Canal Alpha

Journal du Lundi 14 septembre 2020


Un jeune homme se tue dans les gorges de l’Areuse

Triste annonce de la police Neuchâteloise. Un jeune homme de 20 ans a chuté mortellement dans la nuit de vendredi à samedi dans les gorges de l’Areuse, à proximité du lieu-dit « Le Pont des Clées ». Ce dernier cheminait sur le sentier avec des amis. Selon nos confrères d’Arcinfo, la victime participait vraisemblablement à une rave party clandestine dans la forêt. La police n’a pas confirmé cette information, mais une enquête est en cours.

Direct : Thomas Facchinetti veut protéger les oeuvres

« Depuis plus de vingt ans, les responsables des institutions patrimoniales de la ville de Neuchâtel alertent les autorités sur les conditions précaires de conservation des collections ». Cette phrase est tirée du rapport que le Conseil communal présente au conseil général de Neuchâtel, ce soir. L’exécutif souhaite, la création d’un pôle de conservation pour les musées de la ville, à Tivoli Nord, tant il y aurait urgence pour certaines oeuvres.

75 faons du Jura bernois sauvés des faucheuses

Créée il y a tout juste une année, l’Association Sauvetage de faons Jura bernois a contrôlé plus de 150 parcelles de mai à mi-juillet. 75 bambis ont ainsi pu être arrachés des griffes des machines agricoles en période de fauches. Les bénévoles comptent développer leurs actions et veulent récolter des fonds, via une campagne de financement participatif, pour l’achat de deux drones supplémentaires. En comptant les cantons du Jura et de Neuchâtel, c’est cette année près de 180 bêtes qui ont pu être sauvées. En Suisse, 1500 faons sont tuées chaque année, selon une statistique officielle.

The Atomik Nation veut poser ses boîtes à Neuchâtel

Ils ont déjà couvert quelques murs de La Chaux-de-Fonds avec leur Street Musik Box. Prochaine étape: Neuchâtel. Avec leurs petites boîtes à musique, Karim et Jérôme de The Atomik Nation voulaient allier Street art et musique. Après la France et le Portugal, les deux compères français ont été invité en Suisse par l’association des 3 Soleils, afin d’étendre leur art dans tout l’Arc jurassien.

L’Église réformée fait un don pour les victime du Covid

L’Église réformée jurassienne fait un geste pour les victimes du coronavirus. Ses délégués, réunis en assemblée samedi, ont décidé de verser CHF 50’000 au fond cantonal COVID-19. La Collectivité ecclésiastique cantonale catholique-romaine avait elle aussi fait un don à ce même fond en juin dernier. Samedi, c’est sans réels débats, que tous ont accepté ce geste qu’ils jugeaient naturel.

Daniel Maurer produit le meilleur gruyère du canton

Daniel Maurer de la fromagerie de Chézard-Saint-Martin a gagné le prix du Gruyère neuchâtelois de l’année. Pour obtenir ce titre, le fromager fait preuve de beaucoup de rigueur et grâce à son fidèle robot-fromager Enzo, fini le mal de dos. Nous sommes allés à sa rencontre afin qu’il nous présente la Rolls-Royce des fromages neuchâtelois.

Le Musée d’ethnographie passe derrière les cases

Intitulée « Derrière les cases de la mission », la nouvelle exposition du Musée d’Ethnographie de Neuchâtel s’intéresse aux missionnaires de notre région. Basée sur une bande dessinée, elle s’articule autour des cases, tant des dessinateurs que des médecins de la Mission romande. L’exposition a par ailleurs souffert du coronavirus, la pandémie retardant son implantation dans le musée. La première visite, lors du vernissage de samedi, a eu lieu exceptionnellement masquée, ce qui n’a pas dérangé les amateurs.

Les guides nature du Jura ont bien rempli leur rôle

Le Canton du Jura, Jura Tourisme et le Parc du Doubs ont « engagé », durant 2 mois cet été, 6 jeunes étudiants, devenus « guides nature ». Ils avaient pour rôle de sillonner les réserves naturelles des bords du Doubs et des étangs des Franches-Montagnes, pour informer et sensibiliser les touristes aux bons comportements à adopter au sein de ces milieux naturels. Une expérience pilote très appréciée, qui pourrait être reconduite l’année prochaine.

Est-ce que ça pousse plus vite avec la pensée positive?

Hannes Jacob a tracé un coeur dans une plantation de soja fin mai. Il a ensuite demandé à ses élèves de l’Ecole suisse de guérison, à Neuchâtel, « d’énergétiser » ce coeur afin de voir si cette partie du champ pousse différemment. Nous sommes allés constater par nous même le résultat.