Canal Alpha

Journal du Mardi 7 mai 2019


Une loi sur l’énergie pour faire mieux qu’en 2009?

Le Conseil d’Etat neuchâtelois vient de présenter sa nouvelle loi cantonale sur l’énergie. Un texte plus contraignant que celui déjà refusé par le peuple en 2009. Mais le chef de l’environnement y croit: les mentalités ont changé. Aujourd’hui, la population est prête à réduire sa consommation d’énergie, de 40% d’ici 2035! Pourtant, en février à Berne, une même loi cantonale avait aussi été rejetée en votation.

Le canton de Neuchâtel luttera contre le bruit routier

Le Grand Conseil neuchâtelois a validé, cet après-midi, un crédit de CHF 15,72 millions pour l’assainissement du bruit routier dans le canton, soit 8,2 millions pour les routes principales, et 7,4 millions pour les routes cantonales. L’acceptation de ce rapport devenait urgente, car le canton bénéficie du soutien de la Confédération à hauteur de 6 millions, mais uniquement jusqu’en 2022.

Forte hausse du nombre de frontaliers en 2018

C’est un effet de la reprise économique: l’Arc jurassien n’a jamais compté autant de travailleurs frontaliers. Après 5 ans de stabilité, le canton de Neuchâtel a, pour la première fois, franchi l’an dernier le cap des 12’000 employés traversant la frontière, soit 7,6% de plus qu’au 1er trimestre 2018. Le Jura a, lui, dépassé la barre des 8’000 frontaliers, soit 6,6% de plus en un an, alors que la tendance nationale affiche une progression de seulement 0,9%, totalisant, pour la Suisse entière, près de 317’000 frontaliers en ce début d’année.

Les écoles de commerce vendent bien leur business

Les étudiants sont toujours plus nombreux à suivre les cours des écoles de commerce de Delémont et Porrentruy. En Suisse, les 56 établissements accueillent, chaque année, 6’400 jeunes. Durant leur formation, tous suivent un stage professionnel. Un sondage commandé par les écoles montre que les entreprises sont satisfaites de les employer. Elles veulent continuer à préparer leurs étudiants à entrer dans un marché du travail en constante évolution, en adaptant les compétences enseignées.

Le Palaffite entache le projet des rives de Monruz

Le conseil général de Neuchâtel a accepté, hier lundi soir, le projet d’aménagement des rives de Monruz, devisé à près de CHF 8 millions. Il a presque fait l’unanimité, mais le problème, aux yeux du groupe PopVertSol, vient de la pérennisation, pour les 25 prochaines années, de l’hôtel Palaffite. Installé de façon provisoire pour l’Expo02, l’établissement, même s’il avait obtenu une dérogation à l’époque, va, selon ses opposants, à l’encontre de la loi interdisant toute construction sur le lac.

Un nouveau parking pour touristes à Noiraigue

Noiraigue, le Creux-du-Van, les gorges de l’Areuse et sa multitude de touristes: pour faire face à l’afflux toujours plus nombreux de visiteurs, le conseil général de Val-de-Travers a accepté, lundi, un crédit de CHF 200’000 pour la construction d’un parking payant de 149 places. L’aire de stationnement, située en face de la gare, doit permettre d’améliorer l’accueil des touristes, et de diminuer les nuisances au sein du village.

Eau, grand désespoir d’Enges

La décision n’a sans doute pas été simple à prendre. Enges, qui a subi deux sécheresses consécutives en 2017 et 2018, a décidé de ne plus autoriser de nouvelles constructions sur son territoire pour les deux prochaines années. Un accroissement de sa population mettrait en péril l’alimentation en eau de la commune. Profiter de celle du lac de Neuchâtel pourrait être une solution.

L’école créée illégalement par une femme à la Tchaux

En 1981, à La Chaux-de-Fonds, Denise Reymond ouvrait les portes de son appartement pour enseigner le français aux enfants des travailleurs saisonniers. Cette activité était illégale jusqu’en 1990 lorsque la modification de la loi a permis à ces enfants d’être scolarisés. Aujourd’hui l’École Mosaïque accueille des demandeurs d’emploi, des réfugiés et toute personne désireuse d’améliorer son français.
Elle organise des portes ouvertes, mercredi 8 mai, dans l’espoir de trouver des soutiens supplémentaires.

La 25e braderie prévôtoise regardera dans le rétro

Le flashback est au coeur du programme de la prochaine braderie prévôtoise, présenté ce matin à Moutier. Pour la 25e édition, le comité a choisi de faire revenir des invités ou des villages qui sont déjà venus par le passé. Grimentz sera par exemple au rendez-vous et proposera une « Magic After Ski » le vendredi soir ou encore le groupe tribute Coverqueen. La manifestation se déroulera les 23, 24 et 25 août prochains.

Marie Léa Zwahlen, nouveau visage du Club 44

La nouvelle déléguée culturelle du Club 44 se nomme Marie Léa Zwahlen. Cette Neuchâteloise de 38 ans remplacera Marie-Thérèse Bonadonna, qui va reprendre le poste de cheffe adjointe du service de la culture du canton, puis de cheffe dès l’automne 2020. Marie Léa Zwahlen entend poursuivre sur la lancée de sa prédécesseure dans la diversification du public de l’institution chaux-de-fonnière, qui fête cette année ses 75 ans. Elle entrera en fonction au mois d’août, pour préparer le programme de l’année 2020.