Canal Alpha

Journal du Lundi 13 novembre 2017


La Nati qualifiée, le Scala et les supporters soulagés

Nous avons suivi le match retour des barrages pour la Coupe du monde 2018 entre la Nati et l’Irlande du Nord avec des supporters de l’équipe nationale de foot, hier soir au cinéma Scala de La Chaux-de-Fonds. Au terme d’une rencontre tendue, achevée sur un score nul et vierge, la Suisse s’est qualifiée dans la douleur. Supporters et responsables du cinéma étaient soulagés et surtout heureux de pouvoir envisager d’autres projections en juin et juillet prochain.

Porrentruy, la fête du cochon et de son nouveau maire

Gabriel Voirol est le nouveau maire de Porrentruy. Le PLR a été élu, hier, en pleine St-Martin, avec 187 voix d’avance sur le maire sortant, le PDC Pierre-Arnauld Fueg. Le troisième candidat, Pascal Bedin, a, lui, recueilli 50 voix, soit dix de moins qu’au premier tour. Le nouveau maire est descendu dans la rue fêter sa victoire. En plein week-end festif, il en a profité pour aller à la rencontre de la population.

Un nouveau règlement pour le SIDP

Les Bruntrutains ont dit oui, ce week-end, au nouveau règlement du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy. Deux tiers des communes ont désormais donné leur aval, et ce règlement est donc définitivement accepté. L’assemblée du SIDP pourra statuer sur des crédits de CHF 2 millions. Il pourra aussi piloter des projets d’envergure, comme celui de la patinoire.

L’intégration des migrants par l’agriculture fonctionne

La Chambre jurassienne d’agriculture et l’Association jurassienne d’accueil des migrants ont organisé, vendredi, le repas de clôture du projet d’occupation et d’intégration des réfugiés dans l’agriculture. Cette deuxième saison a permis à 80 migrants de travailler dans 23 exploitations. Les organisateurs en tirent un bilan positif. Migrants et agriculteurs se disent satisfaits du programme.

#balance la pluie pour cette Saint-Martin réussie

Le concept plaît toujours plus: les marches gourmandes de Saint-Martin attirent les foules. Cette année, Chevenez a aussi organisé la sienne. Mille six cents personnes ont donc parcouru, à pied et en calèche, le chemin de Porrentruy à Chevenez… sous une pluie battante, mais dans la bonne humeur. Pour Joseph Aubry, président d’organisation, le but est d’étoffer l’offre. La soirée de Saint-Martin à Chevenez est déjà complète depuis plusieurs mois. Cette marche permet donc d’offrir une alternative complémentaire.

Les Brandons d’Yverdon-les-Bains font voyager

Les traditionnels Brandons d’Yverdon-les-Bains se tiendront les 9, 10 et 11 mars prochains. Le comité d’organisation a fait le plein de nouveautés et annonce son thème: « Autour du monde ». Avec un budget alloué par la ville et les sponsors de CHF 135’600, les organisateurs promettent une belle édition, où les 130 communautés étrangères d’Yverdon seront mises en avant.

Max Mathez a, pour sûr, marqué les Tramelots

On peut le dire, Max Mathez est un personnage qui s’est inscrit dans la mémoire de beaucoup de Tramelots. Cette année, il aurait eu 100 ans. Max Mathez fut pilote militaire entre 1939 et 1945, puis commandant d’Escadrille. Il a aussi marqué l’histoire de l’aviation militaire suisse, en tant que pilote d’essai. Max Mathez est décédé tragiquement en 1955, en Angleterre, alors qu’il était aux commandes d’un nouveau type d’avion à réaction, dans le cadre d’une mission pour le Département militaire fédéral. Jeudi, une conférence lui a rendu hommage.

Jeu de rôle grandeur nature, version terreur nocturne

Imaginez: vous vous réveillez dans un abri atomique, vous êtes amnésique et en compagnie d’inconnus. C’est la trame de base d’un jeu de rôle aux allures d’escape room, qui s’est tenu ce week-end à Develier. La petite équipe de la Stim, la société de transports vers un imaginaire mécanique, est à l’origine de ce scénario un peu fou. Jérémy Berret et ses acolytes organisent un jeu de rôle par année et celui qui vient de se jouer s’appelait « Terreur nocturne ».

Cantabile utilise Haendel pour intégrer des migrants

Cantabile aurait pu se contenter de présenter « Israel in Egypt » de Haendel sur scène, ce week-end. Mais, puisque la pièce traite de l’exil, le choeur symphonique neuchâtelois a invité des migrants à deux journées d’initiation. Le président de l’ensemble, Philippe Chopard, a apprécié la manière dont les Afghans, en particulier, se sont pris au jeu. Le directeur, Renaud Bouvier a pris conscience que notre approche de la musique est entièrement conditionnée par notre culture. Toutefois, une bonne oeuvre doit parler à tous et Mohammad Qasimi confirme qu’il a été transporté.