Canal Alpha

Journal du Mardi 5 février 2019


Decastel remplacé et remercié… du fond du coeur

Le comité de Neuchâtel Xamax FCS a décidé de se séparer de son entraîneur Michel Decastel, en poste depuis octobre 2015. Son communiqué fait l’éloge de cet « ami et grand artisan de la remontée » en Super League. « Toutefois, le bien du club primant sur toutes les considérations émotionnelles », il est remplacé par son actuel adjoint, Stéphane Henchoz, « pour créer un électrochoc dans l’équipe afin d’aborder les prochaines échéances capitales avec une énergie nouvelle ».

L’appel à la désobéissance civile des vignerons

L’association suisse des vignerons-encaveurs indépendants proteste contre la nouvelle ordonnance sur le vin qui uniformise le contrôle du commerce. Elle estime que cette dernière est plus contraignante administrativement et plus coûteuse qu’auparavant. Pour attirer l’attention des autorités, les vignerons sont invités à faire acte de désobéissance civile. Jocelyn Vouga, président de la section neuchâteloise de l’ASVEI, viticulteur à Cortaillod, nous explique la démarche.

Les très chers travaux de relogement du Cerf-Volant

Le Cerf-Volant, lieu d’accueil parascolaire, n’a plus de bail et devra s’envoler d’ici un an et demi. La ville de Neuchâtel a acheté une maison tout près pour le reloger. Sauf que le budget des travaux de transformation et d’agrandissement prévus a enflé de 30%, à près de CHF 3,3 millions. Hier soir, les conseillers généraux n’ont pas apprécié la douloureuse. Le groupe Vert’Libéraux-PDC a même tenté de raboter la facture de CHF 300’000. Le Conseil communal regrette ce surcoût, mais le dossier comportait plusieurs inconnues. Face à l’urgence, une majorité d’élus de gauche a accepté le projet.

Opposition au projet de terrain synthétique Les Foulets

Le crédit de CHF 2 mio pour la réhabilitation du centre sportif des Foulets a peu de chance d’être refusé, au conseil général de la Chaux-de-Fonds ce mardi soir. Quid des riverains, chez lesquels le projet de terrain synthétique ne fait de loin pas l’unanimité? Certains craignent le bruit, d’autres reprochent un investissement trop onéreux, ou supportent mal l’idée de bétonner 7’000 m2 de terrain.

Yverdon a un centre d’oncologie tout neuf

Ils sont déjà opérationnels depuis le mois de novembre, mais nous avons, hier, été officiellement invités à visiter les nouveaux locaux du centre d’oncologie et d’hématologie des Établissement hospitaliers du Nord vaudois. Plusieurs cabinets d’oncologues ont été regroupés dans ce nouveau lieu, situé au 2e étage du Lierre, à Yverdon. Il permet d’offrir des soins personnalisés et de proximité aux personnes atteintes d’un cancer.

Collège des Rives: les élèves vont kiffer leur atrium!

L’atrium du nouveau bahut d’Yverdon est complètement ouf! La construction du Collège des Rives est dans les temps. On a pu le constater lundi avec notre guide, Guy Corbaz. Le chef de projet s’est attardé sur l’immense atrium, qui s’ouvre sur les quatre étages du bâtiment. Il était caché par des échafaudages lors de notre dernière visite, en octobre, à l’occasion du « bouquet ». A la rentrée d’août, les 700 élèves découvriront le plus gros projet jamais réalisé à Yverdon, devisé à CHF 56 millions.

Les poissons pourront migrer de Delémont à Courroux

Il sera bientôt plus facile pour les poissons de traverser la frontière entre Delémont et Courroux. Le seuil des Rondez, vestige de l’industrie métallurgique, sera détruit. La demande de permis n’a suscité aucune opposition. Les travaux, devisés à CHF 300’000, seront à la charge de Swissgrid. Cette opération s’inscrit dans la planification stratégique cantonale jurassienne.

Saype, un grand du graf, toutes proportions gardées

Son exposition « Comtemplation » est à découvrir en ce moment à la Galerie 2016, à Hauterive. Saype, alias Guillaume Legros, y présente un aspect de son travail moins connu que ces gigantesques fresques sur herbe, celles qui font sa renommée internationale depuis quelques années. On se souvient, notamment, du portrait réalisé à l’occasion de l’inauguration de l’A16 dans le Jura. L’artiste français, né à Belfort en 1989, a aussi été infirmier à l’Hôpital du Jura bernois durant 5 ans, avant de se consacrer entièrement à son art.

Le Cabaret du Moulin de Bevaix honore son musicien

Dimanche soir, au théâtre de la Cardamone, à Auvernier, Gervais et le Cabaret du Moulin de Bevaix, chantaient et jouaient, sans prétention, l’histoire du célèbre Café de Flore de Saint-Germain-des-Prés. Ce spectacle, initialement prévu en 2017, avait dû être décommandé suite à la disparition du musicien et ami de la troupe, Jean-Michel Borgeat.