Canal Alpha

Journal du Mercredi 28 février 2018


Qui est coupable du décès d’Augusto, tombé du toit?

En 2013, Augusto Afonso Ferreira avait fait une chute mortelle depuis le toit d’une grange à Lignerolle, alors qu’il installait un échafaudage. L’ouvrier de 26 ans, père d’une petite fille, ne portait pas de harnais et la sûreté de l’installation est remise en cause. Hier, son employeur et le mandataire du chantier comparaissaient à Yverdon devant le Tribunal de police du Nord vaudois pour homicide par négligence et violation des règles de l’art de construire. Les deux prévenus ont été condamnés et ils devront verser CHF 85’000 à la compagne et la fille de la victime.

Trois chantiers pour le tronçon Tavannes-Bözingenfeld

Le tronçon autoroutier Tavannes-Bözingenfeld fait peau neuve. En effet, déjà en travaux depuis le mois de février, deux autres chantiers seront entrepris afin d’assainir et de remettre aux normes les rampes, tunnels et piliers de l’autoroute. Ces travaux, à CHF 80 millions, seront terminés, si tout va bien, en 2025.

Un incendie à Tramelan fait un blessé léger

Un incendie s’est déclaré ce mercredi matin au centre de Tramelan. Aucun habitant n’a été blessé mais un pompier a été légèrement brûlé.

Le Parlement dit non à la levée d’immunité des juges

Le Parlement jurassien a largement refusé, ce matin, de lever l’immunité des membres du Tribunal cantonal. Après une heure de débats tendus, les députés ont dit non à 38 voix contre 19. La demande provenait du procureur neuchâtelois Pierre Aubert. Il souhaitait cette levée d’immunité pour pouvoir entendre les juges suite à la dénonciation d’Yves Gigon dans l’affaire Pauline Queloz. Ce vote devrait mettre un point final à la procédure pénale. Mais les députés devront encore se prononcer sur une enquête parlementaire.

Des clients soufflés par la fin du Flower Power de Marin

Le Flower Power de Marin, géré par Migros Aar (Berne, Soleure, Argovie), fermera vendredi après moins de trois ans d’existence. Cet unique centre romand ne rencontre pas le succès escompté par la coopérative alémanique. Jean-Claude Pittet, client depuis l’ouverture, se dit dévasté par cette décision. Autre habituée, Vivian Stalder est choquée par le très bref délai entre la communication, vendredi dernier, et la date de fermeture, vendredi prochain. Richard Stenz estime que la Migros a les moyens d’accorder encore quelques mois de sursis à cet espace.

Le HC Ajoie confirme son break face au HCC

Après sa victoire, dimanche aux Mélèzes, dans l’acte 1 des quarts de finale des playoffs face au HCC, le HCA a confirmé, hier soir, en s’imposant 4 à 1 sur sa glace. Les Ajoulots mènent 2 à 0 dans cette série au meilleurs des sept matchs. Les Chaux-de-Fonniers sont sous pression et n’auront pas le droit à l’erreur, vendredi chez eux, lors de l’acte 3.

Elle a traduit une théorie scientifique en chorégraphie

La danseuse et chorégraphe Rébecca Spinetti a déjà travaillé dans une quinzaine de pays. Son retour professionnel dans le canton de sa jeunesse, le Jura, enchante l’ancienne Ajoulote qui espère y faire des retrouvailles. Elle présente « Dédoublement, le hasard du commun » le 3 mars au Café du Soleil. Cette production superpose de la danse contemporaine à des projections multimédia et du mapping. Cette création de 45 minutes lorgne même du côté de la physique quantique. Rébecca Spinetti s’est inspirée de la théorie du dédoublement de l’espace et du temps.

Aujourd’hui, je me prends pour un dieu

Le Musée d’Ethnologie de Neuchâtel a accueilli l’anthropologue Emmanuel Grimaud et l’ingénieur en robotique Zaven Paré, pour présenter le film « Ganesh Yourself ». Les deux hommes ont créé un robot à la forme éléphantesque du dieu Ganesh, qui permet à n’importe qui d’incarner le dieu. Mis en scène dans les rues de Mumbai en Inde, le film retrace les diverses réactions et conversations des passants, suite à la rencontre de cette divinité hackée.

L’invité du journal: Gilles Froidevaux de l’AJAM

Le directeur ad intérim de l’AJAM nous reçoit dans le nouveau centre d’hébergement de Courtételle. Dans le canton du Jura, il n’est pas encore question de se séparer des structures d’accueil, alors qu’à Neuchâtel, deux ferment. Par ailleurs, ce mercredi, un député UDC, Didier Spies, remettait en cause, au Parlement, le fonctionnement en association de l’AJAM.