Canal Alpha

Journal du Lundi 11 septembre 2017


Un plan d’action cantonal pour la santé psychique

Lorsqu’on se casse un bras, on court chez le médecin… mais lorsque c’est la tête qui va mal, on a plus de peine à en parler… Un plan d’action cantonal neuchâtelois veut contrer ce phénomène, avec un programme de prévention et de promotion de la santé psychique chez les enfants et adolescents. Il est prévu sur 4 ans, et nombreux sont les organismes partenaires, par exemple: l’ANAAP, le CNP, le Groupe Sida Neuchâtel, la Croix-Rouge, ou encore Stop Suicide.

70e Fête du peuple jurassien, leur question reste…

A la 70e Fête du peuple jurassien, on ne voit pas pourquoi le refrain devrait changer. Ici, la « question » reste la même, seuls les thèmes évoluent. Hier à Delémont, on a donc parlé des recours déposés à la Préfecture du Jura bernois. Mais ça n’a pas de quoi inquiéter le Mouvement autonomiste jurassien, qui a déjà prévu de se rassembler dimanche prochain, à la place de la gare de Moutier, à l’issue du vote sur l’appartenance cantonale de Belprahon et Sorvilier.

Moutier et maintenant Sorvilier, les recours continuent

Selon la presse dominicale, le Ministère public bernois enquête sur des irrégularités présumées, lors du vote 18 juin à Moutier. Les soupçons vont de la soustraction de bulletins de vote à l’utilisation frauduleuse de bulletins. Les pro-Jurassiens estiment que cette annonce n’est pas une information, et se demandent si le calendrier n’a pas été choisi pour déstabiliser l’électorat, à une semaine du vote de Belprahon et Sorvilier. A ce sujet, un recours a été déposé à Sorvilier, visant le message du conseil municipal dans le matériel de vote. Mais le scrutin est maintenu.

Ces femmes qui disent NON à Prévoyance 2020

Samedi à Neuchâtel, une dizaine de militantes a appelé à voter NON à la réforme des retraites le 24 septembre prochain, en jetant 1,3 millard de faux francs, soit la somme que les femmes auraient à perdre en cas de OUI, selon leur porte-parole Marianne Ebel.

Franc-maçon, montre-moi ta loge, star du patrimoine

Seuls 4’000 initiés en Suisse savent ce qu’il se passe derrière les portes d’une loge maçonnique. Mais dimanche, grâce aux Journées européennes du patrimoine, des centaines de profanes ont pu voir de leur yeux cinq d’entre elles, dans l’Arc jurassien. Nous avons suivi la visite de La Bonne harmonie de Neuchâtel, conduite par le Maître Bernard Vuilliomenet. Par cette opération, la maçonnerie cherche visiblement à se dédiaboliser. A la sortie, on ne sait pas tout, mais assez pour que les visiteurs fassent tomber leurs préjugés.

L’UniNE étudie le journalisme d’investigation

L’Académie du journalisme et des médias de l’Université de Neuchâtel se consacre à un projet d’étude sur le journalisme d’investigation. Alors que la profession vit actuellement une crise, ce créneau-là a su se renouveler. L’UniNE a obtenu un financement de CHF 625’000 de la part du Fonds national suisse de la recherche scientifique pour ce projet. Il devrait permettre, à la fin du projet en février 2021, d’améliorer l’enseignement de l’investigation auprès des journalistes.

Les petits Neuvevillois combattent la maladie en basket

Les enfants des écoles primaires et secondaires de La Neuveville ont chaussé leurs baskets pour combattre la maladie. Ils ont récolté plus de CHF 9’000 qu’ils ont donné à « ELA », l’association européenne contre les leucodystrophies. Arnaud Haefeli de Tavannes, a pu leur parler de sa maladie, et retrouve du courage en voyant l’engagement de tous ces jeunes!

Hommage au grand Silvant au Mont-de-Travers

Neuf des plus grands humoristes romands ont rendu hommage au grand François Silvant lors d’un gala à la Fête des Moissons du Mont-de-Travers vendredi. Dix ans après sa disparition, ils reconnaissent lui devoir beaucoup à l’instar de Yann Lambiel, Carine Martin ou encore Cuche et Barbezat. Le duo neuchâtelois prépare d’ailleurs, pour le 19 septembre à Yverdon, « Ainsi sont-ils », un texte inédit de François Silvant mis en scène par son acolyte de l’époque: Philippe Cohen.

Renaud, coeur perdu ou à prendre du Chant du Gros

L’événement de la dernière journée au Chant du Gros, samedi, c’était le retour de Renaud au Noirmont, après 10 ans. Mais entre tremblements et râles parfois inintelligibles, la performance de Mister Renard a serré le coeur des fans. Gilles Pierre, le patron du festival, ne regrette en rien son choix, et retient l’émotion du moment. Cette 26e édition a attiré 38’000 spectateurs, soit 2’000 de moins qu’en 2015, en raison de la météo et d’une programmation moins familiale. Le DJ français Feder a conclu ces trois jours avec son tube planétaire « Goodbye ».