Canal Alpha

Journal du Jeudi 16 mai 2019


A Neuchâtel, ce sont les cyclistes qui casquent

Neuchâtel, à l’initiative de Pro Vélo, accueillait, hier soir, la toute première Ride of Silence de Suisse. Ce rendez-vous mondial, chaque troisième mercredi de mai, vise à mettre en lumière, au travers d’un parcours à vélo, les endroits « accidentogènes » pour les cyclistes. La cité a connu pas moins de cinq accidents impliquant des vélos, ces huit derniers mois.

La LNM, entre nouveautés et retour aux sources

Opération communication pour la LNM qui présentait ses nouveautés ce matin à Neuchâtel: à quai, elle a démarré par la visite des cuisines exploitées par Cap Gourmand. Le vapeur Neuchâtel a ensuite largué les amarres, pour une croisière à destination de Bienne, où elle n’était plus allé depuis 2014. La LNM revient donc à ses premiers amours et proposera cette nouvelle destination au public tous les samedis, à partir du 25 mai.

Nouveau conseil d’administration au RHNE cet été

Le Conseil d’Etat annonce avoir promulgué formellement, hier 15 mai, la loi sur le Réseau hospitalier neuchâtelois, votée par le Grand Conseil en février. Le conseil d’administration dans sa composition actuelle sera remplacé au 1er novembre, et sa nouvelle composition annoncée au plus tard cet été. C’est à ce nouveau conseil d’administration qu’il appartiendra de décider de la localisation de l’unité de soins palliatifs du réseau.

Extinction Rebellion s’attaque aux banques

Le groupe neuchâtelois du mouvement Extinction Rebellion a organisé une action symbolique, ce jeudi à Neuchâtel, pour dénoncer l’impact négatif des banques suisses sur le climat. Entre 11h45 et midi à la place Pury, une quinzaine de membres ont proposé un Die-in, soit une simulation théâtrale de la mort, pour sensibiliser la population. Extinction Rebellion est un mouvement international qui prône la désobéissance civile non-violente.

Sortez vos lampes de poches pour la nuit des musées

Les musées de l’Arc jurassien ont tout un programme pour que vous les découvriez autrement et gratuitement, pendant tout le week-end, à l’occasion de la nuit des musées. Samedi, à Porrentruy, c’est une visite à la lampe de poche qui vous attend dès 22h. A Yverdon, les visiteurs pourront découvrir les différentes expositions, tout en dégustant des oeuvres d’art sous forme de biscuits. Particularité suisse: nous avons deux journées internationales des musées: les 18 et 19 mai, en fonction des établissements.

Le mercredi, on distribue des repas à Travers

Depuis le mois de mars, une antenne de l’association « Merci d’exister » existe à Val-de-Travers. Chaque mercredi, des bénévoles confectionnent et servent gratuitement une trentaine de repas. Leur but est de venir en aide aux personnes défavorisées et leur redonner espoir en les impliquant dans des projets à buts communs.

Il était une fois, l’histoire du Jura

L’histoire du canton sera expliquée aux élèves, non pas avec un support de cours traditionnel, mais avec un livre illustré. Présenté ce matin, « L’histoire du Jura racontée aux enfants – La Question jurassienne », s’adresse aux écoliers de 9 à 12 ans. 800 exemplaires sont actuellement distribués dans les écoles du canton. Philippe Riat, enseignant et scénariste, nous raconte l’histoire de ce livre.

Neuchâtel vivra 5 jours de folles courses d’orientation

Le canton de Neuchâtel sera le théâtre d’une course d’orientation géante dans une année. Plus de 2000 orienteurs viendront du 20 au 24 mai 2020 participer aux Swiss 5 Days Orienteering. Parallèlement aux catégories standards, on pourra profiter de trois épreuves Coupe du monde, de quoi séduire l’élite locale, comme en témoigne l’orienteur Pascal Buchs.

Le CJB mise sur la culture pour attirer les touristes

Le Conseil du Jura bernois a mandaté l’historien de l’art et spécialiste du patrimoine, René Koelliker, pour développer un projet qui valorise la culture de la région pour attirer les touristes. Communication numérique, application pour smartphone, revue spécialisée, roommate, les mesures sont variées. Le CJB va investir au moins CHF 160’000 sur 3 ans pour la mise en oeuvre de ce projet « culture et tourisme ».

Ces vestiges archéologiques qui nous touchent

Le Laténium de Neuchâtel a mis sur pied l’exposition temporaire « Émotions patrimoniales » pour penser le lien qui nous unit aux vestiges du passé. Plus de 400 photos ont été collectées auprès de particuliers et d’institutions de toute la Suisse pour illustrer la relation qu’à la population avec notre patrimoine. Pour la commissaire de l’exposition, Géraldine Delley, se photographier devant un monument est souvent une manière de réfléchir à nos origines et à notre finitude.