Canal Alpha

Journal du Jeudi 10 octobre 2019


L’Arc jurassien en route pour la Mad pride à Genève

On en a maintenant l’habitude, chaque 10 du 10, des stands fleurissent pour la Journée mondiale de la santé mentale. Nouveauté, cette année, la Coraasp, l’association faîtière romande d’action en santé psychique, organise la première Mad pride de Suisse. Ce défilé de rue à Genève est un peu dans le même esprit que la fameuse Gay pride. Nous avons suivi des Neuchâtelois sur le départ, en car, en compagnie de Jurassiens.

A Peseux, Michel Rossi démissionne de l’exécutif

Le Conseil communal de Peseux va perdre l’un de ses membres le 31 décembre prochain. Le PLR Michel Rossi a annoncé son départ, lui qui avait été élu à l’exécutif en 2008. Il aurait dû exercer son mandat jusqu’au 1er janvier 2021. Il est donc probable que son siège soit repourvu. Michel Rossi a accepté de répondre au micro de Canal Alpha, afin d’expliquer sa décision et les raisons qui l’ont poussé à démissionner.

L’affaire Chrome: l’accusation requiert 36 ans de prison

Le Ministère public a requis, hier mercredi, devant la Cour pénale neuchâteloise, 36 ans de prison au total pour les quatre accusés jugés pour trafic international de drogue, soit juste 3 ans de moins qu’en première instance. Ce n’est pas l’avis de la défense qui demande des peines allant de 3 ans de prison à l’acquittement. Cette dernière dénonce les méthodes utilisées dans l’infiltration policière, qui a débouché sur la saisie de 5 « petits » kilos de cocaïne. Pour la procureure, ce dernier est issu d’une vaste enquête qui a mis à jour l’ampleur du trafic. Le verdict sera rendu le 12 novembre.

Géothermie profonde: le rapport du SED, est-il neutre?

L’association Citoyens Responsables Jura ne lâchera rien dans le dossier géothermie profonde, après la remise, hier, du rapport du Service sismologique suisse (SED) de l’EPFZ au Gouvernement jurassien. Pour rappel, Géo-Energie Suisse et le SED font partie du programme Destress, qui est partenaire du projet de Pohang. Jacques Couche préfère se baser sur une analyse, neutre dit-il, de la revue scientifique américaine Science, qui affirme que le tremblement de terre de Pohang est lié à la géothermie profonde. Le Gouvernement va maintenant analyser le rapport.

Un an après, Georges Wenger se plaît dans sa cave

Le chef Georges Wenger a remis son établissement en début d’année à Jérémy Desbraux et Anaëlle Roze. Depuis, il se consacre à une autre de ses passions, sa cave à vin, Vineas Vini.
Basée au Noirmont, cette caverne d’Ali Baba compte environ 1500 produits.
Après sa retraite, il continue donc notamment d’alimenter son ancien établissement en bouteilles. On lui a demandé si le restaurant lui manquait.

Les outils du cimetière d’Yverdon sont mieux rangés

La quiétude du cimetière d’Yverdon-les-Bains a été quelque peu perturbée, ces derniers temps, par la construction d’un hangar, inauguré hier, en fin d’après-midi. Ce bâtiment construit en lames de bois, d’une surface de 107m2 au sol, est le nouveau local technique du cimetière de la cité thermale. D’apparence modeste, il a donné du fil à retordre aux autorités communales. Il a fallu négocier avec les familles, car il y avait une dizaine de stèles à déplacer, là où trône aujourd’hui le hangar. L’édifice qui a coûté CHF 351’000 est également proche des fondations romaines de la ville.

VFM est dans le rouge hors terrain mais en noir dessus

À quelques jours du début du championnat de ligue A de volley, VFM présentait, hier soir à Courrendlin, son effectif et ses ambitions pour la saison à venir. L’événement nous a réservé deux surprises de taille, l’une bonne de 1 mètre 62 et l’autre mauvaise de CHF 139’000. La première, c’est le retour dans l’effectif LNA de Taryn Sciarini qui avait pris sa retraite de l’élite en 2017. La seconde est que le club a terminé la saison dernière avec une dette conséquente, qu’il tente de résorber.

Etienne Krähenbühl expose ses déchets plastiques

Ce qui pollue peut être esthétiquement beau. La preuve avec l’exposition de l’artiste vaudois Etienne Krähenbühl. De septembre 2017 à septembre 2018, l’Yverdonnois a collecté tous les plastiques de sa consommation quotidienne pour produire 780 estampes. Elles sont exposées jusqu’au 20 octobre au Centre d’art contemporain à Yverdon.

Des « hyperartistes » nous préparent un truc zarbi

Le mouvement Hyperartiste de La Chaux-de-Fonds prépare, pour l’été prochain, un projet étonnant. Sur le papier, ça a l’air un peu fou: une performance mêlant expérimentations visuelles et sonores avec une chorale, une violoncelliste et un décor qui prolongera un écran sur lequel seront projetées des images surprenantes, amusantes ou effrayantes. Tout est prêt, il ne manque plus que le financement.