Canal Alpha

Journal du Mercredi 30 novembre 2016


Les patrons qui parlent cash et ne s’en cachent pas

Le Business Network International a ouvert une section sur le littoral neuchâtelois, ce mercredi. Contrairement à la plupart des réseaux professionnels, le BNI assume que ses membres parlent d’argent… et que de ça. La directrice régionale, Laurence Droz, résume ce concept par le « qui donne reçoit ». Dans cette organisation, les entrepreneurs se font pistonner par leurs pairs. Michèle Frutiger, Hugues Steiner et Elian Bacouet font partie des premiers patrons de l’Arc jurassien à intégrer ce cercle. Des « chapters » ouvriront aussi à Yverdon, La Chaux-de-Fonds et Delémont.

Après Neuchâtel, ce qui attend la CASU 144 Jura

Cet été, le Canton du Jura a décidé d’externaliser la CASU 144. Le Gouvernement n’a pas souhaité passer par le peuple, ni par le Parlement. Sa décision est irrévocable. Qu’en sera-t-il après le basculement, en juin prochain? Certains cantons, comme Neuchâtel, ont déjà fait ce pari, de l’avis général avec succès. Mais cette refonte des services d’urgences, il y a un an et demi, aurait eu des incidences financières pour les communes.

Les élus chaux-de-fonniers inquiets pour leur hôpital

Ce mardi, le conseil général, uni, a sollicité l’exécutif communal pour qu’il exige des garanties auprès d’HNE concernant les urgences vitales et ce, 24h/24. Le législatif demande la présence permanente d’un anesthésiste, d’un radiologue et de suffisamment de personnel et de moyens techniques. Le cas échéant, il a été souhaité que l’HNE informe clairement la population en lui expliquant en quoi le site unique préconisé permettra de maintenir une structure adéquate dans les Montagnes.

Duplex: sports de neige plus accessibles, avec le Giron

Le Giron Jurassien des clubs de sports de neige a gagné une notoriété nationale, ces dernières années, grâce à ses centres de performance. Mais Jérôme Ducommun, chef alpin, et Didier Cuche, responsable du marketing, veulent faciliter l’accès au ski à tous les jeunes de la région. Au différentes courses pour écoliers déjà connues, le Giron ajoute à son calendrier les « e-liberty nordiX games », étalés sur cinq mercredi après-midi et quatre localités.

Ces Jurassiens qui s’engagent pour l’Afrique

Les résultats sont encourageants. Même s’il reste encore beaucoup à faire pour soutenir les populations rurales dans le nord du Bénin, Jura-Afrique et son président Pascal Tarchini tirent un bilan positif du programme 2014-2016 qui arrive à son terme. Durant trois ans, 2’000 apprenants ont suivi des cours d’alphabétisation, une vingtaine de jeunes entrepreneurs ont été soutenus dans le développement de leurs nouvelles activités avicoles et 600 femmes ont été accompagnées dans le renforcement de leurs activités commerciales génératrices de revenus par les partenaires de l’ONG jurassienne.

Conversation improbable entre Karakash père et fils

Le père, Ion Karakash, pasteur de l’Eglise réformée, et le fils, Jean-Nat Karakah, Conseiller d’état, ont discuté de la place de la religion dans nos sociétés laïques, dans le cadre de Neuchàtoi et des « conversations improbables » organisées par l’association Bel Horizon et la Joliette-CSP. Le ministre de l’économie et de l’action sociale a vanté les mérites de la laïcité à la neuchâteloise, qui permet à chacun d’avoir ses propres croyances tout en respectant celles des autres. Comme son père, il a également mis en garde contre la tentation du communautarisme.

« Côté Talents » 2016 a dévoilé toutes ses pépites !

Pour sa 3e édition, « Côté Talents » a ravi les 250 spectateurs de la salle de spectacles de Peseux. Organisé par l’association « La Jeunesse de la Côte », cette soirée a mélangé diverses prestations, préparées par les jeunes de Peseux et de Corcelles-Cormondrèche. Une quarantaine d’ados, de la région, ont répondu à l’appel lancé par les organisateurs, il y a quelques mois. Danse, chant et musique ont enrichi un spectacle qui vise, avant tout, la valorisation et l’intégration des plus jeunes à travers leurs performances abouties.

L’invitée du journal: Monika Maire-Hefti

En grève pour la 4e fois, les enseignants étaient plus de 400, ce matin, dans la cour du Château de Neuchâtel, alors que leurs représentants syndicaux négociaient avec le Conseil d’Etat neuchâtelois in corpore. Leur mouvement semble montrer des signes d’essoufflement, tandis que le gouvernement se montre inflexible: il ne reculera pas sur la grille salariale, qui entrera en vigueur au 1er janvier. Par contre, il est prêt à faire des concessions sur les conditions de travail, comme nous l’explique Monika Maire-Hefti. Les syndicats doivent donner leur réponse d’ici vendredi.