Canal Alpha

Journal du Jeudi 7 septembre 2017


Hop Hop Hop, le cuistot des stars du Chant du Gros

Dites Hop Hop Hop à Yannick Noah, Zaz ou Zazie, il et elles sauront tout de suite de qui vous parlez! De Jean-Marc Baume, le cuisinier de la tente des artistes au Chant du Gros! Hop Hop Hop est aux fourneaux depuis 25 ans (d’abord à la tente La Tentation). A la veille de l’ouverture du festival, il nous a accueillis dans sa cuisine. Dès ce soir, son restaurant éphémère sera réservé exclusivement aux artistes.

Moutier, son hôpital… finalement mis en vente?

Le site de Moutier de l’Hôpital du Jura bernois pourrait être mis en vente. Selon une information de la RTS hier, le conseil d’administration en discute. Un appel d’offre pourrait être lancé prochainement. Le député PSA au Grand Conseil bernois, Peter Gasser, a déposé une interpellation aujourd’hui. Il demande que le canton de Berne clarifie la situation.

Les adieux de la 2e brigade d’infanterie au Chasseral

La cérémonie de dissolution de la Brigade d’infanterie 2 s’est déroulée, hier après-midi, en présence de Philippe Rebord, le chef de l’armée suisse, au sommet du Chasseral. Ce lieu est emblématique pour la brigade, dont fait partie le bataillon d’infanterie 19, héritier des régiments neuchâtelois et jurassiens. La dissolution sera effective au 1er janvier 2018. Ses différents corps de troupe rejoindront la future Division territoriale 1 ou intégreront l’une des trois brigades mécanisées.

Madame miel en campagne contre la désinformation

Non, preuves scientifiques à l’appui, il n’y a pas de plastique dans le miel suisse. Par contre, on trouve dans la nature des produits qui font mourir les abeilles. Ca, Apisuisse aimerait bien que ce soit dit, d’autant que la situation inquiète. Cette année, 13 cas avérés d’intoxication de colonies d’abeilles ont été recensés, contre 4 à 7 cas en moyenne ces dix dernières années. La Jurassienne Sonia Burri, présidente de la faîtière des apiculteurs, part en campagne, alors que le Conseil fédéral doit examiner un plan d’action cet automne.

Des habits tressés d’aliments, est-ce que c’est vegan?

Dans le cadre des festivités « Neuchâtel Ville du goût 2017″, la haute couture met la main à la pâte. L’exposition « L’Art en Appétit », au centre commercial de la Maladière, en est l’illustration: des robes boulangères, des perruques en pains, et un corset en pâte à sucre. Miss Neuchâtel Fête des Vendanges y a fait mercredi sa première apparition officielle. À déguster sans modération, mais avec les yeux.

Vents et cinéma tournent dans les Franches-Montagnes

Rita Productions, tourne depuis début août, un long métrage dans une ferme inhabitée de la commune des Bois, dans les Franches-Montagnes. Ce film, qui sortira en 2018, « questionne notre monde » dixit sa réalisatrice Bettina Oberli, que nous avons rencontrée sur le plateau de tournage en début de semaine.

Au Landeron, 30 ans d’un Jazz Estival qui n’a pas d’âge

Le 30e Jazz Estival bat son plein, depuis plusieurs semaines, au Landeron. Pour cet opus anniversaire, Eddy Burgener, co-organisateur de la manifestation depuis 1994, évoque quelques-uns de ses souvenirs. Cette série de concerts, qui ont lieu chaque année tous les jeudis soir de la fin de l’été, est suivie par de nombreux et fidèles amateurs de Jazz du début du XXe siècle.

25 fois les 4 Foulées, tout le temps de bâtir un roman

Le nombre de foulées enchaînées par les coureurs des 4 foulées depuis 25 ans est impossible à compter. Hier soir, pour la 3e et avant-dernière étape aux Bois, ils étaient plus de 800 à s’élancer sur le parcours. Chez les élites, Jérémy Hunt a augmenté son avance au classement général alors qu’Eléonore Paupe a battu Laurence Yerly et prend 22 secondes d’avance avant la dernière étape des Breuleux.

Tours de passe-passe à la brésilienne, passé 50 ans

Suite à sa rencontre avec un ancien footballeur international, le consul général adjoint de la Suisse au Brésil, Christophe Vauthey, a imaginé un « match de l’amitié » entre les deux pays. Hier soir, Stéphane Chapuisat et compagnie ont affronté des notables brésiliens, menés par Careca, à Neuchâtel. Le chanteur suisso-brésilien Marc Sway utilise, lui, le chocolat pour illustrer le lien entre les deux nations. L’ambassadeur André Regli confirme que celles-ci entretiennent des relations étroites. Dans le football aussi, Pascal Zuberbühler estime toujours nécessaire de compter sur un coéquipier brésilien.