Canal Alpha

Journal du Mercredi 2 octobre 2019


La santé, au coeur du Parlement jurassien

Le Parlement jurassien, ce mercredi, coïncidait avec le début d’Octobre rose, la campagne de lutte contre le cancer du sein. Dans le domaine de la santé, le législatif a d’ailleurs soutenu deux motions, dont l’une a été transformée en postulat. Le Parlement jurassien souhaite bannir les 7 solariums encore accessibles dans le canton. Il va aussi s’adresser aux Chambres fédérales pour dénoncer le prix des médicaments destinés au traitement du cancer.

Moutier veut revoter sur son avenir le 21 juin 2020

Partant du constat, qu’aucun recours n’a été déposé contre la décision du Tribunal administratif bernois, le Conseil municipal de Moutier a annoncé, ce matin, devant un parterre de journalistes, qu’il souhaite revoter sur son appartenance cantonale en juin 2020. C’est le dimanche 21 juin qui a été choisi, mais ni le canton de Berne, ni la Confédération n’ont été concertés pour fixer cette date. Il s’agit d’une compétence communale. Le Conseiller municipal, Valentin Zuber, prend la présidence de la délégation aux affaires jurassiennes. Le maire, Marcel Winistoerfer, lui se met en retrait.

Duplex: l’H-JU entre vieillesse et urgences au Comptoir

Invité d’honneur du comptoir franc-montagnard, l’Hôpital du Jura mènera une double opération séduction sur son stand. La première en faveur d’un projet pour les personnes âgées. La seconde pour faire passer la pilule de la réorganisation des urgences. Le comptoir a débuté aujourd’hui et fermera ses portes dimanche, à la halle-cantine de Saignelégier.

Les cicatrices dans la carrière du président du RHNe

Son CV force le respect. Le Dr Pierre-François Cuénoud, ex-directeur médical du centre hospitalier du Valais romand, puis de Bienne, est un aussi spécialiste de la chirurgie viscérale et vasculaire. Il enseignait, par ailleurs à l’université de Lausanne. Mais un épisode tumultueux, qui a précédé son départ de l’hopital du Valais, retient l’attention alors qu’il va présider le RHNe. Laurent Kurth, tout comme Claude-André Moser, du comité d’initiative pour deux hôpitaux autonomes, préfèrent insister sur ses qualités, plutôt que sur un épisode faisant désormais partie du passé.

Crèches publique et privée cohabiteront à Haute-Sorne

La seule crèche privée du Jura ne va pas fermer. Rose Brancucci, propriétaire des Barbouilles, à Courfaivre, a trouvé une personne pour lui succéder. Et autre bonne nouvelle pour Haute-Sorne: la commune a reçu l’autorisation d’aussi ouvrir une crèche publique de 35 places à Courfaivre. Elle devrait s’installer au centre du village, dans les anciens locaux de la banque, dès l’été prochain. Un budget de près de CHF 2 mio sera nécessaire. Les citoyens devront donc se prononcer en votation.

L’Histoire de la Suisse, c’est aussi celle des migrants

Une leçon inaugurale à l’Université, c’est l’occasion pour le public et la communauté universitaire de mieux connaître les nouveaux professeurs nommés. Ce soir, la leçon inaugurale de Kristina Schulz, a pour thème: L’Histoire de la Suisse sans les migrants-tes est-elle possible ? Selon la professeure d’histoire contemporaine à l’Université de Neuchâtel, si l’histoire suisse intègre celle de la migration, il reste encore à écrire l’histoire des migrants eux-mêmes, notamment celle des enfants cachés, qui venaient en Suisse avec des parents saisonniers, mais qui n’avaient pas de droit de séjour.

Le HCC reçu quatre sur quatre contre Winterthour

A la peine en début de saison, le HCC se porte bien mieux depuis deux semaines. Ce mardi aux Mélèzes, les Chaux-de-Fonniers ont signé leur quatrième succès consécutif, en battant Winterthour 3-1. Dominatrices, les Abeilles ont longtemps buté sur le gardien adverse, avant de trouver la faille peu après la mi-match. Ce succès porte aussi le sceau du portier Christophe Bays, de retour dans les buts chaux-de-fonniers depuis trois rencontres. Une victoire aussi spéciale pour Simon Barbero, qui a fêté sa 250e apparition en ligue nationale.

L’invité: Pierre-François Cuénoud, président du RHNe

Chirurgien valaisan, spécialiste en chirurgie viscérale et vasculaire, il va prendre la suite de Pauline de Vos Bolay, à compter du 1er novembre, devenant le 1er président du conseil d’administration du nouveau RHNe, résultant de la nouvelle loi cantonale sur le Réseau hospitalier neuchâtelois. Pierre-François Cuénoud, 66 ans, répond aux critiques sur ses mandats passés, et précise son ambition pour ce nouveau poste.