Canal Alpha

Journal du Mardi 28 juillet 2020


Comment se faire dispenser de quarantaine?

Depuis le début du mois de juillet, la Confédération a pris des mesures concernant les retours de vacances depuis des pays présentant un risque élevé d’infection au coronavirus, notamment une mise en quarantaine pendant 10 jours. Cependant, à la demande de l’employeur, certains salariés pourront exceptionnellement passer entre les gouttes dans le canton de Neuchâtel. Le médecin cantonal adjoint nous a expliqué la démarche.

T’aurais pas une pierre sèche pour finir un mur?

Pour la sixième année consécutive, le Parc Chasseral restaure les murs en pierres sèches dans la région. Mais faute de pierres en quantité suffisante, les muretiers ne sont pas certains de pouvoir achever leur oeuvre, au Pâquier et à la Montagne de Cernier. Le Parc est à la recherche de 60 mètres cubes de « cailloux ». Eléments du patrimoine rural de l’Arc jurassien servant à délimiter les parcelles individuelles, les murs en pierres sèches ont aussi un rôle important pour la biodiversité.

Des fouilles qui ne manquent pas de Celtes

Des étudiants bâlois, en collaboration avec la section cantonale jurassienne d’archéologie, ont découvert que le site du Montchaibeux, dans la vallée de Delémont, remonterait à l’âge du fer. Longtemps le doute planait sur ce site de fouille archéologique, concernant l’origine de la fortification, connue depuis le 19e siècle. Contrairement au site du Mont-Terri, où les archéologues ont pu définir qu’après le passage des Celtes il y avait eu occupation romaine, au Montchaibeux, il s’agit d’une fortification uniquement celte.

Série d’été: le Neuchâtelois Bavaud voulait tuer Hitler

En 1938, Maurice Bavaud quittait Neuchâtel pour l’Allemagne sans prévenir sa famille. Le 9 novembre, il a pour projet de tuer Adolf Hitler mais ne tire pas, vraisemblablement gêné par les sympathisants. Il est arrêté et condamné à mort quelques jours plus tard. L’historien Marc Perrenoud, qui a recueilli tous les documents retraçant son parcours, explique qu’il n’était pas un militant politique, mais était animé par des convictions catholiques et voulait protéger l’indépendance de la Suisse. Septante ans plus tard, le Conseil fédéral a réhabilité cet homme, à qui une plaque et un monument ont été dédiés.

L’invité: Jules Aubert, histoire et anecdotes à Neuchâtel

Mieux que de contempler des vieilles pierres, nous allons découvrir que plusieurs monuments de la ville de Neuchâtel cachent des anecdotes étonnantes, souvent méconnues. Nous nous promenons avec Jules Aubert, féru d’histoire et de gravures anciennes, mais aussi jeune conseiller général PLR de la commune et étudiant en droit. On passera par le Collège latin où la statue de Hugues de Pierre témoigne d’une imposture historique ; on se rappellera que les deux flèches de la Collégiale sont très récentes ; on en saura plus sur les sphynx de l’hôtel DuPeyrou et leur lien avec Rousseau ; nous découvrirons la Petite Rochette et nous aurons un aperçu sur la fondation de l’hôpital Pourtalès.