Canal Alpha

Journal du Lundi 12 novembre 2018


100 ans pour tirer les leçons de la Grande Guerre?

Le chef de l’armée suisse, Philippe Rebord, était de passage hier à l’église de Courgenay, pour commémorer le centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale, qui aura mobilisé plus de 65 millions d’hommes, tuant près de 10 millions de soldats et 9 millions de civils. Ce matin, la ville de Delémont a aussi organisé une cérémonie d’hommage en présence des autorités militaires suisses et françaises.

Une poignée de main qui tombe mal, à Moutier

Le taxidermiste et artiste Christian Schneiter avait pour idée d’offrir à la ville de Moutier une poignée de main monumentale, pour symboliser l’entente, enfin retrouvée, entre le canton de Berne et le canton du Jura… mais ça, c’était avant la décision de la préfète. Depuis, même si l’idée est toujours sur les rails, on voit mal les autorités des deux bords se féliciter d’une paix retrouvée. Mais notre artiste de Vicques ne perd pas espoir.

Deux nouveaux partis pour les municipales à Moutier

Dans moins de deux semaines, les Prévôtois se rendront aux urnes pour élire leur maire, mais aussi leurs conseillers municipaux et de ville. Deux nouveaux partis se sont lancés dans l’aventure. Samedi, le groupement « Moutier A Venir » a présenté ses candidats. Ce matin, la section prévôtoise du PCSI a fait de même. Si tous se soucient des finances de la ville, les propositions pour les améliorer divergent.

DJ Arc-en-ciel, ambianceur depuis 20 ans en Ajoie

Ernest Quiquerez, alias dj Arc-en-ciel, se produisait samedi dernier au Petit Café de la Gare de Porrentruy. Pour fêter la Saint-Martin, le mécanicien de machines agricoles de profession a usé de la recette qui fait son succès depuis 20 ans: musique, jeux et blagues. Mais ne lui parlez pas de table de mixage ou d’ordinateur, l’ambianceur ajoulot s’amuse suffisamment avec ses nombreux CD et la centaine de sons préenregistrés dans son synthétiseur.

Opération « Archives! » en marge de Moutier Expo

Moutier Expo bat son record d’affluence de l’année dernière. Plus de 15’000 personnes ont visité les 110 stands du Forum de l’Arc entre mercredi et dimanche. Parmi ces stands, celui du Téléski de Grandval proposait un concours original pour son 50e anniversaire. Une « opération archives » où chacun était invité à apporter un objet d’époque. Ivan Tüscher l’a remporté grâce à sa guirlande de vieux abonnements.

Un temple aztèque a rassasié les amateurs de chocolat

Chocolatissimo c’est fini, mais l’édition 2018 a été belle. Elle a attiré plus de 10’000 amateurs de chocolat au Péristyle de l’Hôtel de Ville de Neuchâtel, et chez les confiseurs partenaires de l’événement. La semaine a été animée par des dégustations, des ateliers, des spectacles ou encore la démolition d’un temple aztèque, dont les 8’988 briques ont fini dans l’estomac des visiteurs!

Les Chaux-de-fonniers ont financé du photovoltaïque

La Ville de La Chaux-de-Fonds s’est attaquée, cet automne, à la rénovation de trois bâtiments, rue Fritz-Couvoisier, pour un montant de CHF 860’000. En plus de cette remise à neuf, les locataires bénéficient en prime d’une nouvelle centrale photovoltaïque valant CHF 150’000. Elle a été financée par le nouveau fonds communal de l’énergie, alimenté à raison de 0,5 centimes par kWh consommé. Elle produira jusqu’à 38’700 kWh par an, soit 30% de la consommation des bâtiments.

Les directives anticipées revisitées par le théâtre

Le sujet encore tabou des directives anticipées a été joué mercredi soir, au Café du Soleil à Saignelégier. Cette pièce de théâtre, intitulée « J’ai pas fini », a été écrite par Eric Masserey, le médecin cantonal adjoint du canton de Vaud, et mise en scène par Jacques Maître. Deux ans de travail ont été nécessaires pour réaliser le spectacle, qui est basé sur le formulaire officiel des directives anticipées. Les troupes Opale et Anadyomène feront une halte au Théâtre du Passage, à Neuchâtel, le 21 novembre à 18h.

Avec un « A » et un « X », ça fait Alyx

Fondé en 2014, le groupe francophone « Alyx » s’est choisi ce nom parce que Sébastien Angot, chanteur-compositeur, voulait que ça commence avec un « A ». Cédric Huguelet, co-fondateur, voulait, quant à lui, une fin en « X ». Alors bon: voici « Alyx ». Le quintette s’est produit sur la scène du Dublin’s, à La Chaux-de-Fonds, vendredi soir. Ils y ont joué leur premier album « Vole », dans lequel ils explorent la paternité, l’amour, la déprime. Rien de très inédit, mais le tout peut plaire aux amateurs de pop-rock.

Moments extraordinaires de la vie ordinaire à l’UniNE

L’Association pour la conservation des Archives de la vie ordinaire a fêté ses 15 ans avec un colloque consacré aux récits de voyage de nos ancêtres. Car même sans les réseaux sociaux, ils aimaient déjà partager leurs expériences sur papiers, dessins ou diapos. On a ainsi pu découvrir ce que Jeanne Martignoni aurait tweeté si elle avait eu internet en 1961 lors de son voyage aux Etats-Unis. Cela étant, nous intéresserons-nous encore, demain, aux archives que nous produisons aujourd’hui?