Canal Alpha

Journal du Vendredi 1 décembre 2017


Économiser plus, pour retrouver de la prospérité

Le Conseil d’État neuchâtelois présentait ce matin son programme de législature 2018-2021. Pour retrouver l’équilibre budgétaire en 2020, alors que le déficit pour 2018 est annoncé à plus de CHF 60 mios, le gouvernement cantonal annonce une quarantaine de mesures d’assainissement des finances, qui n’épargneront aucun secteur. La mesure la plus marquante est sans doute la fermeture de l’antenne neuchâteloise de la Haute École de Musique, ainsi que l’augmentation d’un élève par classe aux cycles 1 et 2, ou la coupe d’un tiers dans les subsides LAMAL.

Francis Charmillot et l’AJAM, c’est fini

Dans un communiqué publié ce vendredi, l’Association jurassienne d’accueil des migrants annonce le départ de son directeur, Francis Charmillot, après 16 ans en fonction. L’AJAM évoque une séparation d’un commun accord, en raison de divergences de vues quant au développement futur de l’institution. Le poste de directeur sera prochainement mis au concours.

Val-de-Ruz vise l’équilibre par la hausse d’impôt

Le Conseil communal de Val-de-Ruz veut augmenter les impôts pour empêcher son budget 2018 de sombrer dans le rouge. Il propose une hausse du coefficient fiscal de 5 points, passant de 67 à 72, ce qui représente en moyenne CHF 250 annuels par ménage, calcule Cédric Cuanillon, en charge des finances. L’augmentation d’impôt s’explique par la mauvaise conjoncture et la flambée des charges depuis 2013, souvent induites par des règles cantonales, dans les domaines de la formation, du social, des transports et à cause de la péréquation.

Courrendlin, Rebeuvelier et Vellerat prêts pour la fusion

Les exécutifs des communes de Courrendlin, Rebeuvelier et Vellerat ont ratifié la nouvelle convention de fusion ce mercredi. Un texte qui a subi quelques modifications depuis le retrait de Rossemaison et Châtillon en juin dernier. Ainsi, chaque village aura droit à deux sièges au Conseil communal et les postes seront maintenus au sein de l’administration. La fusion sera effective au 1er janvier 2019.

Une vitrine qui propulse vos projets dans la collectivité

L’association « Le Collectif » a ouvert, il y a trois semaines, une vitrine à propulsion à la place du Marché de La Chaux-de-Fonds. Elle offre un moyen à toute âme désireuse de se lancer dans un projet, de ne pas le réaliser seule et de trouver d’autres personnes disposées à l’aider. Depuis son inauguration, cette démarche a permis de concrétiser déjà une dizaine de projets.

Un village d’aviateurs près de Porrentruy?

Un promoteur jurassien se met à rêver quand il se promène autour de l’aérodrome du Jura, à Bressaucourt. Dans un champ en contrebas, à quelques mètres des pistes, il se verrait bien, un jour, ériger un village d’aviateurs. Un projet jamais vu en Suisse, selon Laurent-Olivier Girard. Son projet serait même unique au monde par sa proximité avec l’autoroute, le TGV et l’aéroport international de Bâle, tout proche. L’idée d’un village d’aviateurs avait déjà été évoquée, au même endroit en 2012, mais elle avait été abandonnée, car trop complexe.

Les extraterrestres font les beaux à Sainte-Croix

Les objets de décoration créés pour la réalisation d’un clip musical de science-fiction du groupe Allucinacorps sont exposés au Musée des arts et sciences de Sainte-Croix, jusqu’au 15 avril 2018. La formation musicale originaire de la ville veut utiliser ce clip pour promouvoir la sortie de son prochain album, l’an prochain. L’exposition pourrait permettre aux musiciens de trouver les généreux donateurs qui manquent pour monter le clip.

Cette boutique vivra 23 jours d’Avent, avant de fermer

Les Artisans de l’Avent, une boutique éphémère, ouvre ses portes pour un mois seulement. Le concept est unique affirment les 25 artisans de la région réunis dans le magasin de la Rue Neuve 1, à La Chaux-de-Fonds. Les visiteurs pourront y faire leurs courses de Noël jusqu’au 23 décembre. Passé cette date, les organisateurs mettront la clé sous la porte.

Marianne n’est pas la fille du Père Noël, mais presque

Quand approchent les fêtes de Noël, Marianne Tournier a l’habitude de transformer son habitation, à Fontenais près de Porrentruy, en véritable maison du Père Noël. Cette passion dévorante méritait un reportage. Depuis 11 ans, la maison des Tournier brille de mille feux, à l’extérieur comme à l’intérieur. S’il existait un concours de la plus belle décoration de Noël, le nid douillet de Marianne serait à coup sur très bien placé dans le classement.