Canal Alpha

Journal du Mercredi 31 janvier 2018


Atmosphère tendue au Parlement jurassien

C’était la première de l’année pour le Parlement jurassien et la première au perchoir pour Anne Froidevaux. Il y avait 29 points à l’ordre du jour, dont une motion d’Erica Hennequin acceptée par les députés, qui demande aux Chambres fédérales d’interdire au plus vite le glyphosate. Mais tout cela a été éclipsé par les tensions au sein de la famille PDC. Trois députés dissidents, Raoul Jaeggi, Yves Gigon et Pauline Queloz siègent maintenant hors du groupe. Ils pourraient par la suite former leur propre groupe.

Comment Anne Froidevaux est devenue présidente

Pauline Queloz, n’a appris qu’une demi-heure avant le vote qu’elle ne serait pas élue présidente du Parlement jurassien. Une partie du PDC, malgré la position officielle, a élaboré une autre solution. La suite, on la connaît. Nous avons essayé de comprendre les actions et la chronologie qui ont abouti à ce que l’on sait. Anne Froideveaux, qui n’était pas candidate a été élue dès le premier tour.

Les socialistes veulent la parité au Grand conseil

Le groupe socialiste siégeant au légilsatif du canton de Neuchâtel a déposé une motion intitulée « Plus de femmes au Grand conseil », réclamant la parité. Avec 38 sièges, les femmes ne représentent que 30% des députés. La gent féminine est davantage représentée chez les partis de gauche qu’à droite. Le PLR, qui compte 7 femmes pour 43 hommes, a prévu de s’opposer à la motion socialiste jugeant, comme le Conseil d’Etat, que la forme trop contraignante la motion ne permet pas d’étudier la question, au contraire d’un postulat.

Combien sur la place fédérale contre No-Billag?

Environ un millier de personnes ont convergé, hier soir, sur la place fédérale de Berne pour s’opposer à l’initiative No-Billag. Des auditeurs et téléspectateurs venus de toute la Suisse, mais aussi des professionnels des médias, dont une petite équipe de journalistes radio du groupe BNJ, qui n’était pas juste là pour défendre sa place de travail, mais l’information de proximité. Nous avons aussi croisé Henri Dès, lequel, devant la gravité de la situation, a enfreint sa règle de ne jamais participer à l’agitation politique.

Alerte Cobra pour le SIS Neuchâtel à Evologia

Une dizaine de pompiers professionnels du SIS Neuchâtel ont suivi une formation sur la manipulation des serpents dans le cadre de l’exposition « Animaux Mystérieux » à Cernier. Régulièrement confrontés à ce genre d’intervention, les hommes du feu ont pu profiter des conseils de l’herpétologue et commisaire de l’exposition Karim Amri. Après une heure de théorie, les participants ont dû manipuler 5 serpents, dont un python de 4,5m de long!

170 élèves neuchâtelois aux Journées de Soleure

Des classes du Cercle scolaire de Colombier et environs ont fait un voyage dans le 7e art, lors de la 53e édition des Journées de Soleure. Cinq courts métrages leur ont été projetés au Kino Palace, pour leur faire découvrir quelques ficelles du cinéma. Ces « Petites leçons de cinéma » ont été montées par la Lanterne Magique. La collection de courts métrages est complétée par un site internet interactif.

Le Rat Conteur prépare une belle fête à Harry Potter

A l’occasion des 20 ans de la parution de « Harry Potter à l’école des sorciers », la librairie Le Rat Conteur à Neuchâtel participe au concours des éditions Gallimard Jeunesse et organise, demain soir, dans ses locaux, le Grand Tournoi des Sorciers. Jeux, lectures et animations rythmeront la soirée d’anniversaire de Harry Potter. Des cadeaux seront à gagner, tant pour les participants que pour la librairie, laquelle pourrait être sélectionnée afin de participer à la grande finale du concours à Paris.

Quand les castors se muent en artistes

Comme le révélait mardi ArcInfo, l’exposition éphémère « Sandglass », qui a trouvé refuge sur la plage d’Auvernier, comporte son lot de surprises, les sculpteurs se trouvant être… des castors. Les troncs des arbres exposés par le collectif d’artistes neuchâtelois Smalville parlent d’eux-mêmes: les coups de dents des castors y sont repérables. Ces « oeuvres d’art » seront encore visibles un certain temps selon la commune.

L’invité du journal: Jean-Paul Lachat

St-Ursanne prise dans les « acqua alta » du Doubs en crue, à deux reprises en moins d’un mois, ça restera l’image forte de ce début 2018 dans l’Arc jurassien. On se déplace dans « la perle du Jura » pour y rencontrer le maire de Clos du Doubs, Jean-Paul Lachat, élu au mois d’octobre, qui aurait, comme tout le monde, préféré connaître un hiver météorologiquement plus calme… Il nous raconte ces journées bien pénibles, et les options envisagées pour réduire l’impact des crues sur les habitations à l’avenir.