Canal Alpha

Journal du Mardi 4 septembre 2018


Une séance tripartite pour remettre de l’ordre à Moutier

Que dire de la séance tripartite d’hier soir à Moutier, en présence de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, des cantons de Berne, du Jura et des autorités prévôtoises? « Rien », puisque cette réunion se tenait à huis clos… Elle n’a toutefois pas laissé indifférent les militants pro-jurassiens, qui étaient venus tenter de faire passer quelques messages. Mais ce qui s’est dit à l’intérieur restera confidentiel, on sait juste que l’objet était de définir une ligne de conduite, avant le résultat des recours suite au vote du 18 juin 2017.

Philippe Bauer prend du galon, ici dans l’horlogerie

Le conseiller national PLR neuchâtelois Philippe Bauer a été élu à la présidence de la Convention patronale de l’industrie horlogère suisse, à compter du 1er janvier prochain. Il présidait déjà le Groupement des fabricants d’aiguilles. L’avocat a annoncé par ailleurs la semaine dernière qu’il briguait le fauteuil de Raphaël Comte au Conseil des États lors des élections fédérales de 2019.

L’Etat neuchâtelois se rêve propriétaire, sur deux sites

Le canton de Neuchâtel s’est vu autoriser par le Grand Conseil un petit achat immobilier à CHF 1,6 mios, pour l’acquisition de bureaux déjà occupés par son administration, rue de Tivoli 22 à Serrières. A l’image de ses voisins, le canton a un intérêt à être plus souvent propriétaire, souligne le conseiller d’Etat Laurent Kurth. Mais l’Etat neuchâtelois prévoit surtout de réorganiser son administration en deux pôles plus fonctionnels: l’un rue de Tivoli, dans le Bas, et l’autre dans le haut, sur le site de la gare de la Fiaz, à La Chaux-de-Fonds.

Une manager pour dynamiser Porrentruy

Depuis ce lundi, elle arpente les rues de Porrentruy à la rencontre des habitants, des commerçants et de tous les utilisateurs de la vieille ville de la cité bruntrutaine: Anaïs Cuenat est la nouvelle manager de ville. Son rôle est de redynamiser le centre ancien. Même si elle a été engagée et est payée par Porrentruy, sa fonction, à 30%, ne dépend d’aucun service communal. Elle est neutre et indépendante, mais elle collabore avec le maire, Gabriel Voirol.

Delémont sans pesticide, mais avec de l’eau chaude

Delémont montre un peu plus sa conscience écologique. Les autorités ont présenté, lundi matin, une nouvelle machine pour désherber. Son principe est simple: de l’eau à 120 degrés est pulverisée sur les « mauvaises herbes », qui subissent un choc thermique, entraînant ainsi la dénaturation de leurs protéines et l’éclatement de leurs cellules, le tout sans aucun produit chimique. Mais si le chariot est électrique, la machine utilise du diesel pour chauffer l’eau.

Ça va flasher à Yverdon!

Le tout premier radar fixe d’Yverdon se trouve rue de l’Arsenal. Enfin, ils sont même deux, pour flasher dans chaque sens les excès de vitesse et le passage au feu rouge. La phase d’essai se termine bientôt. La Municipalité justifie leur installation, pour CHF 130’000, par le grand nombre d’enfants qui traversent pour se rendre à la zone de loisirs et l’an prochain au futur Collège des Rives. 560 voitures ont ainsi commis une infraction à cet endroit durant un mois test. D’autres radars sont envisagés.

Dans Yverdon, en vélos-cargos, on dépasse les autos

Les habitants de la ville d’Yverdon ont, depuis le début de la semaine, la possibilité de louer cinq vélos-cargos électriques. Cette offre proposée par Carvelo2go, déjà présente à Neuchâtel depuis quelques mois, est disponible dans une quarantaine de villes et communes suisses. Pour trouver l’emplacement des deux roues, il faut s’enregistrer sur la plateforme carvelo2go.ch ou sur l’application. On peut y réserver un vélo à un tarif horaire allant de CHF 2 à 5.

L’Hôtel de ville du Locle: de l’art total, vieux de 100 ans

Il trône fièrement au coeur de la Mère commune depuis 100 ans et ne laisse personne indifférent. L’Hôtel de ville du Locle s’est offert, samedi, aux visiteurs des Journées européennes du patrimoine. Et c’est un mélange de styles unique, entre art nouveau, néo-Renaissance ou style bernois, explique l’architecte communal Jean-Marie Cramatte. Son concepteur, Charles Gunthert, l’a conçu comme un bâtiment d’art total. Les détails innombrables qu’il contient ont fait le bonheur d’élèves de 7e du Collège de Beausite. Ils ont réalisé une expo photo, visible jusqu’au 21 septembre.

La Fête des Vendanges d’Auvernier chasse la soif!

La Fête des Vendanges d’Auvernier aura lieu ce week-end, sous le thème mystérieux « Abracadabra, Auvernier Chasselas Soif ». Le nouveau comité a décidé, à grand coup de baguette magique, d’innover. C’est ainsi que naquit la Vendangeuse, une nouvelle course de 9,5 km dans les vignobles, mais aussi une scène supplémentaire, offerte par l’Auvernier Jazz. Les convives pourront observer artistes et spectacles de magie, tout en dégustant le vin des 6 encaveurs du village, doté d’une toute nouvelle étiquette.

Les habitants de Bevaix ont du talent

Les habitants de Bevaix ont du talent et ils vous le prouveront lors des Biviades, le 8 septembre prochain. Les maîtres artisans du village ouvriront les portes de leurs ateliers à la population, pour en apprendre plus sur les différents métiers de l’artisanat. Lucienne Serex, habitante de Bevaix et membre du comité d’organisation des Biviades a décidé de réaliser un film en l’honneur de ces génies de la main. « Les Mains d’Or » sera projeté en début de soirée.

Yverdon-Ste-Croix: 125 ans de rail fêtés à l’ancienne

Mise en service en 1893, la ligne de chemin de fer Yverdon-Sainte-Croix a fêté ses 125 ans ce week-end, dans la capitale des automates. Un anniversaire voulu façon rétro, où diverses animations rappelait l’ambiance de la fin XIXe. L’attraction phare était sans aucun doute le train à vapeur: 1’200 tickets ont été vendus pour faire un tour dans le passé. Daniel Raymond, directeur de l’actuelle société d’exploitation Travys retrace l’histoire de ces rails, et Reinhard Scholz, dernier chef de gare de Ste-Croix, nous raconte comment c’était, il y a encore quelques années.