Canal Alpha

Journal du Jeudi 31 mars 2016


Braquages de bancomats: la série continue

Les Franches-Montagnes connaissent une série noire pour leurs distributeurs d’argent. Deux mois et demi après l’explosion qui a détruit un bancomat au Noirmont, c’est celui de la Raiffeisen des Bois, qui a explosé en mille morceaux cette nuit. Les malfrats sont en fuite, et selon la procureure Valérie Cortat, ils auraient déjà quitté la Suisse par la douane de Biaufond.

Expulsé de ses locaux, le Giant met les pieds au mur

Le Giant Studio de Neuchâtel devait quitter ses locaux, ce jeudi. Arrivée en fin de bail, Ada Pisino a reçu la visite de la propriétaire Sousa vins et comestibles SA pour l’état des lieux, à qui elle a affirmé qu’elle ne partira pas tant que des contentieux financiers existent. La professeur de danse estime qu’une partie des investissements et des charges, liées à un chauffage déficient, qu’elle a assumée doivent lui être remboursée. Michel Montini, s’en tient à la décision du tribunal de mettre fin au bail, ce 31 mars. Il demandera l’expulsion du Giant Studio, si celui-ci ne libère pas les lieux avant minuit.

Une ferme part en fumée à La Chaux-du-Milieu

Un incendie a ravagé la ferme de la Grande-Joux entre les Ponts-de-Martel et La Chaux-du-Milieu. Il a fallu une quarantaine de pompiers de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds pour venir à bout des flammes après plusieurs heures. Aucune victime n’est a déplorer, même le bétail a été épargné. La route restera fermée jusqu’à vendredi.

Arrestations aux abattoirs de Moutier

La police bernoise a arrêté deux hommes aux abattoirs de Moutier, soupçonnés d’irrégularités dans les procédures d’abattage. Les investigations devront notamment déterminer dans quelles mesures ont été commises des infractions à la loi fédérale sur les denrées alimentaires et à la loi sur la protection des animaux.

La Reine du crochet a légué son carrosse à son village

Françoise Cuche, connue pour être la Reine du crochet à Dombresson, s’en est allée la semaine dernière. Elle laisse derrière elle un carrosse, réplique fidèle de celui d’Élisabeth II, fait entièrement à la main. Sa fille, Janine Meyer-Cuche, a convaincu les commerçants du coin de l’exposer dans leur vitrine avant de trouver un musée prêt à le mettre en valeur.

Le Land Art s’installe au Jardin botanique de Neuchâtel

Du 2 avril au 8 octobre, le Jardin botanique de Neuchâtel accueille 18 oeuvres issues du mouvement Land Art. Les artistes viennent de toute la Suisse ou d’Europe et peuvent laisser libre cours à leur imagination. Sans se donner le mot, beaucoup ont été inspirés par la thématique de la migration au moment d’imaginer leurs créations.

Le Goût de l’interdit au Musée de l’absinthe

Faire la lessive, boire un lait, ou commander un lapin ou un téléphone… autant d’expression a priori banales, qui avaient une signification toute particulière dans le Val-de-Travers des années de la clandestinité. De 1910 à 2005, la production, le transport et la vente d’absinthe étaient interdit, d’où l’émergence de ces astuces et détournements pour parler de la chose. La nouvelle exposition temporaire de la Maison de l’absinthe, à Môtiers, s’est plongé dans cette histoire, souvent immatérielle et difficile à mettre au jour.

Deux salles de fitness à Porrentruy, ça va être sport!

En septembre, deux concurrents se partageront le marché du fitness à Porrentruy. Un nouvel arrivant, Let’s go Fitness, 39 centres en Romandie, s’installe à Esplanade Centre. Le directeur de ce nouveau club, Christian Matthey vise 700 adhérents. Mais est-ce réaliste pour une petite ville de 6000 habitants, quand on sait que l’autre salle de fitness, Espace Vital, n’atteint que 400 clients? Jérôme Cheverey, aux commandes de l’établissement depuis une dizaine d’années en doute, même si la concurrence pourrait dynamiser le marché.

Vous l’avez, vous, votre billet pour le HC Ajoie?

Demain, le HC Ajoie joue l’acte 6 de la finale des playoffs de ligue nationale B avec, peut-être, le titre en vue. Par contre beaucoup de Jurassiens devront regarder la partie à la télévision, puisque les billets sont partis comme des petits pains. Il fallait se lever très tôt ce matin pour obtenir le précieux sésame. Certains ont eu plus de chance que d’autres.