Canal Alpha

Journal du Jeudi 30 avril 2015


Record romand au Swiss Loto près de Neuchâtel…

C’est près de Neuchâtel qu’a été validé le billet correspondant au plus gros gain du Swiss Loto, en Romandie, depuis 1970: 24,7 millions de francs! La Loterie romande ne confirme que cette info… Pour le reste, parole aux kiosquiers!

10 secondes pour profiter du TdR à Delémont

A l’occasion du passage du Tour de Romandie à Delémont, nous avons fait un tour d’horizon des motivations du public qui a fait le déplacement à un tour de cadran du passage des cyclistes. Cette troisième étape a d’ailleurs été remportée par le Suisse Michael Albasini, déjà vainqueur la veille à St-Imier

Des coureurs en attendant les cyclistes

Moutier accueillait cet après-midi le départ de la troisième étape du Tour de Romandie. Mais la fête a déjà commencé hier dans la cité prévôtoise. La première Course de la Vieille Ville y était organisée, sous la supervision notamment de Fanny Meier, la coordinatrice sportive régionale. 130 coureurs ont pris le départ de cette course d’un genre particulier, puisque le rythme durant les premiers tours était donné par des ouvreurs pour éviter que les meilleurs ne prennent de l’avance trop rapidement.

La Suisse championne d’Europe des Freescale 2015!

Les deux équipes imériennes ont brillé lors des championnat d’Europe de la Freescale Cup 2015. L’une est arrivée 8e sur 15, et l’autre… première! Elle a devancé ses concurrents de 10 autres pays. Avec son véhicule autocommandé, elle s’envolera pour les championnats du monde, en Allemagne, au mois d’août.

Capsule temporelle pour le futur de La Neuveville

Mercredi après-midi, à la Neuveville, les autorités communales étaient réunies pour une première pierre d’avenir: celle de la nouvelle école primaire des Collonges. Après les discours et la célèbre formule « ouvrir une école, c’est fermer une prison », une capsule temporelle a été placée dans les fondations du futur établissement. Les élèves devraient pouvoir rejoindre les bancs de l’école pour la rentrée d’août 2016.

Des comptes yverdonnois meilleurs que prévus

C’est une constante depuis plusieurs années, les budgets yverdonnois sont bien plus pessimistes que la réalité finalement comptabilisée. Le problème, c’est que ces prévisions « trop prudentes » ont tendance à freiner certains investissements pour l’avenir. Le syndic d’Yverdon-les-Bains, Jean-Daniel Carrard, admet que cette situation est problématique. Première nouvelle: le gel de l’engagement de personnel, décidé par la municipalité, est terminé, une mesure presque obligée avec une marge d’autofinancement positive de 27 millions de francs pour l’exercice 2014.

Matthieu Lavoyer dans la cour des grands

A tout juste 25 ans, le socialiste Matthieu Lavoyer s’apprête à siéger au sein de l’exécutif de sa commune, Peseux. Ce pro fusion aura un an pour défendre le mariage entre Neuchâtel, Peseux, Corcelles-Cormondrèche et Valangin. Cet historien de formation espère aussi laisser son empreinte dans la vie de la commune et compte bien se faire entendre, malgré un exécutif et un législatif de droite.

Yverdon met la culture régionale en Emoi

La ville d’Yverdon publie, « Emoi », un nouveau magazine destiné à promouvoir les acteurs culturels du Nord-Vaudois, mais dont on espère aussi qu’il suscitera l’émotion. Pour Raphaël Kummer, chef du service de la culture, cette publication se devait d’être une oeuvre d’art, d’où sa conception avant-gardiste et déroutante. Avec Emoi, toute la région se trouve mise en valeur, et c’était la volonté le Nathalie Saugy, municipale de la ville. Thierry Luisier, le directeur du théâtre Benno Besson, se servira de cette publication comme d’une carte de visite à l’étranger.

Des champs jurassiens au Salon du livre de Genève

Quand elle ne travaille pas dans sa ferme, sur les hauteurs de Delémont, Yvette Petermann écrit des livres. Son deuxième est sorti ce mardi. Intitulé « La Porte Entrouverte », il est présenté au Salon du livre de Genève. Cette femme paysanne y reporte des témoignages, récolté durant 20 ans dans le milieu agricole, alors qu’elle écrivait pour le journal Agri.

Boll et Roche: entre ciel et scène

Le Jurassien Alain Roche, nombreux sont ceux qui l’ont déjà vu, suspendu dans les airs, avec son « piano vertical ». Vendredi, à St-Imier, il jouait le spectacle « L’insolence du printemps », avec sa compagnie: Boll et Roche. La danseuse Stéphanie Boll y incarne une femme qui parle de sa famille, de son éducation, et de qui elle est. Entre musique, danse, et texte, ce spectacle se veut accessible pour le public.