Canal Alpha

Journal du Vendredi 1 février 2019


Les Barbouilles patouillent dans le doute

L’unique crèche privée du canton du Jura va fermer cet été. 77 enfants y sont accueillis. Même si la ministre de l’intérieur, Nathalie Barthoulot déclare que ses services travaillent sur ce dossier, la directrice, et propriétaire des lieux, Rose Brancucci dit n’avoir eu aucun contact pour le moment. Les mamans s’inquiètent pour leurs petites têtes blondes… et leur emploi, aussi.

Et le nom de la commune fusionnée du Haut-Vallon est?

Le comité de pilotage de la fusion des communes du Haut-Vallon (Renan, Sonvilier, St-Imier, Cormoret, Courtelary) a présenté, hier, le nom de la potentielle future commune fusionnée. La salle communale de Sonvilier était pleine comme un oeuf. La votation devrait avoir lieu à l’automne 2020.
C’est la maire de Sonvilier, Rosemarie Jeanneret qui a eu l’honneur d’annoncer le nom. Un indice: il est en lien avec le château situé sur la commune de Sonvilier.

Le beer pong et les happy hours, bientôt légalisés?

Dans le canton de Neuchâtel, les bars qui organisent des beer pongs, ou encore des happy hours sont dans l’illégalité. Le président des jeunes libéraux-radicaux neuchâtelois, Nicolas Jutzet, va prochainement déposer un moratoire pour légaliser la pratique. Selon lui, la situation actuelle est trop floue, pour les bars et établissements neuchâtelois.

« One person died », 1,5 mio de mémoires arméniennes

A l’Hôtel de Ville de Neuchâtel, l’artiste Alina Mnatsakanian, née à Téhéran et installée à Cortaillod, a projeté ces mots: « one person died ». 1,5 million de fois, pour autant de victimes du génocide arménien. Son nouveau livre, du même nom, répète cette phrase le même nombre de fois, sur 500 pages. Elle espère ainsi attirer l’attention sur cette tragédie du début du siècle dernier, reconnue uniquement par 29 pays dont la Suisse.

Le téléski du Grand-Val, un spot rare mais bon

Les gens de Moutier et du Cornet le savent, lorsque le téléski du Grand-Val, au-dessus de Crémines, ouvre, c’est un petit événement. La saison dernière, l’installation a fonctionné 1 jour et demi. Cette année, on en est déjà à 4 jours. Rare et donc « forcément » bon. Pour pourvoir faire vivre la station, ici tout le monde est bénévole, et parfois même sur 3 générations.

Les Armourins ont renouvelé leurs collerettes

Les anciens costumes du showband Les Armourins, à Neuchâtel, vieux de près de 40 ans, ont été remplacés. Un budget de CHF 120’000 leur était alloué, couvert par des dons et par les Armourins eux-mêmes. Parmi les nouveautés, des velcros au pantalon pour ajuster la taille et une doublure thermique pour l’hiver. Les tenues flambant neuves sont à admirer demain, à 17h au Temple du Bas.

Où en est Blake Eduardo? Demandez à Eric Antoine!

L’année 2019 s’annonce magique pour Blake Eduardo. L’escamoteur à l’humour tranchant va faire ses premiers pas à l’Arena de Genève, le 12 février, en première partie du show d’Eric Antoine. Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, son spectacle « CHUUUT » vient d’être élu « spectacle magique pour 2018/2019, catégorie Magic Stand-Up » par la Fédération Française des Artistes Prestidigitateurs. Blake trouve encore un peu de temps pour l’Arc Jurassien. Il se produira le 6 avril au Royal, à Tavannes.

Pour tout savoir des 35’000 ans d’histoire de la musique

Quelle est la différence entre les percussions des hommes des cavernes et le rap? 35’000 ans… du moins selon la compagnie Laissons de Côté qui a présenté au Forum St-Georges de Delémont « Le Singe d’Orchestre ». Ce spectacle résume en une heure et avec humour, l’histoire de la musique à travers les siècles. Nous, on a essayé de la résumer en 1 minute 45 (enfin 1 minute 47 pour être précis).

Shai Maestro Trio ouvre le NoVa JaZz Festival en beauté

La 3e édition du NoVa JaZz Festival a démarré en beauté hier à Yverdon-le-Bains. Petit clin d’oeil, les artistes qui ont ouvert le bal, avaient également entamé la première édition! Mais Shai Maestro Trio a cette fois joué à l’Aula Magna, une première. Le public a été conquis par la virtuosité du pianiste de 31 ans, d’origine israélienne, ainsi que par celle de ses musiciens, le batteur Ofri Nehemya et le bassiste Jorge Roeder.