Canal Alpha

Journal du Lundi 13 janvier 2020


La Chaux-de-Fonds s’explique sur sa farce polémique

En argot Internet, un troll caractérise ce qui vise à générer des polémiques. En ça, l’opération de communication de la Métropole horlogère de ce week-end est très réussie. La Chaux-de-Fonds a simulé un piratage de ses réseaux sociaux par un troll pour créer un électrochoc. Mais la communication, s’est retrouvée prise, elle-même, dans les filets de la toile. Les autorités ont dû s’en expliquer en conférence de presse ce lundi matin.

L’invitée: Sylvia Morel « détrolle » la situation

Après la polémique sur le troll des réseaux sociaux de la ville, la conseillère communale Sylvia Morel, cheffe du département des finances, répond à nos questions. Pour elle, il s’agissait de faire taire la mauvaise presse dont souffrirait la Métropole horlogère. Mais y aura-t-il un retour sur investissement, malgré les CHF 90’000 dépensés dans cette campagne?

L’école de police prend perpette

Ils étaient 51 aspirants au garde-à-vous, en fin d’après-midi au Château de Colombier, pour l’ouverture de la promotion 2020 du CIFPol, le Centre interrégional de formation de police. C’est l’année de la pérennisation pour cette structure intercantonale. Neuchâtel, le Jura et Fribourg ont renouvelé leur convention pour une durée indéterminée, après une période test de 3 ans. La nouveauté, cette année, est le passage du cursus à deux ans au lieu d’un pour l’obtention du brevet fédéral de policier, nous explique Jean-Daniel Bourquin, le commandant de l’antenne neuchâteloise du CIFPol.

Les Sugus acceptent le compromis de départ

Le délai pour les locataires de l’ancienne usine Suchard, à Serrières arrivait à son terme, ce soir, à minuit. Le collectif SUGUS fait savoir, ce soir, qu’il acceptera le compromis de départ des lieux, négocié avec le propriétaire, mercredi dernier. Les locataires, à l’exception d’une entreprise, qui refuse toujours cette injonction, ont donc six mois pour quitter les bâtiments, afin de laisser place à un vaste projet immobilier, porté par le promoteur, Tivoli Center.

Des vols et un viol avec cruauté jugés à Porrentruy

Deux hommes comparaissaient aujourd’hui devant le Tribunal pénal de Porrentruy. Prévenus de plusieurs vols, l’un d’eux est, en plus, accusé de viol avec cruauté, des faits qui remontent à décembre 2018, à Delémont. Le ministère public a requis 6 ans de peine privative de liberté et une expulsion de 15 ans du territoire pour le violeur présumé, ressortissant marocain, et 5 mois de peine privative de liberté et une expulsion de 5 ans du territoire pour le second prévenu, également ressortissant marocain. Le jugement sera rendu demain à 16h.

Du non-filtré à la « Tchaux », ce n’est pas une fake news

C’est la semaine du non-filtré neuchâtelois! Ce matin, La Chaux-de-Fonds présentait son millésime 2019. Comme chaque année, un concours était organisé pour les citoyens. Le premier à deviner le monument qui se cache sur l’étiquette gagnait sa bouteille. Il s’agissait de l’aigle qui se trouve sur le monument de la République. Vous pourrez déguster ce millésime ce jeudi soir aux Anciens abattoirs ou lors du Festin Neuchâtelois, le 8 mars prochain, au restaurant de l’Union.

Il réalise un tour du monde « archéologique » à vélo

Johann Savary a parcouru plus de 12’000 kilomètres sur un vélo. Il a mêlé ses deux passions pour réaliser un tour du monde archéologique. Parti de chez lui, à Bâle, il a traversé 21 pays en 15 mois. Demain, il donnera plus de détails sur son périple, lors d’une conférence, organisée au Musée jurassien d’art et d’histoire à Delémont.

Frère et soeur, Jojo et Juju se retrouvent sur scène

Juliette et Jonas Vernerey montent, pour la première fois, sur scène ensemble. Les deux Loclois, le frère musicien et la soeur comédienne, jouent « Jojo » depuis ce week-end, à La Chaux-de-Fonds. Cette coproduction du Centre culturel ABC a été écrite et mise en scène par Lionel Aebischer, compositeur et parolier des Petits Chanteurs à la Gueule de Bois, pour qui c’était aussi une première expérience dans le théâtre. « Jojo » est à découvrir jusqu’au 19 janvier à La Chaux-de-Fonds, puis à Neuchâtel, Cossonay et Lausanne.