Canal Alpha

Journal du Lundi 18 mai 2020


Au coeur d’un centre de dépistage jurassien

Il y avait trois centres de consultation dédiés au COVID-19 dans le Jura. Dès ce lundi, ils se sont transformés en centres de dépistage. L’objectif est donc désormais de tester un maximum de personnes présentant des symptômes, mais pas seulement. Ce test fait aussi parti des examens préopératoires. Les patients peuvent donc venir, sur rendez-vous, se faire dépister à Delémont, Alle ou Saignelégier avant de se rendre à l’hôpital pour une opération.

Ils sont solidaires, ces Jurassiens, avec leurs t-shirts

Un entrepreneur jurassien avait lancé, en avril dernier, l’action « tous solidaires ». Elle avait pour but de récolter des fonds, en vendant des t-shirts, pour remercier les personnes, qui travaillent dans la lutte contre le Covid-19. Il y a un mois, il en avait vendu 500, aujourd’hui, plus de 3000. Une idée qui lui a permis de récolter CHF 100’000 et de concrétiser la première étape: l’Hôpital du Jura s’est offert deux machines de première nécessité. Une deuxième phase consistera, maintenant, à récompenser le personnel soignant avec des bons, à faire valoir chez les commerçants locaux.

C’est enfin les retrouvailles dans les EMS

Depuis lundi 11 mai, les résidents des EMS peuvent enfin revoir leur famille. Ils étaient impatients, même si les retrouvailles ne se font toujours pas dans les conditions habituelles. Des mesures sanitaires ont dû être appliquées. À Bassecourt, à la Résidence Claire Fontaine, les visites sont limitées à 30 minutes et les deux mètres de distances doivent être respectés. Les familles et les résidents doivent patienter encore un peu avant de pouvoir s’étreindre à nouveau. Pas facile pour Yvonne, pour qui le manque de contact avec ses petits-enfants est difficile à vivre.

Séparé par la frontière, un couple peut enfin se revoir

Fabienne Tyrode vit à Mandeure, en France voisine, et Pierre Châtelain aux Reussilles. Ils sont ensemble depuis 7 ans. En raison de la crise sanitaire, le couple franco-suisse n’a pas pu se voir pendant deux mois. Mais avec l’assouplissement des mesures, il a entrepris des démarches auprès du Service des migrations et en France pour obtenir les autorisations pour franchir la frontière. Depuis deux semaines, Fabienne et son fils peuvent donc se rendre dans le Jura bernois et retrouver une vie presque normale.

Des vacances oui, mais en camping-car

Si la planification des vacances, cet été, est encore un casse-tête pour beaucoup. Les Suisses devraient, sans doute, opter pour des séjours estivaux à l’intérieur des frontières en juillet-août. Les vendeurs et spécialistes de la location de camping-cars et bus aménagés l’espèrent. La tendance des vacances avec des véhicules de loisirs se dessine pour cet été et même ce week-end.

Des insecticides dans le Doubs, mais l’eau est bonne

La qualité des eaux du Doubs est bonne, en ce qui concerne les produits phytosanitaires. Elle est globalement peu altérée par les micropolluants, mais elle est toutefois péjorée par des concentrations faibles mais significatives en insecticide. Ce sont les conclusions d’une étude menée par l’Institut fédéral des sciences et technologies de l’eau, entre août et octobre 2019, dans le secteur de St-Ursanne. Les autorités concernées doivent désormais se pencher sur la suite à donner à cette étude. La mise en place de mesures visant à stopper ou limiter leur diffusion est déjà évoquée.

Au revoir monsieur Kolzer, Pro infirmis vous remercie

Après 22 ans à la tête de Pro infirmis Jura et Neuchâtel, Richard Kolzer a quitté définitivement ses fonctions le 30 avril. Une étape difficile pour un homme voué à une carrière sociale. Mais le passage de témoin est aussi un nouveau départ pour l’association. C’est l’avis du nouveau directeur Laurent Girardin, qui est entré en fonction en pleine pandémie. Cet ancien directeur de l’hébergement à la Fondation Alfaset, n’entend pas tout chambouler mais prendre petit à petit ses marques.

La Salamandre s’invite en ville

A partir du 3 juin, le journal « Vivre la ville » élargira ses publications, et publiera une fois par mois, un gros article de la Revue Salamandre, magazine fondé il y a plus de 35 ans et édité à Neuchâtel. Julien Perrot, fondateur et rédacteur en chef de la Salamandre, n’a pas hésité une seconde. C’est une aubaine pour lui. Cette action s’inscrit dans le cadre de « Nature en ville », un programme lancé il y a 20 ans pour mieux conserver et valoriser les espaces verts en milieu urbain.

Silver Dust enregistre un album moins métalleux

Le groupe de hard-rock jurassien, Silver Dust, formé en 2013 par le chanteur et guitariste Lord Campbell, alias Kiki Crétin, a commencé, ce week-end à Rossemaison, l’enregistrement de son 4e album. Le nom n’est pas encore connu. Il sera composé de 10 morceaux et sonnera moins « métal » que les précédents, pour toucher un public plus large. La crise sanitaire a retardé sa sortie. Prévue initialement en octobre de cette année, elle a été décalée au 6 février 2021.

L’invité: Kiki Crétin en mal de concerts avec Silver Dust

Il a fondé le groupe le plus célèbre du Jura, fort de plusieurs tournées européennes. Mais Christian, ou plutôt Kiki Crétin a vu s’annuler tous les festivals auxquels Silver Dust devait participer cet été et jusqu’en fin d’année, à cause du coronavirus. Comment traverse t-il cette période, privé de son public? Sachant que les concerts rapportent plus que la vente de musique, ce n’est pas très rock’n’roll, mais il a dû faire une demande pour toucher l’allocation perte de gain. 2021 s’annonce très prometteur, avec une très grosse scène suisse déjà signée.