Canal Alpha

Journal du Mercredi 6 février 2019


Michel Decastel viré! Christian Binggeli s’explique

Christian Binggeli a été obligé de convoquer une conférence de presse, ce midi, pour expliquer à tous les médias suisses son choix de remplacer Michel Decastel par Stéphane Henchoz. Le président de NE Xamax FCS nous a ensuite accordé un entretien privé. On a parlé de la parole qu’il a trahie (« je ne virerai jamais notre coach »), des valeurs humaines que lui, Binggeli, défendait, de la confiance placée en Henchoz, avant de finir sous la ceinture…

L’alarme est-elle arrivée jusqu’aux sourds?

Comme chaque premier mercredi de février, la Suisse a testé ses alarmes de protection civile. Pour la première fois, une application permettait aux sourds et malentendants d’être avertis. Nous l’avons testée, en situation réelle, avec une personne sourde, à Neuchâtel. Les messages ont mis quelques minutes à passer sur l’application, mais plus surprenant, elle n’a pas vibré. Un élément essentiel, pourtant.

Ville de Delémont: le référendum PDC manque sa cible

Selon un avis de droit communiqué ce mercredi, le référendum du PDC delémontain intitulé « Non à l’augmentation de 18,8 postes au sein de l’administration communale ! Oui à des investissements raisonnables pour Delémont » n’atteindrait pas son objectif, car il attaque le budget 2019 et non les créations de postes. Même si le budget venait à être refusé en votation populaire le 14 avril prochain, sa nouvelle mouture devrait à nouveau intégrer ces mêmes dépenses, car elles ont été décidées un mois avant le vote du budget. Une histoire de chronologie dans la procédure, donc.

La Chaux-de-Fonds passera aux macarons en 2020

Il en aura fallu, des compromis, pour définir les contours de la nouvelle politique de stationnement communale de La Chaux-de-Fonds. Après l’échec de 2011, les autorités ont proposé un projet qui a, en tout cas, séduit le conseil général, ce mardi soir. Dans les grandes lignes: la Ville sera divisée en deux parties, l’une (au centre) en zone bleue et l’autre (le reste du territoire communal) en zone « macaron » où les détenteurs de macarons pourront stationner gratuitement. Le fameux macaron sera gratuit pour les habitants, et coûtera CHF 1’100 par année pour les pendulaires.

Le recours contre la votation de Peseux jugé mal fondé

Dans un communiqué transmis ce mercredi après-midi, le dernier recours de citoyens de Peseux contre l’acceptation du projet de fusion « Neuchâtel-Ouest » est déclaré par la Chancellerie d’Etat « irrecevable et mal fondé ». « Après une analyse approfondie par le service juridique de l’État », il apparaît que « la commune de Peseux a pris toutes les dispositions adéquates pour cette votation », et que, selon la jurisprudence, « si l’autorité doit se borner à une information objective lors d’une votation, elle n’est pas tenue à la neutralité ».

Duplex: Yverdon creuse sa route de contournement

C’est le plus important chantier routier qu’ait connu Yverdon: CHF 32 mio vont passer dans le bitume et le béton. Plébiscité par la population en 2012, la route de contournement, devenue « Axe principal d’agglomération », devrait permettre de réduire le trafic routier au centre-ville. Les travaux, amorcés au printemps dernier, sont entrés dans une phase délicate. Il s’agit de construire un pont pour passer sous la voie CFF Pied-du-Jura, extrêmement empruntée. Sandro Rosselet, le directeur du Service des travaux et de l’environnement, fait le point sur ce chantier d’envergure.

L’UniNE compensera ses vols en avion avec une taxe

L’Université de Neuchâtel taxera dorénavant les voyages en avion des membres de sa communauté, afin de réduire son impact carbone. Une première en Suisse! En prélevant 5 à 10% du prix du billet, l’UniNE alimentera son fond pour le développement durable, qui servira à financer des projets de réduction des émissions de CO2 de l’institution.

L’esprit de la St-Valentin enfermé dans une boîte?

Le Locle sort cette année des boîtes d’air du Locle, pour prolonger son statut d’auto-proclamée capitale mondiale de la Saint-Valentin. Une fois ouverte, le bon air des montagnes neuchâteloises est supposé envahir la pièce. La boîte, elle, survivra en tant que pot à crayons, ou peut-être à boules d’amour. Elles sont vendues à l’Hôtel de Ville, au prix de CHF 5.

L’invitée: Nathalie Herschdorfer

Directrice du Musée des beaux-arts du Locle, dont la qualité du travail est reconnue au plan suisse et international, Nathalie Herschdorfer se retrouve en première ligne pour défendre la subvention de la Ville à son institution. Le PLR loclois, représenté ici par le conseiller général Alain Krebs, envisage des coupes budgétaires en cas de refus, en votation, de la hausse d’impôts, pour contrer un déficit au budget de CHF 3.5 mio pour la seule année 2019.