Canal Alpha

Journal du Mercredi 5 septembre 2018


Avenir des hôpitaux neuchâtelois, vu par la commission

La commission santé du Grand conseil neuchâtelois a présenté ce matin à la presse son avant-projet de loi sur le réseau hospitalier neuchâtelois. Contrairement à la proposition faite par le Grand conseil neuchâtelois il y a une année, la version de la commission préconise de maintenir les hôpitaux en main publiques. Le réseau serait articulé autour de deux site de soins autonomes épaulé par un centre de services transversaux. L’ensemble serait géré par un conseil d’administration unique. Ce projet de loi pourraient être soumis au Grand conseil en novembre déjà.

Les psychologues veulent s’émanciper des psychiatres

Trop de personnes renoncent à suivre une psychothérapie, et les listes d’attente chez les psychiatres s’allongent. Les psychologues et psychothérapeutes veulent donc sortir de leur tutelle et bénéficier de la prescription de n’importe quel médecin, facilitant les remboursements LAMal. Leurs représentants neuchâtelois ont manifesté, ce matin, devant le Grand Conseil. Suite à une interpellation urgente, le Conseil d’Etat estime la question du ressort fédéral. Par ailleurs, le canton va financer une à deux courses complémentaires sur la ligne de bus 421, un petit budget a pu être réaffecté.

Quatre filières plein temps supprimées au CPLN-Cifom

Le service des formations postobligatoires du canton de Neuchâtel annonce la fin du cursus à plein temps, au CPLN-CIFOM, dès la rentrée 2019, pour les CFC de polymécanicien, dessinateur en microtechnique, dessinateur industriel et électronicien. Il s’agit là de privilégier les filières duale ou flexible, qui laissent une plus grande place à la formation en entreprise. Les autorités, politiques et de formation, expliquent se calquer sur les besoins du tissu industriel, sans porter atteinte à la riche palette des offres existantes.

Le Parlement tergiverse sur la place de Moutier

Ce mercredi, jour de rentrée au Parlement jurassien, les députés ont eu à se pencher sur une question tant complexe, constitutionnellement, que sensible politiquement : doit-on pré-réserver des places au Parlement pour Moutier? Ce ne sera sans doute pas le cas avant 2026, les élus jurassiens ont pour l’instant écarté d’un revers de main le postulat de Rémy Meury pour la prochaine législature. Le CS-POP se dit inquiet.

Duplex: Pauline Queloz veut payer moins à l’OVJ

La députée indépendante Pauline Queloz a interpellé le ministre des Finances, Charles Juillard, ce matin, au sujet des émoluments pratiqués par l’Office des véhicules du Jura, suite au comparatif de Monsieur Prix, cet été. Le Jura pratiquerait des tarifs supérieurs de 20% à ce que nécessitent ses charges. La députée de Saint Brais demande à l’Etat de rembourser les citoyens. Comme le canton de Neuchâtel, le Jura figure parmi les 5 cantons le plus cher de Suisse.

Les employés communaux de Delémont sont débordés

Delémont manque de personnel. Depuis 12 ans, aucun nouveau poste n’a été créé dans la capitale jurassienne, la faute à un moratoire décidé par les autorités de l’époque. Mais aujourd’hui, face aux heures supplémentaires cumulées par les employés, la commune dit stop. Suite à l’analyse d’une entreprise externe, elle propose de créer 18,6 EPT. Le Conseil de ville dira fin octobre ou début novembre, s’il accepte de mettre la main au porte-monnaie. Ces nouveaux emplois coûteraient CHF 1,4 million à Delémont, sur un budget total de fonctionnement de CHF 115 millions.

Le Chant du Gros fin prêt pour chasser la déveine

Le Chant du Gros, 27e édition, est quasi prêt, ce mercredi, pour accueillir Florent Pagny, demain, ou encore MC Solaar vendredi et Bernard Lavilliers samedi, parmi bien d’autres artistes. Après l’hernie discale de Stephan Eicher, remplacé par l’orchestre de Goran Bregovic, le directeur du festival Gilles Pierre cherche encore un remplaçant à Shaka Ponk, dont le chanteur est lui aussi blessé au dos, aux vertèbres cervicales.

Un tour des fermes pour la fête de Rebeuvelier

Le village de Rebeuvelier, dans le canton du Jura, a accueilli sa dernière fête villageoise en tant que commune indépendante. Dès le premier janvier 2019, elle fusionnera avec Courrendlin. Pour marquer le coup, les organisateurs ont tenu à rappeler aux villageois et aux visiteurs la richesse de leur région grâce au tout nouveau tour des fermes. Entre panneaux solaires et joueur de tam-tam, « R’beutz », comme disent les locaux, a de quoi surprendre.

L’invité plateau: Marcel Winistoerfer

Maire de Moutier depuis juin 2016, il en est la figure bonhomme, par ailleurs impatiente de rejoindre le canton du Jura, depuis le vote communaliste du 18 juin 2017. Dans l’attente, comme tous, de la décision de la préfète du Jura bernois sur les recours concernant ce scrutin, Marcel Winistoerfer nous parle de sa ville, politiquement sous tension, et de la venue de Simonetta Sommaruga, lors de la séance tripartite à laquelle il a lui-même participé, lundi soir. Il est aussi candidat pour un nouveau mandat de maire, le 25 novembre.