Canal Alpha

Journal du Jeudi 28 mai 2020


Quel été pour les pros de l’événementiel ?

Suite aux récentes mesures fédérales, le milieu de l’événementiel peut petit à petit reprendre son rythme. Le Forum de l’Arc et la Chambre de commerce et de l’industrie du Jura sont cependant encore prudents, en espérant pouvoir reprendre correctement leurs activités dès cet automne. En effet, les regroupements de plus de mille personne sont interdits jusqu’à fin août, ce qui laisse le temps de pouvoir organiser les grands événements, notamment le SIAMS au Forum de l’Arc, en novembre.

Martial Courtet et la 3e étape de sortie de crise

Le Conseil fédéral l’a annoncé hier, le 19 juin marquera la fin de la situation extraordinaire. Cette sorte d’état d’urgence qui permet à la Confédération de prendre des décisions, liées à la crise du coronavirus, à la place des cantons. Mais la fin annoncée de cette situation, et donc, le retour à une certaine souveraineté des cantons, n’est pas si claire que ça. Nous avons posé la question au président du Gouvernement jurassien, Martial Courtet. Une conférence de presse du canton est prévue mardi prochain sur cette thématique.

Parlement: mesures d’assainissement de la décharge

Le Parlement jurassien s’est retrouvé, pour la deuxième journée consécutive, à Courroux. Il devait notamment se prononcer sur un crédit d’engagement de CHF 2,7 millions, en vue d’assainir l’ancienne décharge de Rosireux à Bassecourt. Elle est à l’origine d’une pollution des eaux souterraines et du ruisseau du Tramont. Le Parlement a accepté, à l’unanimité, l’arrêté. Le canton devra encore se pencher sur 14 autres sites contaminés, avant 2040.

L’invité: Rémy Chételat et l’aide aux médias jurassiens

Le Parlement jurassien a accepté hier la mise en place d’une aide d’urgence aux médias du canton, confrontés à un effondrement de la publicité durant la crise. La presse écrite est particulièrement concernée, elle qui ne bénéficie par pas de la redevance. Rémy Chételat, le rédacteur en chef du Quotidien jurassien, nous détaille la situation financière et salariale de son titre, qui a perdu 60% de sa masse publicitaire. Mais tout reste encore à définir quant à cette aide cantonale, tandis que la gratuité de la distribution des journaux par la Poste commencera dès lundi et pour 6 mois au plan national.

Reprise de l’enseignement présentiel pour les grands

Dans le canton de Neuchâtel, les cours en présentiel reprendront le 8 juin dans les classes des établissements postobligatoires. Mais cette reprise s’effectuera par groupes pour respecter les règles fédérales de protection sanitaire, chaque élève devant être séparé de deux mètres. Ce retour sur les bancs de l’école servira surtout à rétablir un lien entre les différents établissements et les élèves, à un mois de la fin de l’année scolaire.

Le drive-in d’Yverdon, si rapide, a séduit les Romands

En un mois, le drive-in de dépistage installé derrière l’hôpital d’Yverdon a accueilli 1’000 patients, dont certains venant même spécialement de Genève, du Jura ou du Valais. Julien Ombelli, directeur médical des EHNV, explique ce succès par la rapidité du service proposé. De l’inscription sur internet jusqu’au résultat du test, il ne faut compter que quelques heures. Sur place, des étudiants en 5e année de médecine procèdent aux frottis. L’une d’entre eux, Floriane Maillard, explique que, dans ce contexte, l’approche du patient est primordiale puisque l’échange ne dure que quelques minutes.

Il faudra prendre le bus avant de profiter du RER

Les 6000 usagers quotidiens de la ligne de chemin de fer entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds vont devoir changer leurs habitudes, notamment en 2021. Ils devront prendre le bus pour pallier aux interruptions du trafic ferroviaire. Car deux principaux chantiers vont être réalisés: ceux de la future ligne RER et les travaux d’assainissement de la ligne actuelle reliant les deux principales ville du canton, et qui occasionneront 8 mois d’interruption entre mars et octobre 2021.

L’aéroport des Eplatures veut redécoller

Les turbulences sont derrière pour l’Aéroport régional des Eplatures. C’est en tout cas le message qu’a voulu faire passer le conseil d’administration d’ARESA cet après-midi. Sa présidente Sylvia Morel reconnaît qu’il y a eu des problèmes liés au manque de contrôleurs aériens, mais assure que la situation est désormais maîtrisée. Elle peut compter sur un nouveau directeur, Philippe Clapasson, un ancien de l’OFAC. L’Office fédéral de l’aviation civile qui avait justement l’aéroport de La Chaux-de-Fonds dans le collimateur.

Val-de-Travers moins dans le rouge mais préoccupée

C’était au tour, ce matin, de la commune de Val-de-Travers de faire le point sur ses comptes 2019. Plusieurs communes neuchâteloises ont annoncé ces dernières semaines des résultats meilleurs que prévus, notamment grâce à la dissolution de leur provision Prévoyance.ne, mais pour Val-de-Travers, qui boucle avec un déficit de CHF 2.1 millions au lieu de 3.5, la bonne surprise vient d’ailleurs. Il n’empêche que ce 3e exercice déficitaire depuis 2009 préoccupe l’exécutif.

Un « Social Lab » contre les incivilités à St-Imier

L’association Pro St-Imier, chargée d’entretenir les sentiers forestiers et les places de pique-nique de la commune, en a marre! Chaque semaine, elle déplore des incivilités. Des individus vont jusqu’à casser des bancs ou déféquer sur des tables. Des plaintes ont été déposées et les autorités ont mis en place un « Social Lab » réunissant des experts et des intervenants de St-Imier afin de trouver des solutions.