Canal Alpha

Journal du Jeudi 30 août 2018


Meurtrier au sang chaud ou assassin au sang froid?

Le Géorgien de 37 ans qui a tué un Congolais de 43 ans, en septembre 2017, au Centre de requérants d’asile de Fontainemelon, a été condamné cet après-midi à 12 ans de prison. Le président du Tribunal criminel de La Chaux-de-Fonds, Alain Rufener, a retenu le meurtre. La partie plaignante réclamait l’assassinat. Le Ministère public avait plaidé le meurtre, mais avait requis 16 ans de réclusion.

La Chrysalide: le déplacement de l’unité attendra

Le déménagement de La Chrysalide, unité des soins palliatifs de HNE, « ne devrait être mis en oeuvre qu’à partir de 2020″. Le Conseil d’Etat neuchâtelois considère, ce jeudi, comme « justifiée » mais « prématurée » la proposition d’HNE de déplacer La Chrysalide sur le site de soins aigus de La Chaux-de-Fonds. Il souhaite d’abord connaître l’issue des travaux parlementaires sur l’énorme dossier de l’organisation hospitalière, et demande des précisions à HNE sur certains points.

« Mais non, il n’y aura pas plus d’élèves par classe! »

On vous annonçait mardi le lancement d’une pétition par le Collectif du Pervou, contre une mesure d’économie prévue par l’État de Neuchâtel, qui prévoyait d’ajouter un élève par classe dès la rentrée 2019 dans les cycles 1 et 2. Au vu des vives réactions des députés et des syndicats de l’enseignement, le Département de l’Education et de la famille a fait part ce matin de sa décision de renoncer à cette mesure, qui devait permettre initialement d’économiser CHF 500’000 en 2019 puis CHF 1 million par an les années suivantes.

Monsieur le maître d’école par monsieur Allanfranchini

Enseignant durant 20 ans, professeur à la HEP BEJUNE pendant 17 ans, Patrice Allanfranchini n’a pas inventé l’école, mais il a eu l’idée, un peu folle, d’écrire un livre pour retracer l’enseignement dans le canton de Neuchâtel, de la Réforme à nos jours. Il a présenté « Institutrices et instituteurs de la ville et du canton de Neuchâtel », hier soir, à la HEP de La Chaux-de-Fonds.

Garez-vous, ça va poutzer dans le canton de Neuch’

Un premier grand week-end de nettoyage neuchâtelois, baptisé « Poutzdays », aura lieu dans le canton les 14 et 15 septembre, en même temps que le Clean-Up-Day mondial. L’initiative en revient à Marc Grünig, de l’association PurLac. Il a voulu fédérer toutes les actions bénévoles déjà existantes, pour plus de visibilité. Parmi la vingtaine d’actions répertoriées, citons la commune de Peseux, mais surtout celle de Neuchâtel, avec plusieurs centaines d’élèves mobilisés, ou l’Association pour la sauvegarde du Seyon, et des habitants de Chaumont, eux excédés par le littering.

Une gestion des déchets plus efficace à Val-de-Ruz

Un rapport de 42 pages pour développer un système de gestion de déchets plus efficace. Voilà le dossier qui sera présenté au Conseil général le 18 septembre prochain. Il propose de remplacer les 6 déchetteries actuelles de Val-de-Ruz, par deux centres de collectes surveillés à Chézard-Saint-Martin et à Boudevilliers, plus efficients et accessibles, et avec des horaires élargis. Ces deux grands centres seront appuyés par 17 écopoints. Il s’agira aussi pour la commune de mettre ses infrastructures aux normes.

Patrick Herrmann prend les rênes des Verts NE

Député au Grand Conseil et ancien candidat au Conseil d’Etat, Patrick Herrmann succède à Céline Vara à la présidence des Verts neuchâtelois. Le Chaux-de-Fonnier a été élu mercredi soir, par acclamation, par les délégués du parti réunis au Locle. Il aura trois vice-présidents: Christine Ammann Tschopp, Niel Smith et Romain Roustant.

Capa’cité mise sur le réseautage

Capa’cité se prépare pour une 7e édition. Dès jeudi prochain et jusqu’au 12 septembre, des stands seront installés un peu partout dans le centre de Neuchâtel, pour présenter les métiers aux écoliers de 10 et 11e. En plus d’un nouveau logo et d’une présence accrue sur les réseaux sociaux, ce salon des métiers bisannuel mise, pour cette édition, sur le réseautage. Il ambitionne de mieux mettre en lien les jeunes et les entreprises.

La Grande Béroche et Val-de-Ruz, abakabantesque!

Les communes de La Grande Béroche et Val-de-Ruz ont toutes les deux adopté le même système de gestion de ressources humaines. Sous l’appellation farfelue « Abakaba », il y a en réalité une méthode précise pour déterminer équitablement le salaire de chaque fonction occupée dans une administration. Si les deux autorités ont choisi ce programme, c’est parce qu’il est particulièrement attentif à une équité entre hommes et femmes. En plus, le canton du Jura l’utilise depuis 2015 déjà, et là-bas le programme semble avoir fait ses preuves.

Camping ou glamping, on n’hésite pas, c’est tendance!

Que ce soit sous une tente, en camping-car, ou même dans une yourte, dormir en camping c’est ultra tendance. Les campings jurassiens affichaient déjà une hausse de 25% à fin juin, sans compter l’été caniculaire qui a suivi. A Saignelégier, avec près de 7’000 nuitées en six semaines, c’est la meilleure saison réalisée depuis 15 ans. Ce succès on le doit aussi aux nouveaux hébergements insolites proposés aux vacanciers, ainsi qu’à l’essor des camping-cars, dont les ventes ont doublé, en deux ans, en Suisse.

Deux nouvelles oeuvres sur la Balade de Séprais

La Balade de Séprais, qui fête ses 25 ans cette année, s’enrichit de deux nouvelles oeuvres. La première a été réalisée par Christophe Bregnard, sculpteur jurassien de Vendlincourt. Il a utilisé une vingtaine de vieilles jantes, puis apposé des miroirs. La deuxième est une réalisation d’artistes genevois, Crystel Ceresa et Thierry Feuz ont mis en couleur l’abribus du hameau. La Balade de Séprais compte maintenant 80 oeuvres. Le vernissage aura lieu samedi à 17h30.

Un « Espace Sud » pour mieux se faire connaître

L’association Espace Sud, à Neuchâtel, a déménagé. La structure propose un espace de création et de répétition pour les arts de la scène depuis 2014. Depuis juin, elle dispose de nouveaux locaux nettement plus spacieux. Plus grands mais aussi plus chers: l’association a dû gonfler ses rangs. De trois compagnies professionnelles, elle est passée à cinq, mais aucune d’entre elles ne roule sur l’or. Heureusement, elles ont trouvé du soutien auprès de la Ville de Neuchâtel, notamment pour développer ces 170 mètres carrés d’échanges, ouverts à tous les acteurs de la scène neuchâteloise.

La Coupe des Bains s’exporte à la pati de Fleurier

Voir des matches de hockey de niveau européen dans la région, c’était déjà possible à Yverdon depuis 14 ans, ça l’est aussi à Fleurier depuis hier soir. Pour sa 14e édition, la Coupe des Bains, orchestrée par Bernard Stalder, s’exporte dans d’autres patinoires. Pour le président du comité d’organisation, le Val-de-Travers ce n’est pas un hasard, c’est un retour aux sources, plein d’émotion!