Canal Alpha

Journal du Mercredi 14 octobre 2020


Services sociaux: Katia Babey apporte ses précisions

Les dysfonctionnements passés de l’action sociale de la Chaux-de-Fonds pourraient avoir générés des pertes se chiffrant en millions de francs. Un article d’Arcinfo, ce mercredi, estime ce montant entre CHF 2 et 6 mio. La conseillère communale en charge du dossier, Katia Babey, assure que ces chiffres ne sont pas fiables, étant donné que le SCAS est en train de les consolider. Elle estime également que le service de l’action sociale se porte mieux aujourd’hui que par le passé.

L’Université du 3e Âge repart, malgré le virus

L’Université du 3e Age, organisée par l’UniNE, a repris son activité dans tout l’Arc jurassien durant ce mois d’octobre. Les participants ont répondu à l’appel, enthousiastes. Selon la directrice, la difficulté majeure était de trouver des salles assez grandes pour pouvoir respecter les mesures de distanciations sociales.

CHF 50’000 de commandes sous une fausse identité

Ce matin, à Yverdon, un Suisse de 29 ans était jugé pour tentative de vol, dommages à la propriété, escroquerie par métier, faux dans les certificats, empêchement d’accomplir un acte officiel, violation grave qualifiée des règles de la circulation routière, conduite sans permis d’un véhicule non couvert par l’assurance, usage abusif et appropriation illicite de plaques d’immatriculation. Le procureur a requis 3 ans de prison ferme et 10 jours amendes à CHF 30. Le jugement sera rendu d’ici la fin de la semaine.

Le virus, ce grand absent de la campagne politique

Même s’ils conditionnent notre quotidien, le coronavirus et ses impacts sanitaires, sociaux et économiques ne font pas partie du discours politique dans la campagne pour les élections communales neuchâteloises. Étrange? Pas tant que ça! Car le pouvoir décisionnel sur les mesures à prendre en lien avec la crise sanitaire n’est pas du ressort des autorités communales, mais fédérales et cantonales. Il vaut mieux ne pas prendre le risque de s’aventurer dans ce domaine, selon le sociologue François Hainard.

Le CSEM s’intéresse aux pierres précieuses

Le laboratoire gemmologique Gübelin et le CSEM ont décidé de faire équipe. Leur objectif: développer une puissante plate-forme de machine learning, permettant d’améliorer les méthodes actuelles destinées à déterminer l’authenticité et l’origine des pierres précieuses.

L’invité: Mario El-Khoury s’apprête à quitter le CSEM

Mario El-Khoury, 57 ans, va quitter le CSEM, le Centre suisse d’électronique et de microtechnique, le 28 février. Il y était entré en 1994, et depuis 2009, sous sa direction, l’institution est passée de 387 à 525 employés, avec la création du centre photovoltaïque (le PV-center), le développement des medtech ou le lancement de la T-Touch de Tissot, pour laquelle le CSEM a fourni le système d’exploitation. Mario El-Khoury évoque sa succession, avec l’arrivée annoncée d’Alexandre Pauchard, nous dit ce qui aura caractérisé sa direction, et évoque « les projets personnels » qui l’attendent.

Une momie sous la loupe de la HE-ARC

A la HE-ARC, à Neuchâtel, des étudiants ont la chance de découvrir une momie unique en son genre. En septembre, le sarcophage avait quitté Brisago, où il se dégradait peu à peu. Le restaurateur d’art Valentin Boissonnas et son équipe ont maintenant la délicate mission de remettre en état cette pièce unique.

Les greniers, ces lieux historiques dans le Jura bernois

On sait tous que, si on a trop de « chenit » dans la maison ou dans l’appartement, on a toujours le grenier pour enfouir toutes ces petites choses encombrantes. Il sert généralement de débarras, mais il a aussi son histoire. Et dans le Jura bernois par exemple, les greniers ont une valeur particulière, surtout pour Olivier Burri, conseiller technique de conservation des sites construits du canton de Berne.

Migjen Basha: l’expérience au service de Xamax FCS

On est allé à la rencontre de la dernière recrue de Neuchâtel Xamax FCS. C’est l’arrivé de dernière minute, au bout d’un mercato d’intersaison qui aura vu la moyenne d’âge de l’effectif drastiquement rajeunir: on passe de 29 ans de moyenne à moins de 25 ans. Lui n’y est pour rien: Migjen Basha a 33 ans, né à Lausanne, il a la double nationalité suisse et albanaise, et rentre d’Australie pour évoluer au poste de milieu défensif.