Canal Alpha

Journal du Mercredi 29 novembre 2017


Autodesk en passe de fermer son site neuchâtelois

Le siège européen de l’entreprise américaine Autodesk, conceptrice de logiciels de création et de contenu numérique, est en passe d’être fermé à Puits-Godet. La société est présente dans le canton depuis 1991. Une consultation est ouverte jusqu’au 13 décembre, et 232 employés sont menacés. Ils ont été conviés à une séance d’information ce matin. 
Le Conseil d’Etat fait part de son « incompréhension totale ».

Duplex: Laurent Favre doit convaincre l’OFT

L’office fédéral des transports n’a pas donné la priorité à la ligne directe Neuchâtel-La Chaux-de-Fonds dans son programme 2030-35. A la place, l’OFT souhaite investir CHF 720 millions en modernisant les lignes. Laurent Favre, Conseiller d’Etat en charge du développement territorial et de l’environnement, estime que la confédération oublie la saturation du goulet d’étranglement de Vauseyon. Ajouter une troisième voie à cet endroit coûterait CHF 200 millions supplémentaires et amènerait l’investissement à hauteur de celui du RER, qui règle d’autant mieux ce problème.

Le Conseil général de la Tchaux en route pour 2030

Le Conseil général de La Chaux-de-Fonds a donné son aval, hier soir, au rapport d’information du Conseil communal, présentant les objectifs de mobilité d’ici 2030. Ce plan directeur prévoit des mesures pour atténuer le trafic dans les zones les plus denses de la ville. Le Conseil communal sait qu’il doit agir rapidement, mais il ne pourra pas faire de miracle, tant que les contournements de la ville ne seront pas réalisés, explique Théo Huguenin-Elie.

Un panneau qui délimite les frontières de l’humour

Un panneau officiel de Jura Tourisme et Jura Trois-Lacs, situé au col du Welschgätterli, à la frontière cantonale entre Soleure et le Jura, sème la discorde depuis mercredi dernier. La polémique a été soulevée par Didier Spies, député UDC jurassien, lorsqu’il a annoncé au parlement avoir été choqué par la rivalité malsaine entretenue par ce panneau. Alors que le gouvernement souhaite modifier ou supprimer l’objet, sur la toile une pétition demandant qu’il ne soit ni modifié ni enlevé a déjà réuni plus de 1’000 signatures.

Visite d’i-Moutier, en passe de se présenter à Innovarc

Bâtir le futur sur ce qu’il reste du passé, voilà ce qu’a fait l’équipe à l’origine du projet i-Moutier, qui est né ce printemps, au sein du Tornos Precision Park. « I » comme incubateur. Il s’inscrit dans la démarche de création d’un centre de compétences, dédié aux produits microtechniques. Ce centre a pris ses quartiers dans l’usine Junker, juste à côté de l’usine Tornos, fabriquant de machines-outils à Moutier. i-Moutier aura encore l’occasion de se présenter lors d’Innovarc, le réseau pour soutenir l’innovation, qui se tiendra jeudi et vendredi au CIP à Tramelan.

Cuche parrain de la semaine du développement durable

Pour sa 4e édition, le CPLN a demandé à Fernand Cuche de parrainer sa semaine dévolue au développement durable. Sa conférence matinale a attiré une cinquantaine de jeunes, ce mardi à Neuchâtel. Il observe l’intérêt et la prise de conscience des jeunes à l’égard de l’environnement. Et il rappelle à son audience que leur comportement peut avoir un impact conséquent sur le monde qui les entoure.

Le talent Siméon arrête la compétition de tennis

Pendant 14 ans, Siméon Rossier n’a jamais arrêté de taper dans la petite balle jaune. La flamme s’est pourtant éteinte cette année et le tennisman neuchâtelois a décidé d’arrêter la compétition. Après les interclubs cet été, il a pris une pause pour réfléchir. Constatant que les matches ne lui manquaient pas, et que s’occuper d’autres joueurs l’intéressait, le jeune homme de 22 ans a choisi de devenir entraîneur. Siméon donne déjà entre 10 et 15h d’entraînements par semaine, et passera ses diplômes. Il ne se servira de sa licence que pour les interclubs.

L’invité plateau: Richard Wilson

Demain jeudi, le Conseil des Etats planche à nouveau sur les exigences que beaucoup aimeraient voir imposer à La Poste Suisse en pleine restructuration Elle pourrait être soumise à une révision de la loi, exigeant de mieux prendre en compte les particularismes régionaux. Une motion en ce sens a déjà été adoptée par le Conseil des Etats fin septembre. Porte-parole des comités citoyens pour le canton de Neuchâtel, Richard Wilson garde l’espoir qu’un moratoire sur les fermetures d’offices soit accepté.