Canal Alpha

Journal du Lundi 8 avril 2019


Des places de parc en moins, une pétition en plus

Le réaménagement des places de l’Hôtel-de-Ville et de la Carmagnole à La Chaux-de-Fonds, fait jaser parmi les commerçants du coin. Depuis la fin des travaux et l’instauration de la zone piétonne, ils auraient perdu une partie de leur clientèle. Alors de la parole aux actes, ils ont déposé ce matin, une pétition forte de 1345 signatures. Elle demande le rétablissement du trafic motorisé ainsi que la petite dizaine de places de parc dans le Passage du Centre.

Et si en avril, on arrêtait les énergies fossiles?

Samedi, ils étaient environ un millier dans les rues de La Chaux-de-Fonds et 200 à Porrentruy, manifestant pour une plus grande « justice climatique ». Après une marche rythmée par les slogans, les participants se sont retrouvés au parc du Pré de l’Etang pour une assemblée publique. Le but était de présenter le mouvement et ses objectifs, mais aussi d’incorporer de nouveaux sympathisants.

Le combat continue pour le groupe Bélier

Le groupe Bélier organisait, samedi, sa traditionnelle Fête de la jeunesse. C’était une première pour son nouvel animateur principal, Jonathan Gosteli. Si les visages changent, les messages eux restent les mêmes. Ces jeunes autonomistes vont continuer à se battre et envisagent d’organiser de nouvelles actions pour mettre la pression sur le canton de Berne. Ils se fixent deux objectifs à court terme: faire respecter la décision de Moutier, et organiser un nouveau vote à Belprahon.

Pilote de loco, ça vous motive?

TransN proposait, samedi, une matinée découverte du métier de conducteur de locomotive. Une trentaine d’intéressés se sont présentés. Les participants ont pu découvrir tous les aspects du poste, de la cabine du pilote à la gestion de la circulation des trains. Si cela vous intéresse, il vous faudra un CFC, un casier judiciaire vierge, et passer des examens médicaux et psychotechniques pour accéder à la formation de neuf mois. Victime de son succès, cette journée de formation sera reconduite dès le 27 avril!

Quand les CFF enjambent des travaux à Yverdon

De nuit comme de jour, les agents des CFF et leurs sous-traitants n’ont pas chômé ce week-end sur le chantier de l’Axe principal d’agglomération, à Yverdon. Etape symbolique et cruciale, ces travaux réalisés sans interruption, consistaient à poser des ponts ferroviaires provisoires pour minimiser les impacts du chantier sur l’important trafic ferroviaire.

Le Groenland: une aventure humaine au Club 44

Jeudi soir, au Club 44, à La Chaux-de-Fonds, dans le cadre du printemps culturel, on a exploré la plus grande île du monde. Philippe Geslin, ethnologue neuchâtelois, et Nicolas Dubreuil, aventurier polaire français, nous ont conté leurs aventures au Groenland. Le public a eu un aperçu, au travers des clichés de Philippe Geslin, de la vie quotidienne des Inuits dans le grand Nord.

Une Yverdonnoise filme le Palais de justice de Paris

La cinéaste yverdonnoise Yamina Zoutat était présente, dimanche, au cinéma Apollo de Neuchâtel et à l’ABC de La Chaux-de-Fonds pour l’avant-première de son film « Retour au Palais ». Elle a débattu de la justice et du caractère quasi sacré de ses bâtiments, avec le président du Jeune Barreau neuchâtelois Olivier Bigler et le procureur Nicolas Feuz. Le film a reçu le prix du meilleur long métrage suisse au festival Visions du Réel, il y a deux ans.

24 heures sur scène pour les élèves de Blaise-Cendrars

Ce week-end, pendant les Ecolades, les élèves du Lycée Blaise-Cendrars à La Chaux-de-Fonds présentaient une performance artistique qui devait durer 24 heures, sans interruption. « Demain n’existe pas », est le titre de cette oeuvre jouée sur une journée et une nuit au Temple Farel. Cela faisait une année que le choeur, l’orchestre, le groupe de théâtre et les élèves en option spécifique musique préparaient le show pour que tout s’enchaîne à la seconde près. Rien de très étonnant au pays du garde-temps.

Bye bye le Voyeboeuf, et à bientôt!

Ils étaient nombreux, samedi à Porrentruy, pour venir faire leurs adieux au Voyeboeuf. La patinoire, construite en 1973, commencera à être détruite, progressivement, dans quelques jours. Le public a pu profiter une dernière fois de la glace, telle qu’elle est depuis 45 ans. Il s’est essayé au curling, puis a regardé un gala de patinage, puis un match des étoiles, le tout avec beaucoup d’émotion.