Canal Alpha

Journal du Mardi 9 mai 2017


Un cas de fièvre charbonneuse détecté en Ajoie

La semaine passée, un bovin a été retrouvé mort en Ajoie. Il était porteur de la fièvre charbonneuse, une maladie d’origine bactérienne qui peut se transmettre à l’homme, s’il entre en contact avec du matériel animal contaminé par des spores. Le dernier cas de cette maladie sur un animal dans le canton du Jura remonte pourtant à 1993. Un dispositif de surveillance à tout de suite été engagé, l’exploitation a été placée « sous séquestre simple de second degré », et le pâturage a été isolé.

Pandore habite Neuch’, covoiture et veut son macaron

La séance du Conseil général de Neuchâtel, hier soir, aurait été l’une des plus tranquilles de l’année, si Baptiste Hurni n’avait pas entrouvert la boîte de Pandore. Le socialiste a exposé quelques exemples dans lesquels un citoyen aurait des difficultés à obtenir un macaron de stationnement, et il a demandé des adaptations au plan, qu’il avait fallu deux ans et 18 séances pour mettre en place. La conseillère communale Violaine Blétry-de Montmollin estime impossible de juger au cas par cas, mais admet que certaines situations, en particulier le covoiturage, doivent être étudiées.

Boudry va multiplier par deux son accueil parascolaire

Avec plus de mille nouveaux habitants en 5 ans, Boudry compte le plus fort accroissement du canton de Neuchâtel. Mais l’accueil parascolaire est totalement saturé, déplore le Conseiller communal Jean-Michel Buschini. Une quarantaine d’enfants attendent de pouvoir être pris en charge. Hier soir, le Conseil général a accepté à l’unanimité le plus gros crédit de sa législature: CHF 3,2 mio, pour construire un bâtiment avec 70 places d’accueil parascolaire, à côté du collège de Vauvilliers. La structure en modules préfabriqués doit ouvrir en août 2018.

Comité contre le PAL, le maire de Delémont répond

Le Conseil communal de Delémont a fait savoir, ce mardi, que certaines informations diffusées par le comité citoyen contre le Plan d’aménagement local étaient, selon lui, erronées. Il entend rétablir sa vérité. L’avenir du PAL dépend de la votation populaire du 21 mai prochain.

Une nouvelle tuile pour La Tuile?

Aujourd’hui et demain se tient à Porrentruy, le énième procès pour injures et diffamations visant le rédacteur en chef du journal satyrique La Tuile, Pierre-André Marchand. Combien y-en-a-t-il eu? Le concerné affirme ne plus se souvenir. Cette fois, il y a quatre plaignants, parmi lesquels l’ancien directeur d’un home à St-Ursanne. Le journal, un petit mensuel, y a consacré 13 articles, assassins, ces dernières années. « Un procès de plus », vous répondra le prévenu, avec son sourire d’ange, jamais déçu de l’effet que sa plume produit dans le petit milieu jurassien.

Au charbon pour faire avancer la cause du déminage

Petit retour dans le temps avec la mise à feu d’une charbonnière, ce matin, au Gibet, à Lignières. Avec cette technique ancestrale de fabrication du charbon, plusieurs activités auront lieu jusqu’au 20 mai pour lutter en faveur du déminage. Portée par le Rotary Club Neuchâtel Vieille-Thielle, l’action « Charbonnière 2017″ souhaite lever des fonds pour pouvoir fiancer l’achat une démineuse de la fondation Digger, à Tavannes.

Joseph Joffo n’en a pas fini avec son sac de billes

Joseph Joffo, l’auteur du récit autobiographique « Un sac de billes », vendu à plus de 20 millions d’exemplaires depuis 1973, a tenu une conférence publique la semaine passée au cinéma de Bévilard. Il a notamment raconté son enfance juive et la fugue qu’il a faite avec son frère Maurice pour rejoindre la zone libre durant la seconde guerre mondiale. Les littéraires n’ont pas manqué l’occasion de le rencontrer. « Un sac de billes » a été adapté deux fois au cinéma, puis par une bande-dessinée aux Etats-Unis.

La camaraderie, c’est bon pour la longévité

La fanfare des Breuleux s’apprête à fêter ses 150 ans. D’après elle, le secret de sa longévité serait la camaraderie. Pour marquer le coup, un week-end festif est prévu les 3 et 4 juin prochains, puisqu’il réunira le 150e de la Fanfare des Breuleux le samedi, puis le 40e Giron des fanfares des Franches-Montagnes, le dimanche.

Le MajeSticks prépare son Drum Show, et un au revoir

Samedi soir, aux patinoires du Littoral, à Neuchâtel, plus de 2’000 personnes vont assister au Drum Show, le spectacle de percussions imaginé par le groupe de tambours neuchâtelois MajeSticks Drum Corps. Nous sommes allés rencontrer les membres du groupe au Landeron, lors d’une séance de répétition. Gilles Bissat, co-fondateur de la troupe de percussionnistes, nous a confié que la 2e édition du Drum Show serait sa dernière. Il raccrochera les baguettes après le spectacle, dont le temps fort sera le concert des Danois du groupe Safri Duo.

Le spectacle « Inaudible » clôture cet Hiver de Danses

Samedi soir, le spectacle « Inaudible », du chorégraphe suisse Thomas Hauert, clôturait la saison 2017 d’Hiver de Danses. Une pièce contemporaine où la danse rencontre la musique, mais sans en faire toute une histoire.
Durant 70 minutes, six danseurs se prêtent à un jeu loufoque: donner corps aux moindres détails des partitions musicales auxquelles ils obéissent, offrant à voir jusqu’à l’inaudible.