Canal Alpha

Journal du Lundi 17 juin 2019


Florian Wahli se confie avant le procès

Il n’y a pas 15 minutes, pas une nuit, où il ne pense pas à sa femme, décédée le 25 janvier 2017, à Reconvilier. Meutre ou homicide, la justice devra trancher. Le procès du prévenu, un Américain d’origine kenyane, le petit cousin de la victime, débute ce mardi à Moutier. Florian Wahli s’est confié à nous avant l’ouverture. Le papa de la victime, Julius Korir, champion olympique en 1984, a fait le déplacement. Il peine à comprendre cet acte d’un membre de son entourage familial.

Metalor lâche ses mines « artisanales » en Colombie

Plusieurs ONG attendaient cette décision de longue date: le groupe Metalor Technologies SA annonce, dans un communiqué, « cesser toute activité avec les exploitants et collecteurs de mines artisanales ». Cela signifie concrètement que le fournisseur de métaux précieux, basé à Neuchâtel, arrête de travailler en Colombie, après avoir mis fin à ses relations commerciales, sur ce créneau, au Pérou. Metalor se justifie par la « complexité croissante de la chaîne d’approvisionnement », qui a fait augmenter les moyens nécessaires au contrôle des normes de conformité de ces mines.

Moutier s’empresse d’inaugurer sa Place du 18-juin

La plaque commémorative « Place du 18-juin » a d’abord traversé le Jura a vélo, puis est passée de mains en mains via une chaîne humaine de 1’200 personnes, de l’entrée de Moutier jusqu’à la fontaine de l’Hôtel de Ville. En ouverture de la Fête de la liberté, l’action se voulait encore une fois symbolique, pour rappeler au canton de Berne la volonté d’une majorité de Prévôtois de rejoindre celui du Jura. Le vote du 18 juin 2017 est toujours contesté, et la procédure juridique est en cours.

La Question jurassienne davantage enseignée à l’école

La Question jurassienne sera désormais enseignée à tous les degrés de l’école obligatoire du canton du Jura. Les grandes lignes du nouveau projet pédagogique ont été présentées, ce lundi, au château de Delémont. Pour répondre aux besoins du corps enseignant, le Service de l’enseignement met à disposition des écoles un éventail de nouveaux supports. Ces derniers sont rassemblés sur un site internet dédié aux enseignants.

Sasdoval passe souvent près de chez vous

Samedi, le Service d’aide et de soins à domicile du Vallon de Saint-Imier, Sasdoval, ouvrait ses portes au public. L’association privée, d’utilité publique et à but non-lucratif, emploie 63 professionnels se déplaçant dans tout le Vallon de Saint-Imier, pour une moyenne de 500 patients par année. Une prestation prise en charge entièrement par les assurances jusqu’à l’an dernier. Depuis 2018 et dès 65 ans, le patient doit prendre en charge une partie des frais de soins, à raison de CHF 16 par jour, sauf s’il a droit à des prestations complémentaires.

Saint-Charles garde le cap à l’international

Deux semaines après l’annonce de treize départs dans l’équipe, le collège et lycée St-Charles, à Porrentruy, a convié la presse, ce matin, pour confirmer sa stratégie à l’international. Une question de survie, selon le président, Baptiste Beuret, qui espère retrouver des comptes à l’équilibre, cette année.

Du nouveau chez Xamax lors du premier entraînement

Les vacances sont déjà finies pour les joueurs de Neuchâtel Xamax FCS. 15 jours après leur incroyable sauvetage en barrage de Super League, une partie de l’effectif s’est entraînée sous les ordres du nouvel entraîneur Jöel Magnin. Ce matin, les dirigeants ont également présenté deux nouveaux. Le milieu-gauche Maren Haile-Selassie, prêté par Zurich, ainsi que l’attaquant genevois Dylan Dugourd qui vient de fêter l’ascension en Promotion Ligue avec Étoile Carouge. En fin d’après-midi, le club a encore annoncé la prolongation du contrat du gardien Laurent Walthert.

On marche au pas à la 40e Fête jurassienne de musique

On ne rigole pas avec un concours initié en 1869! A la 40e Fête jurassienne de musique, qui se tient tous les 5 ans, trois juges scrutent les moindres détails de la parade, pour noter les marches des fanfares. Et dire que ça se joue au millimètre n’est même pas si exagéré. Pour les directeurs des différents corps de musique, le plus dur est de respecter les 250 mètres de parcours imposés pour terminer leur morceau. En tout, 1’200 musiciens ont participé à cette édition record à Tramelan. La prochaine se tiendra en Ajoie en 2024.

Affluence record pour la 5e édition de Delémont’BD

La 5e édition des Rencontres suisses et internationales de la bande dessinée, Delémont’BD, a accueilli 16’000 visiteurs ce week-end, un record. Ce sont 1’500 visiteurs de plus que l’an dernier. Le festival a remis, cette année, pour la première fois, le Prix Delémont’BD du meilleur album suisse de bande dessinée de l’année. Il est revenu au Genevois Frederik Peeters pour « Saccage ». 52 auteurs étaient invités cette année. La 6e édition de Delémont’BD se tiendra du 19 au 21 juin 2020.

Retour costumé aux années de prohibition de l’absinthe

En 1921, l’absinthe se consommait dans la clandestinité depuis une décennie, accusée de tous les maux. Ce contexte de la prohibition a servi de toile de fond à une murder party, samedi soir, à Môtiers. Ils étaient 54 à mener l’enquête, tout en jouant un rôle en costumes d’époque. Ce jeu, spécialement distillé pour la Maison de l’absinthe par l’association vaudoise A la loupe, vise à attirer un nouveau public, en mettant en valeur le patrimoine historique du Val-de-Travers dans une expérience immersive. Vu le succès de cette 2e édition, le musée récidivera, le 2 novembre.

Festi’neuch bat son record avec trois soirs complets

Festi’neuch, c’était la folie, ce week-end aux Jeunes-Rives. Jeudi, vendredi et samedi « sold-out » : le festival a battu son record en accueillant quelque 50’000 personnes, et ce malgré l’orage de samedi. Cette année, pas moins de six artistes ont tenu notre micro ou plus si affinités : Gaëtan Roussel, The Gardener & The Tree, Therapie Taxi, Ska-P, Bastian Baker et Caravan Palace. On vous livre ici un florilège qui vous permettra de vivre ou de revivre le festival en attendant la 20e édition.

Toujours aussi punk, Sum 41, vingt ans après?

Le chapiteau de Festi’neuch a laissé parler les guitares saturées, vendredi. Sum41, le groupe mythique du punk rock, s’est déchaîné. La formation a joué ses classiques comme « In too deep », mais aussi des morceaux de son nouvel album « Order in Decline », à paraître en juillet. Le guitariste, Dave Baksh, bientôt la quarantaine, est revenu sur l’évolution du punk, en faisant même un petit détour par la grève des femmes. Et attention les puristes, il se sent aussi proche des hippies!