Canal Alpha

Journal du Lundi 31 octobre 2016


L’exécutif de La Chaux-de-Fonds officialise les coupes

Dans notre édition du 19 octobre, nous évoquions un budget provisoire présentant un déficit pire que les 17 millions de l’an dernier. Au final, le Conseil communal de La Chaux-de-Fonds a officialisé cette fin d’après-midi un chiffre « d’environ 16 millions pour 2017″. Le Conseil général aura à se prononcer sur un train de mesures d’économies. Le « système de retenue de crise », déjà en vigueur pour le personnel, est maintenu l’an prochain. On peut encore citer une hausse d’impôts de 3 points, limitée à la période 2017-2020, et la suspension « des échelons qualitatifs et automatiques ».

HNE La Chaux-de-Fonds: une offre à la veille du vote…

Alors que le Grand Conseil doit débattre demain du dossier hospitalier, les deux villes des montagnes sont venues avec une proposition aussi sérieuse qu’audacieuse: faire racheter le site chaux-de-fonnier d’HNE, et créer une société anonyme en partenariat avec une fondation, Patrimonium, et Hôpital du Jura bernois. Le Conseil d’Etat soupçonne un baroud d’honneur des autorités du haut du canton, alors qu’elles insistent, au contraire, sur le sérieux de cette proposition.

La Neuveville: rien ne change, ou presque

Le maire de La Neuveville, Roland Matti, était déjà réélu, faute de candidat. Restait à savoir qui l’entourerait dans l’exécutif et le législatif. Au Conseil municipal, PLR, Forum et PS se partageront le même nombre de sièges, deux chacun. Toutefois, au Conseil général, le PS gagne trois des quatre sièges laissés vacants par l’UDC, qui n’a pas présenté de candidat. La (nouvelle) municipalité aura à traiter plusieurs dossiers, comme la nouvelle halle de gymnastique, la zone 30, ou encore le chauffage à distance.

Trois brigandages en moins d’une semaine

Samedi peu avant midi, une fleuriste de Saignelégier a été victime d’une agression dans son magasin. Le malfaiteur s’est fait remettre les billets de la caisse, quelques centaines de milliers de francs, mais ce n’est pas le seul cas. Jeudi dernier déjà, un homme s’était fait remettre la recette du jour, à la fermeture d’un magasin de Fontenais. Ce dimanche soir, un brigandage avorté a eu lieu au Migrolino de la Gare de Moutier. La police tente de déterminer si des liens existent entre ces trois affaires et lance des appels à témoin.

Le bibliobus jurassien est aussi victime des économies

Le canton de Berne, qui subventionne en partie le bibliobus de l’Université populaire jurassienne, ne veut pas payer pour compenser les économies du Jura, avec les mesures OPTIMA. Il l’a fait savoir en annonçant sa contribution pour cette année. Celle-ci se monte à CHF 117’000. Julie Greub, la directrice du bibliobus jurassien, qui sillonne aussi bien le Jura que le Jura bernois, est inquiète pour la pérennité de l’institution, et réfléchit à des solutions.

La St-Martin par le menu? Non, ça vous savez déjà…

Boudin, atriaux et gelée: dès le 11 novembre, vous pourrez choisir le menu en Ajoie. C’est reparti pour les deux week-ends de festivités de la Saint-Martin. Et comme chaque année, Porrentruy accueillera son traditionnel marché. Pour cette 20e édition, c’est Val-de-Ruz qui sera l’invitée d’honneur. Installée dans la cour de l’Hôtel-Dieu et au rez-de-chaussée du Musée, la commune neuchâteloise fera déguster ses propres spécialités culinaires.

A Fleurier, la patinoire a bien commencé sa mue

La première étape des travaux de rénovation de la patinoire de Belle-Roche, à Fleurier, a été présentée, vendredi dernier, par la société, issue du club de hockey, qui a racheté l’infrastructure. La patinoire désormais appelée « Centre de sport de glace du Val-de-Travers », bénéficie d’équipements techniques flambant neufs: entre autres, une nouvelle installation de production de froid, des bandes anticommotions et un éclairage LED. Une deuxième phase de rénovation débutera en février 2017, pour une enveloppe totale de CHF 3,6 millions.

Une coupe en contribution contre le cancer du sein

Le centre du sein de La Chaux-de-Fonds ouvrait ses portes, samedi dernier, et proposait de donner des mèches de cheveux. Un geste symbolique permettant de fabriquer des perruques pour les patients touchés par le cancer du sein. Les coiffeurs, mobilisés pour la bonne cause, ont réalisé plus de 70 coupes de cheveux. Les précieux crins seront envoyés à une fondation néerlandaise, qui offre la possibilité aux femmes suivant une chimiothérapie d’obtenir une perruque, spécialement dans les pays où les frais ne sont pas pris en charge par l’assurance maladie.

Après 5 ans cloué au sol, Ajoie 2 s’est enfin envolé

On en fait presque plus des comme lui, Ajoie 2, le ballon à gaz de la société des aérostiers de Porrentruy a décollé samedi de Courtedoux pour un vol événement. En Suisse, on ne compte plus que 6 ballons à hydrogène. Dans le Jura, on le doit à Jean-Paul Kuenzi, triple champion du monde de la discipline, aujourd’hui disparu, dont la fille a repris le flambeau.

Découverte de la langue des signes… au bistrot

Des serveurs sourds ont pris la place des employés, au Chauffage compris à Neuchâtel, le temps d’un vendredi soir. Sous le nom de Café des Signes, cette soirée doit permettre de créer des ponts entre sourds et entendants. Les clients doivent donc y mettre du leur, et commander en langage des signes! Des interprètes sont tout de même là, afin de faciliter le dialogue.

Tout un spectacle sur les cloches, dans le Jura bernois

Vendredi, La Collégiale de Moutier accueillait la performance multimédia « Ville vache cloche », de deux Suisses, Serge Vuille et Robert Torche, lauréats d’un concours du Canton de Berne. Pendant un an, avec leur prix de CHF 60’000, ils ont étudié toutes les subtilités des sonorités des cloches, et en ont fait un spectacle. Après Moutier, celui-ci sera joué vendredi à Londres.