Canal Alpha

Journal du Lundi 20 mai 2019


Sitôt acceptée, la RFFA est déjà combattue

La réforme de la fiscalité des entreprises liée au financement de l’AVS a été accepté par 66% de la population Suisse. A Neuchâtel, c’est un oui massif de 72%. Le Jura a récolté 68% de votes favorables et le Jura bernois 62%. Mais déjà, des recours sont annoncés contre cette décision. Pour la présidente du comité jurassien pour la RFFA, cette réforme aura pourtant un impact sur le quotidien des citoyens et, selon elle, les oppositions ont peu de chances d’aboutir.

Loi sur les armes: les tireurs sportifs accusent le coup

Les Suisses ont accepté la révision de la Loi sur les armes, au grand dam d’Yvan Perrin, président de la Société neuchâteloise de tir. Selon lui, le peuple a plié sous la menace « Schengen » et cette votation serait la première étape vers une interdiction totale des armes semi-automatiques. Seul le Tessin a refusé le texte.

Au Locle, pas de hausse d’impôt mais il faudra couper

Le PLR loclois a, sans surprise, convaincu une majorité de votants, 61,7% précisément, hier, lors du référendum contre la hausse de 2 points du coefficient fiscal communal. L’exécutif, par la voix de son président Miguel Perez, et le PLR, avec ici Pierre Surdez, n’ont pas la même interprétation d’une participation qui n’a pas dépassé les 39%, ni des conséquences de ce scrutin sur l’image et le fonctionnement de leur Ville.

Le Landeron refuse la hausse, La Tène veut une baisse

Le Landeron a refusé, dimanche, par 63,4% des suffrages exprimés, une augmentation de 2 points d’impôts. Cette hausse, proposée parmi une quarantaine d’autres mesures, devait éviter aux finances de la commune, en difficulté depuis 2017, de plonger encore plus dans le rouge. A La Tène au contraire, le groupe PRL-PDC a, lui, déposé ce lundi une motion pour que le Conseil communal étudie la possibilité d’une baisse de coefficient fiscal à l’horizon 2020.

Aide sociale: les Bernois tranchent… pour le statu quo

Les deux projets de révision de la loi cantonale sur l’aide sociale ont été refusés par les citoyens bernois. Ils ont été 52% à rejeter le projet du Grand Conseil, soutenu par le Conseiller d’Etat Pierre-Alain Schnegg, et 56% des votants ont débouté le projet dit « populaire ». C’est une victoire pour les opposants à la révision portée par l’Exécutif, qu’ils jugeait beaucoup trop extrême et inégalitaire.

Les Imériens n’ont pas suivi le manège du PS

Le référendum du PS de St-Imier contre le financement de la future Maison de la musique n’a tout juste pas convaincu la population. Les Imériens ont bien accepté ce dimanche, à 53%, le crédit d’investissement de CHF 885’000. Cet argent doit assurer le fonctionnement du futur lieu durant 15 ans. Une association doit encore trouver CHF 1 million pour transformer l’ancien manège en salle de concert.

Pagaille dans les votes à la complémentaire, à Ste-Croix

Il y avait deux sièges à pourvoir à la Municipalité de Sainte-Croix, ce dimanche, suite à la démission du Syndic PS Franklin Thévenaz et du PLR Philippe Duvoisin. Aucun des 5 candidats n’a été élu au premier tour de l’élection complémentaire. Il n’a manqué que 16 voix au socialiste Sylvain Fasola. La faute à un grand nombre d’erreurs dans les votes: 91 ont dû être écartés car il y avait deux bulletins pour la Municipalité, et une soixantaine d’autres n’étaient pas dans l’enveloppe officielle. Les partis doivent décider ce soir de leur stratégie pour le second tour, dans trois semaines.

L’Hôpital de Moutier, sur ses deux jambes en 2024

Contrairement aux craintes que pouvait laisser planer le rapport du groupe de travail sur le futur de l’Hôpital de Moutier, la psychiatrie ne sera pas son unique activité, à terme. Le conseil d’administration, qui a décliné, ce matin, l’offre qu’il entend mettre en place, affirme vouloir conserver ses soins somatiques, à côté de ses nouvelles attributions. L’H-JU et le canton du Jura y sont favorables. Le canton de Berne, actionnaire de l’H-JB, devrait donner son avis sur cette refonte à la fin du mois.

Tavannes et Cormoret disent oui à leur « école »

Les citoyens de Tavannes et Cormoret ont accepté, le 19 mai, des crédits pour la création et la rénovation de leurs bâtiments scolaires. A Tavannes, c’est un nouvel édifice qui sera construit pour CHF 7,2 mio. Il accueillera 4 classes enfantines et 80 enfants dans le cadre de l’école à journée continue. A Cormoret, ce sont deux bâtiment qui seront aménagés et rénovés pour CHF 1,2 mio. Le projet prévoit l’aménagement de l’école enfantine, la création d’un café et l’agrandissement de l’école à journée continue.

Une traversée toute neuve à Courchavon-Mormont

Samedi, à Mormont, petit hameau de la commune de Courchavon, on a célébré la nouvelle traversée du village. Les travaux ont coûté CHF 1’700’000 à la commune. Une somme importante pour un village d’un peu moins de 300 habitants, mais nécessaire au renouvellement des canalisations des eaux, âgées de plus de 100 ans.

Il ne faudra plus dire « agence » pour la BCN à Cernier

Désormais, les Eperviers clients de la Banque Cantonale Neuchâteloise, ne se rendent plus à l’agence de Cernier, mais au « Centre de conseils du Val-de-Ruz » – c’est son nouveau nom. Si le bâtiment extérieur est resté le même, l’aménagement intérieur a nécessité dix mois de travaux. L’accent a été mis sur l’accueil et le service à la clientèle. La BCN veut marquer le coup de cette ouverture avec la population vaudruzienne, ce samedi 25 mai de 9h à 15h.

C’est clair, la nuit des musées séduit toujours plus

Des élèves de 7e harmos du collège du Crêt-du-Chêne ont présenté, samedi au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel, une pièce de théâtre, « Brouillons de mondes », qui simule un voyage sous-marin utopique, ceci dans le cadre de la nuit et de la journée des musées. Cette année, l’événement a rassemblé plus de 13’000 personnes, soit 3000 visiteurs de plus qu’en 2018.

La Thièle sera rendue à ses « habitants »

Débuté en avril 2018, le projet de sécurisation de la Thièle, à Yverdon, suit son cours. Ce lundi, les responsables politiques ont fait le point sur ce chantier qui devrait être terminé en automne 2020. Le projet estimé à CHF 18,5 millions va permettre la renaturalisation de la zone, avec le retour de plusieurs espèces animales et végétales.

Ferme de Cerniévillers: des précurseurs depuis 40 ans

L’agriculteur Hanno Schmid a ouvert les portes de sa ferme aux visiteurs, samedi, à Cerniévillers. Sa particularité, en plus d’être une ferme bio depuis 40 ans, c’est de faire partie de l’association « Saveur et saisons »: avec une dizaine d’autres agriculteurs du Jura, il propose tous les mois, des paniers de produits bio et locaux, livrés directement à la maison.