Canal Alpha

Journal du Vendredi 20 mars 2020


Quand la population applaudit les « héros du quotidien »

Des salves d’applaudissements ont résonné hier soir, sur le coup de 21h, puis ce vendredi à 12h30, à travers l’Arc jurassien. Cet élan de solidarité et ces encouragements s’adressent tout à la fois au personnel de santé, de services publics, des supermarchés, du nettoyage, à tous ceux dont le travail est indispensable face à la crise su coronavirus.

Les chiffres du coronavirus ce vendredi 20 mars

Le message n’est pas encore intégré par tout le monde: « Restez chez soi, c’est prendre soin de tous », rappelle le Gouvernement jurassien. Le nombre de cas en Suisse a augmenté de près de 1’000 en une seule journée, et on est encore loin du pic. Les hôpitaux s’organisent d’ailleurs pour accueillir au mieux les patients, alors que de nouvelles mesures et annulations s’annoncent.

Le Conseil fédéral débloque CHF 32 milliards de plus

Le Conseil fédéral a annoncé ce vendredi après-midi de nouvelles mesures pour venir en aide à l’économie, durement touchée par l’épidémie du Covid-19. Au total, CHF 32 milliards supplémentaires sont mis à disposition des entreprises pour qu’elles puissent, avant tout, distribuer les salaires à leurs employés. Cette enveloppe s’ajoute aux CHF 10 milliards déjà annoncés la semaine passée. Les restrictions sociales sont quant à elles durcies. Les rassemblements de plus de cinq personnes sont interdits, et les contrevenants s’exposent dorénavant à une amende d’ordre de CHF 100.

Porrentruy lance aussi son réseau de solidarité

Comme d’autres municipalités dans l’Arc jurassien, Porrentruy a activé, dès cet après-midi, son Réseau municipal de solidarité. Il l’a présenté, ce matin, lors d’une conférence de presse téléphonique. Nous y étions mais en « vrai ». Les personnes ayant besoin d’aide peuvent téléphoner au 032 456 77 77 pour obtenir et se faire livrer des biens de première nécessité ou simplement pour avoir un lien social.

La Chaux-de-Fonds: le conseil communal télé-travaille

Suite à la confirmation de l’infection au Covid-19 du conseiller communal Théo Huguenin-Elie, l’ensemble de l’exécutif est passé en mode télé-travail. Finies les rencontres physiques, tous les dossiers importants sont désormais traités par téléphone ou par vidéo-conférence. Alors que ses confrères en bonne santé sont encore libres de leurs déplacements, le président, Théo Bregnard, est confiné chez lui en raison de son statut de personne à risque. Son homonyme, Théo Huguenin-Elie, testé positif, est lui également à risque en raison de son asthme.

Même exposés, les dentistes assurent les urgences

Même s’ils sont très exposés au risque de contamination au coronavirus, les dentistes travaillent toujours. C’est le cas du cabinet de la Rue du Marché, à Delémont. Pour le Conseil fédéral, les médecins-dentistes doivent assurer les urgences pour ne pas engorger le système hospitalier. Ils sont conscients que, même s’ils prennent toutes les mesures de précaution, le risque zéro n’existe pas. Mais ils continuent leur mission pour le bien de la santé publique.

Paroles de soignante: Florence Stauffer

Elles sont « les petites mains qui vont au front », comme certains se décrivent. Les personnels soignants sont, en tout cas, en première ligne dans la lutte contre la pandémie de coronavirus. Nous avons choisi de leur laisser la parole. Aujourd’hui, Florence Stauffer, infirmière cheffe d’unité de soins nous livre son appréciation, sereine, face à la montée en charge, au sein du RHNe.

L’invité: Gérald Brandt, ressources humaines RHNE

Directeur des ressources humaines du Réseau hospitalier neuchâtelois depuis septembre 2018, Gérald Brandt nous raconte, à son tour, son vécu de la crise. En cette veille d’un week-end qui pourrait être très dur à vivre dans les établissements de santé, de quoi a été fait ce vendredi? Quel est le « plan de bataille » pour la gestion des équipes, et pour mener le combat pendant combien de semaines?

Malades en isolement, voici la marche à suivre

En attendant le renforcement des mesures de lutte contre le coronavirus, qui pourraient, on le craint, prendre la forme d’un confinement généralisé, si la Confédération en décide ainsi, plusieurs personnes sont déjà «en isolement». Les profils considérés à risques sont notamment concernés. C’est le cas aussi des malades ou de ceux qui ont déclaré des symptômes. L’un de nos journalistes, contraint de rester seul à son domicile, nous livre ainsi la marche à suivre pour protéger ses proches du mieux possible.

En quarantaine en Italie et au Pérou, témoignages

La crise du Covid-19 est internationale, des gens de l’Arc jurassien sont coincés un peu partout. Nous vous proposons ce soir les témoignages du Delémontain Jean-Marc Kaelin en confinement dans le sud de l’Italie, dans la région des Pouilles, où il possède une maison et du Bevaisan Michel Merlet coincé, lui, au Pérou, où il réside une partie de l’année.

Oubliez les déchèteries pendant quelque temps

Les déchèteries de l’Arc jurassien ferment les unes après les autres à cause du Covid-19. Non seulement elles souhaitent protéger leurs employés et combattre la propagation du virus au sein de la population, mais elles n’arrivent également plus, dans certains cas, à faire face à l’afflux massif des utilisateurs. Seuls un nombre limité de véhicules peuvent y rentrer en même temps, ce qui entraîne de longues files d’attente. Aux Brenets, le Conseil communal tient à maintenir ouverte la déchèterie pour éviter une autre crise sanitaire du « non ramassage des déchets ».

Chers clients, commandez à l’avance votre steak

Coronavirus oblige, tout le monde est appelé à changer ses habitudes. Cela peut aussi, parfois, avoir des répercussions positives, notamment pour les bouchers, par exemple. Depuis que les gens doivent rester à la maison, ceux-ci cuisinent plus et ont donc achètent, entre autres, plus de viande. Mais les mesures sanitaires en vigueur poussent aussi ces petits commerçants à changer leur façon de faire.