Canal Alpha

Journal du Jeudi 29 novembre 2018


Ruth Dreifuss milite pour la légalisation du cannabis

Ruth Dreifuss milite pour la dépénalisation du cannabis. La première femme présidente de la Confédération estime qu’il est absurde de condamner quelqu’un parce qu’il consomme une substance. Selon l’ancienne Conseillère fédérale, la Suisse prendra son temps, mais finira par changer sa législation. Quelques grandes villes sont prêtes à servir de cobayes, pour lutter contre le trafic illégal. Ruth Dreifuss y voit aussi un moyen de contrôler la qualité du produit et de mieux informer les consommateurs.

Les citoyens de Saignelégier snobent leur budget

Lors de l’assemblée communale, hier soir, la majorité des citoyens de Saignelégier présents a refusé toute entrée en matière sur le budget 2019, par 68 voix contre 55 et 2 abstentions. Initialement déficitaire à hauteur de CHF 23’000, il affichait hier un déficit de CHF 311’000. Le maire de la commune, Vincent Wermeille, souhaitait du dialogue. Il explique ne pas avoir de marge de manoeuvre sur les charges cantonales qui ont plombé le budget.

A la place de Claude Dubois, vous couperiez où?

Si vous teniez les cordons de la bourse du Locle, vous couperiez où? Une semaine après la présentation du budget 2019 de la ville (déficitaire d’environ CHF 3,5 mios), la gronde ne faiblit pas dans la rue. Les Loclois ne veulent pas des coupes proposées, de l’augmentation de 2 points d’impôts, et encore moins de la suppression de la musique scolaire. Pourtant il faut bien économiser quelque part. Vos idées, on les a transmises au directeur des finances, Claude Dubois.

La nouvelle dameuse des Genevez attend l’or blanc…

Pas un pet de neige aux Genevez, mais la nouvelle dameuse est déjà prête et n’attend plus que les flocons. Cet engin a été acheté CHF 250’000 par l’association jurassienne de ski de fond et la société coopérative du téléski des Genevez. Il a été présenté ce matin. Cette machine de 250 chevaux va faciliter la tâche des employés, qui pourront damer à la montée et à la descente. Elle sera inaugurée ce samedi.

La Suisse veut participer à l’humanité numérique

L’ordinateur a depuis longtemps remplacé la plume, dans les universités. Les sciences humaines font face à ce changement numérique, en adaptant leurs champs d’étude ainsi que leurs méthodes. Un séminaire sur le thème de l’humanité numérique a lieu, pendant deux jours, à l’Université de Neuchâtel. Outre les réflexions sur l’évolution des Sciences humaines, il y est question de la volonté des chercheurs suisses de rejoindre le consortium européen de recherche sur les humanités numériques, nommé DARIAH.

Le Village d’artisans lance son label pour entreprises

Le Village d’artisans, un programme fondé par Job Service en 2002, réunit dans un même lieu des petites entreprises et des jeunes en difficulté d’insertion socioprofessionnelle. La pédagogie, née de ce concept reconnu comme projet-pilote par le Secrétariat d’État à l’économie, fera désormais l’objet d’un label, qui pourra être sollicité par les entreprises qui répondent à un certain nombre de critères et engagent des jeunes en transition.

On ne dit plus fromager-laitier mais technologue du lait

Les métiers évoluent et avec eux leurs appellations. On ne dit plus fromager ou laitier, dans le jargon actuel des professions, mais technologues du lait. Nous sommes allés à la rencontre de Charlotte Fringueli, une jeune habitante de 21 ans de Vicques, qui effectue son brevet de technologue du lait à l’institut agricole de Grangeneuve, dans le Canton de Fribourg. Elle y suit l’un de ses cours pratiques, sur la fabrication du yaourt. Rien que la théorie se trouve dans un classeur fédéral de 180 pages!

L’effervescence des gourmandises de fin d’année

Ce n’est pas le premier Noël de Christian Mäder. En boulanger aguerri, il sait que ces six semaines, allant de fin novembre à début janvier, sont cruciales pour son commerce. Les ventes de Noël représentent près de 25% de son chiffre d’affaire. Jusqu’à la Fête des Rois, le 6 janvier prochain, il ne compte pas ses heures et tient son poste tous les jours, littéralement.

Les e-gamers neuchâtelois ne sont pas que des geeks!

Né en Corée du Sud dans les années 90, le e-sport, ou sport électronique, a plus de 200 millions d’adeptes dans le monde. En Suisse, cette discipline prend de plus en plus d’ampleur. A tel point qu’une trentaine de e-gamers ont créé Neuch Esport début 2018 pour participer à des compétitions nationales. En Corée, les joueurs pros gagnent plusieurs millions de dollars par an, et, en 2019, le chiffre d’affaires de ce drôle de sport devrait atteindre 1 milliard de dollars.