Canal Alpha

Journal du Mercredi 12 septembre 2018


Duplex: Laurent Feuz en ambassadeur des SwissSkills

Le concours suisse des métiers, les SwissSkills, débute ce mercredi à Berne. L’Arc jurassien est représenté par une vingtaine de jeunes professionnels. L’intérêt pour ce salon progresse en Romandie, selon Laurent Feuz, chef du service neuchâtelois des formations postobligatoires. S’il ne remportera probablement pas le classement des médailles, son canton pourra se vanter d’être, proportionnellement, deuxième au nombre d’écoliers qui visiteront BernExpo durant ces cinq jours de manifestation.

Xamax et Saint-Gall face aux ravages des « supporters »

« Ça ne peut plus continuer comme ça. Tout détruire sur son passage, ce n’est pas du sport! ». Ces mots d’exaspération sont ceux de Christian Binggeli, le président de Xamax, après les dégradations faites dans le stade de la Maladière, le 2 septembre, par quelques ultras du FC Saint-Gall. Sièges détruits, toilettes bouchées, inondées et taguées: il y en a pour plusieurs milliers de francs de dégâts. Mathias Huppi, le président du club Saint-Gallois, s’associe à ce ras-le-bol: « On ne peut pas dire que se sont des supporters, mais des vandales qui ne comprennent rien au foot. »

Au secours! RECIF recherche de l’aide sur le long terme

RECIF, l’association d’aide à l’intégration des femmes migrantes dans le canton de Neuchâtel rencontre un grand succès mais la structure est menacée: elle rencontre des difficultés financières. Avec un déficit de CHF 80’000.-, RECIF sort tout juste la tête de l’eau cette année grâce à des dons. Pour éviter de couler et de régulièrement boire la tasse, l’association a jeté une bouteille à la mer; bien qu’elle apprécie les aides ponctuelles, elle recherche un soutien sur le long terme. Plus de 600 femmes fréquentent les centres d’accueil de Neuchâtel et La Chaux-de Fonds chaque année.

Il faut sauver les poissons de nos rivières

L’été caniculaire, c’est chouette pour les amateurs de baignade, mais pas pour les poissons. Ils souffrent de la sécheresse et de la température élevée de l’eau. Dans le Jura, l’Office de l’environnement a procédé à plusieurs pêches de sauvetage. A Asuel, sur un tronçon de 1,2 km de l’Erveratte, des pêcheurs ont recueilli 500 truites, qu’ils ont ensuite relâchées dans l’Allaine.

Notre patrimoine linguistique romand sur internet

Le portail web du Glossaire des patois de la Suisse romande a été inauguré, ce matin, à Neuchâtel. Une centaine de nos parlés traditionnels y sont répertoriés. Et cette entreprise a commencé… il y a un siècle! Après une analyse de chaque mot, et dans toutes les langues, un dictionnaire des patois de Suisse romande a pu être édité. Aujourd’hui, une version numérique vient de voir le jour. Cet outil informatique facilite la recherche, et il est à disposition du grand public.

Colour of Rice, de la folk made in Sonvilier et ailleurs

A même pas 25 ans, Rani Bruggmann, alais Colour of Rice, a déjà joué à Festi’neuch, au Montreux Jazz, au Gurten et, l’an dernier, dans l’émission The Voice en France. La musicienne de Sonvilier, aux origines japonaises par sa mère, est en tournée avec son 2e album « Oh darling ». Nous l’avons rencontrée chez elle pour un petit concert privé.

Voces Moventes allie chants lyriques et danse urbaine

Allier chants lyriques baroques et danse urbaine, c’est déconcertant. C’est toute l’originalité du projet Voces Moventes de Rachel Flühmann avec l’aide du chorégraphe Steve Kuenzi et le soutien du Centre culturel de l’ABC. 40 choristes, musiciens et danseurs se produiront ainsi au Temple Allemand du 13 au 23 septembre.

L’invité du journal: Raphaël Tschudi, directeur du NAF

Le premier Neuchâtel arts festival se veut une vitrine des nombreux jeunes talents artistiques neuchâtelois, mais aussi une tribune contre les difficultés que vivent les professionnels de ce milieu. Le NAF, samedi 15 septembre, mettra en avant une cinquantaine d’artistes (acteurs, réalisateurs, danseurs, musiciens, plasticiens, etc.). Il va tenter de trouver son public, dans le secteur de la Case à Chocs à Neuchâtel. Le comédien Raphaël Tschudi en est l’un des initiateurs, et le directeur artistique. Il nous raconte la genèse de ce projet, mais revient aussi sur son parcours.