Canal Alpha

Journal du Mardi 27 février 2018


Un libraire ferme parce que l’UniNE doit économiser

Les restrictions budgétaires neuchâteloises font déjà leurs premières victimes. La librairie Forum, spécialisée dans la littérature économique, ferme. Sa principale cliente, l’Université de Neuchâtel, lui a réclamé un rabais supplémentaire pour palier à la baisse de subvention qu’elle subit. Stanislas Joly ne pouvait se le permettre et l’institution s’est donc trouvé d’autres fournisseurs. Fabian Greub, secrétaire général de l’UniNE, estime que cette opération permettra d’économiser environ CHF 100’000 annuels, mais s’inquiète du million supplémentaire biffé par le Grand Conseil.

Grâce au froid, les lacs deviennent des patinoires

Ces quelques jours de froid extrême ont permis à certains plans d’eau de se transformer en patinoires naturelles. C’est la cas du lac des Taillères et de l’étang de la Gruère. Mais du côté des Franches-Montagnes, Louis Roulet, collaborateur scientifique à l’Office jurassien de l’environnement craint que cette pratique n’abîme les berges déjà fragiles de l’étang, situé dans une réserve naturelle. Ces patinoires sont éphémères et le redoux annoncé en fin de semaine pourrait déjà les faire disparaître.

Une Tavannoise est lauréate de l’Agrostar 2018

Christine Bühler vient d’être récompensée pour son engagement dans l’agriculture suisse. Elle a reçu, la semaine dernière, l’Agrostar 2018. Elle a été choisie parmi dix candidats, d’abord par le public, puis par un jury de spécialistes. L’agricultrice tavannoise est la présidente de l’Union Suisse des Paysannes et Femmes rurales et la vice-présidente de l’Union suisse des paysans. L’Agrostar n’avait plus été remis à une femme depuis 2007.

Les urgences pédiatriques légères ouvrent à Neuchâtel

Le département de pédiatrie de l’HNE a ouvert une « voie verte » le 5 février dernier, une consultation pour les urgences pédiatriques légères, sur le site de Pourtalès, à Neuchâtel. L’orientation et les prises de rendez-vous sont réalisées en amont par la hotline de la Fondation Urgences Santé de Lausanne. L’objectif est de désengorger le service des urgences classiques et de répondre à une demande croissante. La hotline est joignable 24/24h, au 032 713 38 48.

Vers une rue du Seyon sans bus à Neuchâtel

Dès 2019, la rue du Seyon au centre-ville de Neuchâtel devrait être rendue aux piétons tous les samedis. Une suppression progressive des bus a été plébiscitée par une grande majorité des habitants, usagers et commerçants. Un sondage, réalisé en 2017 à l’occasion de quatre samedis tests 100% piétons, a révélé que près de 75% de la population était satisfaite de l’initiative de la Ville. La ligne 101 des TransN entre Marin et Corcelles-Cormondrèche devrait ainsi être déviée via la rue des Terreaux, alors que l’accès aux véhicules privés ou de livraison sera davantage restreint.

Yverdonois, « cultyvez » vos idées

Le Service de la culture de la Ville d’Yverdon-les-Bains appelle ses habitants à participer au renouvellement de la politique culturelle, grâce à « CULTYV ». Un processus participatif visant à récolter les aspirations culturelles de l’ensemble de la population. Cette démarche veut répondre aux besoins liés au développement démographique, économique et culturel de la cité.

Le « culturoscoPe » est né, ses acteurs s’en réjouissent

Le fOrum culture du canton du Jura, du Jura bernois et de la Ville de Bienne a lancé mardi « culturoscoPe », un agenda online. Cette plateforme regroupe la grande richesse culturelle de ces trois régions. Ses 215 membres en sont la preuve. Une application mobile sera prochainement disponible.

20 ans que le Studio Dance fait bouger Le Locle

Evelyne Couturier enseigne la danse depuis les années 80. Elle est arrivée de Bordeaux avec son mari dans les années 90, et cela fait 20 ans cette année, qu’elle a ouvert sa propre école au Locle, le Studio Dance. Nous sommes allés à la rencontre de cette passionnée, et de trois de ses élèves, qui n’ont jamais quitté l’école depuis son ouverture.

Nicolas Dal Sasso, la musique lui colle à la peau

Nicolas Dal Sasso est un guitariste, chanteur et compositeur vivant à Colombier. Son premier album, de style pop-folk, est sorti l’année. Le jeune homme de 23 ans s’est déjà produit sur plusieurs scènes de la région. Pour l’instant, il se concentre sur la réalisation de son deuxième clip, dont une partie a été tournée au bord de l’Areuse.