerce de la gare de Porrentruy. La police a émis, une nouvelle fois, un appel à témoins.

Saignelégier a fermé ses urgences, ce dimanche

Annoncée de longue date, la fermeture des urgence du site de l’H-JU, à Saignelégier, est effective depuis ce dimanche, 18h. Les urgences vitales étaient déjà assurées à Delémont ou Porrentruy, mais cette annonce peut inquiéter, malgré un nouveau modèle cantonal pour les urgences sanitaires. Nous sommes allés sur place, ce dimanche matin.

Disparition d’Edgar Tripet, figure politique et culturelle

Il nous semble important d’apporter notre hommage à Edgar Tripet, figure politique et culturelle du canton de Neuchâtel. On a appris sa disparition, à Neuchâtel, le 31 décembre. Il avait 89 ans. Député PS au Grand Conseil dans les années 70, il avait reçu un hommage au Conservatoire, l’an dernier, lui qui avait notamment défendu la loi instituant le Conservatoire dans son fonctionnement actuel. Devenu essayiste et romancier, Edgar Tripet avait aussi présidé le Club 44 à La Chaux-de-Fonds. Ses obsèques seront célébrées ce lundi, à 14h, en la chapelle de la Maladière.

Salutations façon yoga au profit d’Action for Women

Les studios Yoga Fabrik, à Neuchâtel, organisaient, ce dimanche matin, un cours pas tout à fait comme les autres. Il s’agissait de faire « 108 salutations au soleil », pour commencer la nouvelle année du bon pied. Et cette initiative a une double fonction, car l’intégralité des dons récoltés pendant le cours seront reversés à l’association Action for Women. Celle-ci vient en aide aux femmes migrantes, dans les camps de réfugiés en Grèce.

Les Free Go vont se multiplier en 2020

L’association Free Go, comme la phonétique nous le suggère, propose des frigos en libre-service, pour lutter contre le gaspillage et aider ceux qui sont dans le besoin. Le concept, né il y a un an, va s’étendre en 2020 avec deux nouveaux frigos à Bôle et Savagnier, en plus de ceux du Landeron et de Cortaillod. Marilyn Beguin, présidente de l’association, tire un premier bilan.

Après les fêtes, c’est le grand rush dans les déchèteries

Après le déballage des cadeaux et les repas bien copieux, vient le moment de se débarrasser des déchets, forcément plus nombreux juste après les fêtes. A la déchèterie intercommunale de La Chaux-de-Fonds, cela représente une augmentation de la quantité de détritus de 5 à 10%, pendant la période des fêtes, par rapport à une semaine plus classique.

A Neuchâtel, les galettes des rois sont « musicales »

Pendant tout le week-end, les clients se sont précipités sur les galettes des rois, car, demain, c’est le 6 janvier, jour de l’Epiphanie. L’Ensemble Symphonique Neuchâtel, qui voulait aussi être de la fête, a caché 12 fèves en forme d’instruments de musique dans trois boulangeries du canton: à la Confiserie Walder de Neuchâtel, au Croissant Show à La Chaux-de-Fonds, et, c’est une première cette année, à La Gourmandise à Boudevilliers, dans le Val-de-Ruz. Il y a des abonnements et des places de concert à gagner.

Viteos ski: peu de neige, au fond, mais une course

Ce samedi, se déroulait la deuxième étape du Viteos Ski Tour, aux Breuleux. Mais le manque de neige a donné des sueurs froides aux organisateurs. Il a fallu changer de site, et composer avec des conditions capricieuses. Finalement, l’épreuve a pu avoir lieu, et les fondus de ski de fond ne l’ont pas regretté. L’événement s’est même offert le luxe de battre un record de participants.

L’invitée plateau: Pauline Gueissaz et la Grève du climat

Comment, et surtout avec qui, basculer dans l’an 2020? La reprise, c’est demain pour tout le monde, alors on a pensé que le mouvement de jeunesse pour le climat, acteur majeur de 2019, méritait sa place sur notre plateau, représenté par Pauline Gueissaz, 17 ans, de Sornetan dans le Jura bernois. Elle nous parle de son enthousiasme teinté d’inquiétude, et des suites envisagées pour 2020, pour passer un cap et garder une efficacité que la COP25 n’a pas semblé trouver.