Canal Alpha

Journal du Vendredi 17 mai 2019


Le Lunch de Xamax partagé entre hommage et relève

Moins d’un an après la disparition de son emblématique président d’honneur, Gilbert Facchinetti, Neuchâtel Xamax lui a rendu hommage une dernière fois à l’occasion du Lunch, le traditionnel repas de soutien. 1’500 convives se sont réunis aux Patinoires du Littoral pour soutenir la Fondation Gilbert Facchinetti. Comme le rappel son président, Laurent Claude, cette institution oeuvre depuis 2012 pour la promotion du football d’élite chez les juniors de l’Arc jurassien.

Romain Gaspoz sort de l’aire de jeux du BCB

Le direction du BC Boncourt a annoncé, ce matin, le départ de son entraîneur. Romain Gaspoz affirme partir pour cause de manque de visibilité, les deux co-présidents ayant annoncé leur démission pour la fin de la saison prochaine. De plus, le 90% des joueurs changeront de club la saison prochaine. Le co-président Paul Vallat révèle que son remplaçant sera connu dans quelques jours.

Désillusion, Union Neuchâtel échoue face à Riviera

Union Neuchâtel n’a pas saisi l’opportunité de se hisser en demi-finale des playoffs, hier soir, à la Riveraine. Les Neuchâtelois se sont inclinés 69-86 face aux Riviera Lakers, dans l’acte 5 des quarts de finale. Une grosse désillusion. Au-delà de la défaite, c’est la manière qui interroge. Plus fort sur le papier, les hommes de Mehdy Mary n’ont peut-être pas fourni l’engagement nécessaire pour passer le cap dans cette série.

Le Max R Center sent bon la peinture fraîche à Bullet

Il y a tout juste un an, vous faisiez la connaissance de Benoit Thévenaz à travers notre Minimag. Nous le retrouvons aujourd’hui à Bullet, car, avec son coach Clément Mercier, ils y ouvrent officiellement le « Max R Center ». Benoit est tétraplégique depuis 2005, mais grâce à un travail acharné, il peut aujourd’hui faire des mouvements que les médecins estimaient impossibles. Le Max R Center veut donner cette chance à d’autres personnes, souffrant de handicap ou non.

Un bénéfice mais un déficit quand même pour l’H-JU

L’exercice 2018 de l’Hôpital du Jura aurait bouclé sur un bénéfice de CHF 2.6 mio si l’H-JU n’avait pas dû participer, à hauteur de CHF 4 mio, à la recapitalisation de la caisse de pension du canton. Au final, c’est un déficit de CHF 1,4 mio que l’institution subit. A part cet élément externe, l’année 2018 est positive, selon le conseil d’administration de l’hôpital.

Diane Lou parmi ses camarades pour la planète

Diane Lou, élève de l’école secondaire de Malleray, s’est mise en tête de sensibiliser ses camarades et ses professeurs aux problèmes climatiques. Elle a imaginé pour cela une grève du silence, pour dire son mécontentement de ne pas être écoutée, sur ces questions, en tant que jeune. Son action a rencontré un franc succès, puisque non seulement le directeur de son école lui a proposé de prendre la parole devant toute l’école, mais aussi parce qu’une soixantaine de jeunes se mobilisent aujourd’hui, dans le Val de Terbi, pour tenter de protéger, et participer à assurer un avenir à la planète.

1001 vies, entre migrantes et politiciens

Ce mercredi, l’association neuchâteloise RECIF pour les femmes migrantes, qui fête cette année ses 25 ans, tenait une soirée de rencontre entre immigrées et politiciens intitulée « La rencontre des mille et une vies ». Les femmes ont pu se confier sur leur quotidien, leurs défis et confronter leur vision de la politique aux personnes présentes. L’événement a permis aux politiciens de s’imprégner de la vie des migrantes, mais aussi de leur communiquer les outils à disposition pour une meilleure intégration.

25 ans de trial en Écosse pour Dominique Guillaume

On vous en parlait mercredi dans notre journal, le trialiste jurassien Dominique Guillaume a quitté la Suisse, hier soir. Il commence son tour de l’Europe occidentale à vélo, pour une bonne cause, seulement trois jours après être revenu de la mythique épreuve des Six jours d’Ecosse. A 51 ans, le septuple champion suisse de trial, qui a déjà vécu deux Paris-Dakar, a pris la 67e place sur près de 300 concurrents. Ce passionné n’a que rarement connu d’épreuve aussi difficile. Chaque jour, il avait plus de 150 km à parcourir.

Une imprimante 3d, et ils vous envoient dans l’espace!

C’est un petit pas pour le visiteur, mais un travail de géant pour l’école secondaire de Moutier. Pour les 50 ans du premier pas de l’homme sur la lune, six élèves ont préparé une exposition digne du Musée des transports, avec des maquettes d’engins spaciaux à l’échelle 1:1, à vous envoyer dans l’espace, réalisées à l’aide d’imprimante 3d. L’exposition Space Race sera accessible au public ce week-end et les 25-26 mai.